• Championnats d'Afrique : l'athlétisme mauricien en quête de rachat
  • Vidushi Haulooman et sa poésie dans «Afflatus» 
  • Modigadu Govinden, 59 ans, renversé mortellement par une voiture - Ses proches : «Lalwa bizin pli sever»
  • Luchmeeparsad Bhowaneedin, 43 ans, décède après avoir été percuté par le métro - Son entourage : «Il voulait changer de vie et se stabiliser financièrement»
  • Mystère autour du décès de Kevin Sreeneebus, 33 ans, après une sortie de route - Ses proches et amis pleurent «un homme jovial et plein d'ambition»
  • Acquitté dans l’affaire du double drame de Sept-Cascades en 2012 - L’inspecteur Sookur : «Mo pli gran regre se ki mo pann resi sap lavi Nanon ek Binda»
  • Nula Groove et l’après «Mama mo tresor»
  • La lecture partisane et l’indestructible culture politique !
  • Post-Budget : ces espoirs tombés à l’eau
  • Dévoilement d’une statue de sir Anerood Jugnauth : hommage à «enn gran dimounn»

Salmaan Utim, une voix pour des animaux et l'île Maurice

Ce jeune homme nous propose depuis peu un livre du nom de Trouble In Paradise : The End Of An Era, une oeuvre de fiction mettant en scène des animaux à l'île Maurice, où l'auteur en profite aussi pour jeter un regard sur la société actuelle. Il nous en dit plus sur son livre qui est disponible dans les librairies habituelles. 

Racontez-nous votre amour de l'écriture qui a mené à ce livre...

 

J’ai toujours eu un penchant pour l’écriture. Je voulais l’utiliser pour changer la façon dont les gens pensent pour le mieux, pour changer au moins une vie, pour faire rêver, pour instruire tout en divertissant. Je suis reconnaissant qu’il m’ait fallu neuf ans pour publier mon premier ouvrage car j’ai beaucoup appris et mûri, après bien des expériences de la vie : l’adolescence, les études, les échecs,  l’expérience professionnelle, les critiques, les gens qui prétendaient m’aider mais qui ne le faisaient jamais. J’ai même démissionné pour poursuivre mon rêve…

 

On vous connaît comme quelqu’un qui aime suivre de près toutes sortes de sujets d’actualité. Pourquoi, alors, ce choix de parler de la condition des animaux ?

 

J’aime suivre toutes sortes de sujets d’actualité mais j’ai choisi d’écrire sur les animaux parce qu’ils ne peuvent pas exprimer leurs préoccupations dans le jargon humain. Je suis la voix des sans voix. Mon livre a des significations philosophiques profondes sur la vie et le comportement humain et animal (…) qui relient le passé de notre île à la fiction, comme une fiction historique mais avec des messages réels pour la société actuelle. Un jour, nos petits-enfants n’auront peut-être pas la chance de voir des lions (et autres animaux), alors protégeons-les.

 

Expliquez-nous le choix de passer par l’écriture plus romanesque...…

 

J’aime les slams mais la poésie, juste un peu. Écrire des romans a toujours été profondément ancré en moi, c’est naturel. J'avais déjà écrit deux autres romans mais j'ai publié Trouble In Paradise : The End Of An Era parce que c'était plus complet et percutant, selon moi.

 

Parlez-nous du chemin pour pouvoir publier un livre à Maurice…

 

Pour être honnête, il est vraiment difficile de se faire publier ici. En sus de ça, il n’y a pas de structure ou de formation pour s'épanouir dans le monde littéraire. Je pense que si nous avions des prix littéraires au niveau national, cela encouragerait des auteurs. Louer les services d’une maison d’édition est une bonne chose mais comme auteur, il faut ensuite frapper à toutes les autres portes par soi-même et parfois se faire rejeter dans le processus.

 

D’autres projets après ce premier livre ?

 

Je n’aime pas gâcher les surprises mais je souhaite publier quelque chose d’audacieux pour mon prochain ouvrage. Mon travail sera peut-être valorisé davantage ultérieurement mais ma passion d’écrire, de créer, d’inspirer, de faire rêver les gens ne s’arrêtera jamais (…) Je m’efforcerai de me surpasser.