• Trois agressions mortelles en quelques jours : Les proches de Devadassen, Jacquelin et Alwin entre chagrin et stupeur
  • L’arche de Noé… mie
  • SaveMart : sept ans au plus près des Mauriciens
  • BTS : Le phénomène K-pop à la conquête du monde… et de Maurice
  • Ligue des champions (2e journée) | Juventus vs Barcelone : Messi cherche Ronaldo
  • Désiré François : un concert, un défi
  • Accidents fatals : deux nouvelles victimes, deux familles affligées
  • Une ado de 16 ans poignardée par le père de son enfant de 9 mois | Sa tante : «Nous étions opposés à leur relation dès le départ»
  • Air Mauritius : des employés crient leur colère
  • Championnat d’Angleterre (6e journée) | Arsenal vs Leicester City : qui sera le plus rusé ?

Steamroller Studios : un studio d’animation American/Mauritian style

Avec ses collègues, le Mauricien, établi aux USA, crée de belles choses, dont un court-métrage d’animation récemment.

Une main là-bas, une autre ici ! Jalil Sadool, Mauricien ayant fait carrière dans le monde des effets spéciaux et de l’animation (on parle tout de même de films comme Avatar et La nuit au musée !), vient de cofonder un studio aux États-Unis, dont il est le CEO, avec des implications dans de gros jeux vidéo et un premier court-métrage d’animation intitulé Spice Frontier. Encore mieux, le studio aura bientôt une branche mauricienne – suivez-le sur les réseaux sociaux. Le monsieur nous en dit plus. 

Parlez-nous de l’idée et des défis pour créer un studio…

 

Il n’y a jamais eu d’idée à la base ! Au début, on voulait juste quitter notre job, bouger en Floride  et créer un jeu mobile dans le basement d’un de mes Business Partners. On voulait sortir des gros studios. À l’époque, je bossais pour Dreamwork Animation et c’était un gros pari pour ma famille et moi. On a donc dépensé nos économies, embauché des artistes et on a heureusement eu un bon retour avec une campagne de financement Kickstarter. Mais on a vite vu que l’argent n’allait pas être suffisant. On a donc fait de l’animation pour d’autres studios afin de financer notre jeu. Puis, il y a eu un bon bouche-à-oreille, qui a fait grandir le petit studio. On est maintenant environ 120 personnes. Je pense qu’on avait un bon instinct et qu’on a pris des risques très calculés, en plus de créer un endroit apprécié par nos employés. Il y a de quoi être fier en tout cas.

 

Vous êtes vous-même mauricien. Comment impliquer des compatriotes dans votre studio ?

 

Alors, bonne nouvelle, nous ouvrirons bientôt notre branche mauricienne qui s’appellera Steamroller Studios Mauritius. Ce n’est pas officiel pour le moment mais nous avons déjà une équipe mauricienne qui bosse avec nous sur des projets. Nous proposerons aussi bientôt un programme de formation dans l’animation, avec l’espoir de «créer» des Mauriciens doués dans le domaine. C’est très excitant et cela ouvrira de fortes possibilités pour mes compatriotes, d’autant que c’est un milieu actuellement très compétitif.

 

Quelle est la philosophie du studio ?

 

C’est «faites des erreurs, apprenez de ces erreurs et améliorez-vous». L’épanouissement de nos employés est très important, on veut qu’ils s’améliorent sans cesse, tout en ayant du respect, de l’honnêteté, et qu'ils soient capables de communiquer. Si vous n’êtes pas content, le travail ne suivra pas, d’où le fait de faire du bien-être une priorité.

 

Quels sont les genres de projets qui vous concernent ?

 

L’animation est notre main focus mais nous avons aussi toute une partie technique. Par exemple, nous avons récemment bossé avec les studios Universal sur plusieurs projets de leurs parcs d’attraction. Nous bossons aussi sur des jeux vidéo, toujours concernant l’animation, dont plusieurs grosses productions : Shadow of the Tomb Raider, Mortal Kombat 11 et Fortnite.

 

Quels sont vos projets en cours ?

 

Notre grande joie est d’avoir pu réaliser notre court-métrage Spice Frontier et nous voulons maintenant en faire une série d’animation. Sinon, nous avons aussi bossé sur le prochain gros RPG futuriste qui sortira en novembre, Cyberpunk 2077, des mêmes studios qui nous ont concocté les jeux The Witcher.