• BuYoung Lee, coréenne jazzy
  • Tir à l’arc : Deuxième succès consécutif pour Babet
  • Sharon Autard et Daryl Maingard : une histoire de (la) principauté
  • Phoenix Wright : Ace Attorney Trilogy | Procès rétro énergiques
  • Il dédède après un hit-and-run : Les proches de Sookraj Kanaram veulent la vérité
  • Assurance automobile : Bonus-malus : mais c’est quoi ce truc ?
  • Bike Track Adventures : en piste pour le vélodyssée !
  • Pour changer d’«hair» avec Mathieu Chavree
  • Franck Dubosc : «Quand on parle vacances, c’est l’île Maurice» 
  • Khalillah Chady meurt 39 jours après une sortie de route | Sa fille Benazeer : «Elle pensait qu’elle finirait par aller mieux»

Regard sur un demi-siècle d'Histoire

Il était une fois... la petite Amina. Cette Mauricienne va nous prendre par la main et nous faire voyager à travers nos 50 ans d’histoire. C’est ce que propose, en gros, le livre Maurice, 50 ans et un jour, concocté par le directeur des publications de La Sentinelle Ltée, Nad Sivaramen, et le caricaturiste de l’express, POV, en collaboration avec les illustrateurs Laval NG et ROG.

 

 

La mort de Vanessa Lagesse, les tractations politiques au fil de ce demi-siècle, les émeutes de 1999, tout y passe. Mais l’équipe précise : «Ce n’est pas un ouvrage historique. Encore moins un essai politique ou satirique (…)» En fait, c’est «une sélection subjective de faits liés à la laborieuse construction de la nation mauricienne». Et à Nad Sivaramen, dans l’introduction, de faire un constat sans complaisance de cette nation : «Notre passé colonial nous refuse de rentrer dans l’ère moderne, où le mérite de l’individu est prioritaire. C’est pour cela que ce n’est pas demain la veille que nous aurons notre Obama mauricien.»

 

 

Ce petit livre ne va pas nous offrir des cours d’Histoire ou des analyses qui donnent le mal de crâne, c’est plus un regard, illustré de fort belle manière, avec la petite touche Amina, qui rend le tout plus léger, beau à regarder, beau à parcourir. Le livre est en vente dans les librairies de l’île à Rs 250.