• Le patron de l'ADSU de Rodrigues arrêté pour complicité dans une affaire de drogue - L'ACP Dhunraz Gungadin : «Une Maritime Intelligence Cell sera mise sur pied à Rodrigues»
  • Heritage Skin Care Paris : Sheila Dumas et son aventure beauté
  • Swaraj Seetal écope de 37 ans de prison pour avoir tué son épouse deux mois après leur mariage
  • Le Cirque Social de Cité la Chaux : pour aider les enfants à construire leur avenir
  • «Goulous» de Stanley Harmon : dessine-moi l’esclavage 
  • Sortie de route mortelle à Clemencia - Les proches de Ram Appadoo : «Deziem frer nou perdi dan enn aksidan»
  • Jeffrey Epstein et TOUS les autres
  • Projet Métier de Beachcomber : des pépites de l’hôtellerie sacrées
  • Sylvio Isidore sombre dans le coma et meurt après une injection - Sa fille Stéphanie : «A-t-il été victime d’une négligence médicale ?»
  • Allégations de maltraitance infantile : l'enfance saccagée de *Géraldine, 5 ans

Le power oil

S’il y a bien une huile qui est, en ce moment, sur les lèvres des scientifiques et des cosmologues, c’est l’huile de coco, surtout celle qui est 100 % pure ou vierge et organique.

 

Les premiers explorateurs espagnols appelaient la noix coco, qui signifie «visage de singe», parce que les trois indentations (yeux) sur la noix ressemblent à la tête et au visage d’un singe. Le cocotier, de son nom scientifique Cocos Nucifera, est aussi connu comme l’arbre de la vie.

 

L’utilisation de l’huile de coco, à la fois comme un aliment et un médicament, est très répandue dans les pays tropicaux, en particulier en Inde, au Sri Lanka, en Thaïlande, aux Philippines, etc. Ce n’est que récemment que la science médicale moderne a percé les secrets des incroyables pouvoirs de guérison de la noix de coco.

 

Les bienfaits de l’huile peuvent être attribués à la présence de l’acide laurique, de l’acide caprique et de l’acide caprylique, et de leurs propriétés respectives (antimicrobiennes, antioxydantes, antifongiques, antibactériennes et apaisantes).

 

Composition. Plus de 90 % de l’huile de coco est composée d’acides gras saturés (ne paniquez pas, elle n’est pas aussi mauvaise qu’il n’y paraît), ainsi que de traces de quelques acides gras insaturés, telles que les acides gras «monoinsaturés» et polyinsaturés. L’huile de coco vierge, pressée à froid, n’est pas différente.

 

Les acides gras saturés. La plupart d’entre eux sont des triglycérides à chaîne moyenne, qui sont censés être bien assimilés par le corps.

 

L’acide laurique. Il est le principal contributeur, représentant plus de 40 % du total, suivi de l’acide caprique, de l’acide caprylique, de l’acide «myristique» et palmitique.

 

Acides gras polyinsaturés. L’acide linoléique.

 

Acides gras «monoinsaturés». Acide oléique.

 

Polyphénols. La noix de coco contient de l’acide gallique qui est également connu comme l’acide phénolique. Ces polyphénols sont responsables de l’odeur et du goût de l’huile de coco, et l’huile de coco vierge est riche en ces polyphénols.

 

Elle contient aussi certains dérivés de l’acide gras, des dérivés d’alcool gras, des vitamines E et K, et des minéraux comme le fer, etc.

 

Les bienfaits de cette huile sur le corps sont multiples :

 

- Elle prévient le dessèchement et la desquamation de la peau.

 

- Elle prévient les ridules, rides et le relâchement de la peau.

 

- Elle est très efficace pour traiter et guérir les tissus abîmés et d’autres  inflammations de la peau.

 

- C’est très bon pour les cheveux.

 

- Elle aide à perdre du poids.

 

La semaine prochaine, on parlera des soins du visage, des cheveux et du corps à base d’huile de coco.