• Consommation : les petits business en mal… d’œufs
  • Women Entrepreneur Awards 2024 : le défi de Kirti Sheonarain
  • Jeux olympiques & paralympiques : la France dans les starting-blocks
  • Il a joué dans «Indiana Jones», «The Walking Dead», «Fiasco» et «La Recrue» : les vacances mauriciennes de l’acteur Ethann Isidore
  • Deadpool & Wolverine : les super-héros Marvel s’amusent
  • Il a été jugé coupable du meurtre de Vanessa Lagesse après 23 ans : débats chargés d’émotion autour de la sentence de Bernard Maigrot
  • Jeux olympiques 2024 : nos athlètes en mode conquérant
  • Elle crée une cagnotte en ligne et a recours à l’expertise étrangère pour soigner son enfant gravement malade - Isabel Alves : «Je vais défoncer toutes les portes pour sauver mon fils»
  • La Mauricienne Kamla Beechouk, 62 ans, tuée chez elle à La Réunion - Sa meilleure amie Françoise Virama : «Elle était tout pour moi»
  • Adrien Duval nommé Speaker : analyses autour d’une «stratégie digne d'un jeu d'échec»

Thyroïde : une petite glande, de grandes implications…

Le Dr Shakil Ameerudden, médecin chirurgien, nous aide à comprendre comment fonctionne cet organe vital.

Nichée à la base du cou, cette petite glande en forme de papillon peut passer inaperçue jusqu'à ce qu'elle commence à causer des problèmes. La Journée mondiale de la thyroïde, observée le 25 mai, est l’occasion de parler de cet organe vital. Le Dr Shakil Ameerudden, médecin chirurgien, nous éclaire à ce sujet. 

Mais c’est quoi ça ?

 

La thyroïde joue un rôle essentiel dans la régulation du métabolisme, de la croissance et du développement corporel. Cette petite glande située à la base du cou, juste en dessous de la pomme d'Adam, produit des hormones spécifiques, harmonise de manière subtile, mais puissante, la façon dont notre corps utilise l'énergie, régule notre température corporelle et influence d'autres fonctions vitales. D’ailleurs, lorsque cette glande fonctionne correctement, nous nous sentons en pleine forme. Mais dès qu'elle rencontre des problèmes, notre bien-être général s'en ressent.

 

Quelles sont les pathologies liées à cette glande ?

 

La thyroïde peut être sujette à diverses affections qui impactent notre santé. «Parmi elles, nous trouvons l'hypothyroïdie, où la production d'hormones thyroïdiennes est insuffisante, entraînant une baisse du métabolisme, des symptômes de fatigue et de manque d’énergie. À l'opposé, l'hyperthyroïdie se caractérise par une surproduction d'hormones thyroïdiennes, provoquant une accélération du métabolisme et des manifestations telles que l'anxiété et la perte de poids non intentionnelle. Les nodules thyroïdiens, quant à eux, représentent des croissances anormales dans la glande thyroïde. De plus, la thyroïdite, une inflammation de la thyroïde, peut survenir de manière aiguë ou chronique, entraînant des douleurs au niveau du cou et des perturbations dans la production d'hormones. Enfin, le cancer de la thyroïde constitue une préoccupation sérieuse, nécessitant un dépistage précoce et une prise en charge appropriée», explique le Dr Shakil Ameerudden.

 

Qu’est-ce qui provoque les troubles thyroïdiens ?

 

Les problèmes thyroïdiens peuvent toucher des personnes de tous âges et de tous sexes. Toutefois, les femmes sont plus susceptibles de développer des troubles thyroïdiens que les hommes. Ceux-ci peuvent surgir pour une multitude de raisons, reflétant la complexité de notre santé. Parmi les facteurs déclenchants, on retrouve des déséquilibres hormonaux, des infections, des inflammations ou encore des carences nutritionnelles. Les facteurs génétiques jouent également un rôle dans la prédisposition à certains troubles thyroïdiens, tout comme les troubles auto-immunes qui voient le système immunitaire attaquer la thyroïde elle-même. Certains médicaments peuvent également interférer avec le bon fonctionnement de la thyroïde, ainsi que des facteurs environnementaux tels que l'exposition à des substances toxiques.

 

Comment les reconnaître ?

 

Cela peut être un vrai casse-tête, car leurs symptômes de troubles thyroïdiens peuvent souvent être confondus avec ceux d'autres affections. Ces symptômes, souligne le Dr Shakil Ameerudden, peuvent varier selon le type de trouble. Cependant, certains signes sont courants et méritent une attention particulière. La fatigue persistante, la fluctuation inexplicable du poids, les changements d'appétit, les perturbations du sommeil, les tremblements, les palpitations cardiaques, les troubles de l'humeur, les difficultés de concentration, les douleurs musculaires et articulaires, les problèmes de peau et de cheveux, les menstruations irrégulières, la sensibilité accrue au froid ou à la chaleur, les gonflements au niveau du cou, les troubles digestifs ou encore la sensation de boule dans la gorge sont autant de signaux qui peuvent indiquer un dysfonctionnement thyroïdien.

Comment les prévenir ?

 

La maladie thyroïdienne ne se guérit pas, mais elle se traite grâce à une approche proactive de la gestion de la santé thyroïdienne. Par ailleurs, soutient le Dr Shakil Ameerudden, la prévention joue un rôle éminent dans la prise en charge des problèmes de thyroïde. Pour cela, il est essentiel d’adopter une alimentation équilibrée avec notamment des aliments riches en iode, sélénium et zinc. Il faut également éviter le tabagisme et limiter l'exposition à des substances toxiques pour la thyroïde telles que le fluorure et le perchlorate. Il est tout aussi important de surveiller attentivement les signes précoces de troubles thyroïdiens. Les symptômes mentionnés précédemment doivent être pris au sérieux. Consulter régulièrement un professionnel de la santé pour des examens de la thyroïde permet un dépistage précoce et une intervention appropriée si nécessaire.

 

Quels sont les traitements disponibles ?

 

Pour les personnes souffrant de troubles thyroïdiens, il existe plusieurs traitements adaptés à la nature et à la gravité de leur condition. «Parmi les traitements les plus courants figure la prise de médicaments thyroïdiens qui visent à rétablir les niveaux d'hormones thyroïdiennes dans le corps. Pour les cas d'hyperthyroïdie, la thérapie à l'iode radioactif est souvent recommandée pour réguler la production excessive d'hormones thyroïdiennes. Des traitements complémentaires comme des changements de mode de vie, une alimentation adaptée et des suppléments peuvent également être recommandés. Cependant, dans certains cas, une approche plus interventionnelle peut être nécessaire. La chirurgie thyroïdienne peut être envisagée pour traiter des conditions telles que des nodules thyroïdiens suspectés de cancer, une hyperthyroïdie résistante aux autres traitements ou un goitre volumineux entraînant des symptômes gênants. L'intervention chirurgicale peut impliquer soit une ablation partielle de la thyroïde (thyroïdectomie partielle), soit une ablation totale (thyroïdectomie totale). Il est important pour les patients de discuter en détail des options chirurgicales avec un chirurgien spécialisé en thyroïde, afin de choisir le traitement le plus approprié pour leur cas individuel», conseille le Dr Shakil Ameerudden.

 

CL