• Quand Philippe Thomas passe devant la caméra
  • Ne ratez pas le Moris Aids Tour
  • Judo – Opens Africains de Yaoundé et Dakar : sorties encourageantes pour Priscilla Morand
  • Damien Salomon, l’homme animé par la positivité
  • Allégations de maltraitance sur un enfant de 2 ans | Son père : «Zot finn pran nou zanfan akoz bann fos rimer»
  • Nooshreen Beeharry, la tante d’Ayaan : «Mo pa pou pardonn mo ser zame»
  • Il a frappé à mort Ayaan, 2 ans, le fils de sa concubine : Azhar Sobratee, de «jeune homme violent» à «meurtrier d’enfant»
  • Sam Poongavanon : «L’écriture est devenue pour moi une échappatoire...»
  • En avant pour les Mauritius Music Awards 2020
  • Sortie de route meurtrière pour Howard Seedoo, 41 ans : des adieux déchirants à «un homme exemplaire»

Seb et son monde de corps peints

Donnez-lui de la peinture, et voilà le résultat !

Le Body Artist réunionnais sera l’un des nombreux invités de la Mauritius International Art Fair qui se tiendra au Caudan Arts Centre en août. Il nous raconte ce qu’il prépare, sans trop en dire… 

Quand on dit Sébastien Echappé, on ne clique pas forcément tout de suite. Par contre, si on dit Seb Body Arts, on y voit un peu plus clair. Cela fait deux décennies que ce Français originaire de Vendée a posé ses valises en terre réunionnaise et s’est fait un nom dans le Body Painting – la peinture corporelle. Il dessine costumes et autres motifs sur le corps de ses modèles. Et il y en a pour tous les goûts : divinités, personnages imaginaires, monstres et même maillots de foot récemment. Vous pourrez voir tout ça de près bientôt puisque Seb Body Arts sera partie prenante de la Mauritius International Art Fair (MIAF), du 8 au 11 août, au Caudan Arts Centre et ses alentours. Une initiative de l’association ZeeArts, basée à Dubaï et portée par l’artiste Zaahirah Muthy et ses collaborateurs et sponsors.

 

Dans l’après-midi du 10 août, le Body Painter devrait présenter ses créations lors d’un défilé qui réserve quelques surprises : «Des personnes connues, peintes par moi, défileront également.» Et comme d’habitude avec lui, une réflexion a abouti à un concept : «Je vais essayer de mélanger les couleurs et cultures des deux pays, avec aussi de l’imaginaire, des danses, des performances. Ce sera très festif. Je ferai une nouvelle fois appel à la coiffeuse Marion Azor, avec qui je travaille et m’entends très bien.»

 

Sébastien Echappé est un homme d’expérience. En plus d’être très demandé à La Réunion, il a aussi organisé ses propres events sous les thèmes des super-héros et de «femme mi-ange, mi-démon» notamment. Ici, on le connaît aussi pour avoir collaboré à la carrière d’Eric Carter (le tube No Stress), avec des concerts estivaux en 2013-2014. Et il semble bien parti pour collaborer avec un autre artiste mauricien. Il serait en effet très impliqué dans un projet visuel avec un certain Mr Love. Zot pa pou kile visiblement…

 

Sinon, pour le programme complet de la MIAF et plus de  détails, rendez-vous sur le site Web de l’événement : miaf.mu.