• Krishna Pentayah : «Ma participation à la conférence internationale sur les petits États insulaires en développement»
  • Allemagne vs Ecosse : le pays hôte doit éviter une douche écossaise
  • Ki bon gajaks ?
  • Diffusion des matches : écran noir !
  • Analyse des entraîneurs mauriciens : l’Angleterre, la France et Mbappé ont la cote
  • L’Europe fait tourner le monde
  • Journée mondiale de l’environnement : quand Young Bros contribue à la protection de la planète
  • Six conseils pour bien prendre soin de sa peau pendant l’hiver
  • Enquête judiciaire sur le décès troublant de Pravin Kanakiah - Rama Valayden : «Paret finn ena cover-up de tre o nivo dan sa case-la»
  • Formations en maquillage : la Glow Up Academy d'El Mehsen vous ouvre ses portes

Underground Rock Festival - Anticlockwise : au nom du punk-rock

Ils sont nombreux, ils arrivent et il y en aura pour tous les goûts. Nous parlons ici de la nouvelle édition de l’Underground Rock Festival, qui se tiendra les 9 et le 10 septembre au Café du Vieux Conseil.

Et il y aura de tout : grunge, gros métal, métal extrême tendance death, rock alternatif, mélanges électro-rock et même punk-rock. C’est ce dernier style qui nous intéresse avec la formation Anticlockwise, originaire de Montpellier, en France. Un groupe semi-pro, en selle depuis près de 23 ans, et qui nous parle de tous les bienfaits d’être une formation de punk-rock en 2023. Détails de la part de son leader, qui veut qu’on l’appelle tout simplement… Fred.

 

«Nous venons d’une époque où il n’y avait pas encore de réseaux sociaux, et on n’avait pas de grosse ambition commerciale ; on voulait juste de la musique qui nous défoulait le plus, en l’occurrence, du punk-rock ! Donc, on a pu se créer des réseaux, des contacts. Et on a aussi fait mouche lors de plusieurs festivals. C’est comme ça qu’au fil des années, on s’est retrouvés un peu partout à travers le monde, Europe, Allemagne, Chine et maintenant Maurice et La Réunion», nous raconte Fred, qui bosse dans des salles de concert depuis 1987.

 

Un homme qui en a vu tellement et qui a surtout vu l’évolution de la scène punk, rock et métal en général. «C’est clair qu’avec la technologie les concerts ont évolué, en termes de son, de lumière et la gestion de tous ces éléments, et c’est sympa de voir un petit pays comme Maurice être capable, lui aussi, d’organiser un festival de rock tous les ans. Pour ce qui du punk en lui-même, il reste une musique underground, avec un bon fan base et même de nouveaux venus qui viennent mettre le feu.» En attendant que vous mettiez aussi le feu ce week-end, monsieur…

 

Sinon la programmation pour ces deux jours de folie rock :

 

9 septembre à 19 heures

Mood Magnets (Maurice)
Syzo (Réunion)
Vincent Brasse (Maurice)
Génération Rock (groupe mauricien de reprise)
Killing Bonobos (Réunion)
Divolter (Maurice)
DJ Slip

 

10 septembre à 19 heures

Unmind (Maurice)
Plutôt crevé (Réunion)
Revolt (Maurice)
Anti-Clockwise (France)
Viscera Trail (Israël)
DJ Slip

 

Billets  en vente à Rs 600 (par jour) sur Ticketbox.mu. Plus d’infos sur le 5252 8233, le 5724 4549 et le 5745 8375.