• Antoine Chetty, libéré : Ma vie en prison
  • Affaire Medpoint au Privy Council : Présences «embarrassantes» dans la salle d’audience
  • En spectacle le 26 janvier | Jamel Debbouze : «J’ai hâte de retrouver le public mauricien»
  • Ethique, intégrité, dignité…
  • Thaipoosam Cavadee : Face à l’épreuve du sacrifice
  • Fred Chesneau, le «Globe Cooker», à la table d’une famille mauricienne
  • Tir à l’arc : Wasim Yacoob s’en est allé
  • Kisasa, un restaurant atypique au coeur de Port-Louis
  • À Grand-Baie : Beedeea, 63 ans, meurt dans des circonstances troublantes
  • Syndrome d’Alcoolisation Fœtale : L’art, une arme pour la sensibilisation

Garde alternée : Entre maîtresse et madame…

Deux femmes qui se partagent un homme, ça vous dit ?

Si les histoires de fantômes vous embêtent trop, l’autre nouveau film à l’affiche est une comédie française qui a une vision particulière de l’infidélité.

C’est la belle vie de famille et de couple pour Sandrine, mère de deux enfants et mariée depuis 15 ans. Sauf qu’elle découvre que son mari, Jean, a une maîtresse. Passé le choc, Sandrine décide d’aller confronter la femme en question. Les deux arrivent au final à un accord bizarre : elles vont alterner les moments passés avec Jean !  Voilà, bienvenue dans Garde alternée !

 

Encore une nouvelle comédie française qui traite d’un sujet d’actualité après le vivre-ensemble (Il a déjà tes yeux) et le mariage gay (Épouse-moi mon pote). Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que cette histoire d’infidélité complètement farfelue ne fait pas dans la dentelle. La réalisation d’Alexandra Leclère (Le Prix à payer) est parfois très grossière, avec tout ce qu’il faut de dialogues qui poussent dans la vulgarité par moments. Ce qui n’empêche pas le film d’être souvent très rigolo. Et sans aucun doute, les fans du trio d’acteurs (Didier Bourdon, Isabelle Carré et Valérie Bonneton) y trouveront largement leur compte comique.