• Radha, victime de la folie meurtrière de son fils | Raaksha : «Je ne comprends pas comment mon frère a pu tuer notre mère»
  • Priscilla, 20 ans, accouche dans les toilettes de l’hôpital Victoria : «Mo ti kapav perdi mo zanfan»
  • Anne Murielle Ravina & Marie Anoushka Ah Keng : Rodrigues power !
  • Primary School Achievement Certificate : Ils récoltent le fruit de leur travail
  • Inondations : Le cauchemar des habitants de Cottage
  • À nos actes manqués
  • Akbar Patel vs Colin Bell : Duel au sommet du Club M
  • Yaaseen Edoo (Man Utd) : «L’enjeu est énorme»
  • Antish Rupear (Liverpool) : «Le match à ne pas perdre»
  • Liverpool vs Manchester Utd : Le match de la peur

Yanick Guylène : un «Coming Out» pour s’exporter

L’humoriste parlera beaucoup… de lui.

L’humoriste propose un one-man-show sur lui et sur le monde. À la clé : une carrière hors de Maurice.

Jouer sur les plus grandes scènes du monde. C’est l’objectif de Yanick Guylène, un visage rigolo qui a évolué au sein de la troupe Komiko avant de faire du stand-up et de lancer son collectif, le Kreol Komedy Club. Son nouveau projet, le plus ambitieux qu’il ait eu à ce jour, s’intitule Yanick Coming Out. Il s’agit d’un show qu’il a choisi de présenter lors d’une tournée à travers l’île. Il était prévu que le coup d’envoi soit donné au Sapin, à Camp-Levieux, le vendredi 9 février.

 

Ce projet est aussi appelé à voyager. Plusieurs dates sont d’ailleurs déjà prévues à Genève. Le spectacle se déroulera en plusieurs phases : préface, pour la découverte avec le public local ; l’introduction, qui est une continuité de la préface ; le développement, base plus solide de l’ensemble ; et la conclusion, version définitive qui sera présentée à l’étranger.

 

«Le show parle de tout ce que j’ai vécu de bien ou de mal et des sujets tabous comme le sexe ou l’addiction à la drogue ou aux smartphones», explique l’humoriste dont la philosophie de vie est la suivante : «Lavi zoli, lavi komik.» C’est d’ailleurs l’intitulé d’un de ses shows. La partie musicale sera assurée par le groupe Fusional Mind qui ne manquera pas de… fusionner avec l’humour souvent grinçant du jeune homme.

 

La première mouture de Coming Out a été présentée le 17 décembre dernier au Kenzi Bar. Une sorte de test-drive artistique et humoristique pour notre interlocuteur : «J’ai donc écouté et pris note des réactions des gens, de ce qu’ils ont aimé ou pas. J’ai fait des choix depuis mais j’ai aussi ajouté pas mal de nouveaux sujets, comme la politique, tout ce qui s’est passé autour des cyclones, entre autres», explique Yanick Guylène.

 

Et la scène internationale ? «Coming Out est un show qui est à 80 % en français. Je l’ai conçu de cette façon pour qu’il puisse être joué dans les pays francophones. Si, pour le moment, il n’y a que Genève qui m’a ouvert ses portes, je suis confiant. Mo pou trase et je suis sûr que je réussirai», lance notre interlocuteur, les yeux rivés sur les plus grandes scènes du monde.

 

En dates…

Le spectacle Yanick Coming Out sera joué comme suit :

- 11 février chez Tino Restaurant à Trou-d’Eau-Douce ;

- 14 février au Nativ Lodge, à Mahébourg ;

- 16 février à Kas Poz, Ébène ;

- 17 février à l’Apocalypse Bar de Curepipe.

Les prix de l’entrée varient selon les lieux.