Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5-PLUS DIMANCHE

Pendant cette période de confinement, profitez de 5-Plus Dimanche, l’express, Business Mag, Weekly, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

  • Destroy All Humans : remake du troisième type
  • Une nouvelle équipe du CCID enquête sur l’assassinat de Michaela Harte
  • Ladypreneur Hub : la belle entraide des femmes entrepreneurs
  • Toutous errants : comment leur tendre la main
  • L’accident de Roche-Bois fait une seconde victime - Giovanni, le frère de Jonathan Etienne : «Il nous a quittés bien trop vite»
  • L’affaire Cercle de Joachim : la police entre en jeu
  • Quinze mois de prison pour un chauffard ivre qui a tué deux personnes : les proches de Yan Vallet et Leelawtee Sookaye, entre tristesse et révolte
  • Naufrage de Wakashio : les «bai looke» de la mer...
  • Sur Netflix - Claudia Lebon : ma participation au documentaire «Inside The World’s Toughest Prisons»
  • Revers pour le droit de retour - Chagos : la déception comme arme…

Regard sur un demi-siècle d'Histoire

Il était une fois... la petite Amina. Cette Mauricienne va nous prendre par la main et nous faire voyager à travers nos 50 ans d’histoire. C’est ce que propose, en gros, le livre Maurice, 50 ans et un jour, concocté par le directeur des publications de La Sentinelle Ltée, Nad Sivaramen, et le caricaturiste de l’express, POV, en collaboration avec les illustrateurs Laval NG et ROG.

 

 

La mort de Vanessa Lagesse, les tractations politiques au fil de ce demi-siècle, les émeutes de 1999, tout y passe. Mais l’équipe précise : «Ce n’est pas un ouvrage historique. Encore moins un essai politique ou satirique (…)» En fait, c’est «une sélection subjective de faits liés à la laborieuse construction de la nation mauricienne». Et à Nad Sivaramen, dans l’introduction, de faire un constat sans complaisance de cette nation : «Notre passé colonial nous refuse de rentrer dans l’ère moderne, où le mérite de l’individu est prioritaire. C’est pour cela que ce n’est pas demain la veille que nous aurons notre Obama mauricien.»

 

 

Ce petit livre ne va pas nous offrir des cours d’Histoire ou des analyses qui donnent le mal de crâne, c’est plus un regard, illustré de fort belle manière, avec la petite touche Amina, qui rend le tout plus léger, beau à regarder, beau à parcourir. Le livre est en vente dans les librairies de l’île à Rs 250.