• Nouveau centenaire : Issac Jan Mahomed raconté par sa petite-fille
  • À Baie-du-Tombeau : un jeune trafiquant coffré avec Rs 29 M d’héroïne
  • Horizon Paris 2024 : les athlètes heureux de leur sélection
  • Marie-Kelly Somauroo ou l’art de créer des savons artisanaux
  • Allégations de complot contre Sherry Singh : quand le dernier «move» de Shameem One and Only «intrigue»
  • En cinq jours, il perd sa fille dans un accident et sa femme d’une maladie | Ignace Bothille, 80 ans : «Je suis effondré…»
  • Caroline Jodun dit «Merci» avec un troisième album
  • Arrestation de Bruneau Laurette : «Je serai un fighter jusqu’au bout»
  • Anaïs Lagrosse : ma toute nouvelle couronne de Miss University Africa Mauritius
  • Accusé de «Breach of ICTA» | Dhiren Moher : «Mo pann avoy okenn mesaz a karakter rasial»

Les imperfections de la peau

Les irrégularités cutanées peuvent vous rendre la vie désagréable. Voici quelques imperfections moins connues et d’autres plus connues, ainsi que quelques conseils pour les combattre.

 

Commençons par les moins connues, avec les filaments de sébum. La peau est constituée de milliers de pores. De ces pores, et particulièrement sur la zone T, s’écoule en continue du sébum qui est secrété par des glandes sébacées.

 

Au contact de l’air, le sébum s’oxyde et crée un petit «point» gris. À ne pas confondre avec un point noir qui est plus foncé et tenace. La plupart des gens en ont sur le nez et entre les lèvres et le menton, là où la peau est la plus épaisse et les pores plus gros à cause de la production de sébum.

 

Quand on appuie avec les doigts sur un filament, le sébum tout mou sort facilement. Les filaments ne sont pas isolés. Il y a en principe un filament par pore.

 

Les filaments disparaissent après avoir été traités, mais reviennent après que le sébum est de nouveau secrété. On ne peut pas les faire disparaître définitivement. Il est juste possible de les diminuer avec des nettoyages purifiants et des soins quotidiens. Surtout, évitez de tripoter les filaments avec les doigts.

 

En général, les filaments se trouvent sur le dessus et le haut des ailes du nez, alors que le point noir est plutôt près de la narine, à la base du nez. On le trouve également sur le menton, contrairement aux filaments sébacés qui ne sont présents que sur le nez.

 

Ils sont en fait le résultat d’un phénomène naturel qui touche tous les types de peau ; le sébum, qui est transporté par les pores, s’oxyde au contact de l’air et prend une teinte grisâtre.

 

Les grains de milium. Ce sont des micro-papules blanches de matière kératogène, siégeant généralement sur le nez, les joues et le front, et persistant plusieurs semaines. Les grains de milium peuvent aussi apparaître sous les yeux. Ils sont  inesthétiques et sans danger. Ils sont très fréquents chez les nouveau-nés (et disparaissent souvent en quelques semaines), mais peuvent affecter des personnes de tous âges. Chez l’adulte, la condition peut persister pendant des mois, voire des années.

 

Le problème se produit lorsque l’on ne peut pas enlever les cellules mortes de la peau, bouchant ainsi les pores. Les grains de milium peuvent aussi être causés par les facteurs suivants : l’utilisation de produits de soins trop riches, l’obstruction des pores, les dommages du soleil, et l’utilisation à long terme des crèmes stéroïdes.

 

Servez-vous d’un micro gommage régulièrement. Si le problème persiste, vous pouvez consulter une esthéticienne expérimentée.

 

La semaine prochaine, nous parlerons des points blancs et des traitements appropriés.