Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • L’affaire du «bébé décapité» à l’hôpital de Pamplemousses - Vicky et Sweta : «Nous n’arrivons toujours pas à faire le deuil de notre enfant»
  • Elle fait face pour la seconde fois à un cancer - Diane Colimalay : «Je ne peux pas me résoudre à laisser une maladie me dominer»
  • Moi, survivant du cancer...
  • En convalescence après avoir été poignardé par sa compagne - David Azie, 28 ans : «Nou finn pardonn nou kamarad»
  • EURO 2020 : Les coaches mauriciens sur le grill
  • EURO 2020 : Les pronostics des jeunes fans
  • Séquestré et battu à mort à Karo Kalyptis : Desveaux Augustin, victime d’un règlement de comptes sur fond de trafic de drogue ?
  • My Body, My Choice, My Voice : ils s’unissent contre la vaccination obligatoire
  • Accidents fatals : des nouvelles victimes, des familles dévastées par la douleur
  • JO 2021 - Haltérophilie : Roilya Ranaivosoa qualifiée pour Tokyo

«Qui a tué Sara ?» : une deuxième saison qui passionne…

... Et qui pose toujours la même et cruelle question ! Depuis sa mise en ligne le 19 mai sur Netflix, la saison 2 de la série mexicaine Qui a tué Sara ? n'arrête pas de passionner les Mauriciens, avec toujours la suite de l’histoire du monsieur qui prendra 18 ans de prison pour le meurtre de sa sœur Sara. Un meurtre qu’il n’a, au fait, pas commis dans sa jeunesse ! Mais qui a tué Sara bon sang ? Deux blogueurs, viewers assidus de la série Netflix, se penchent sur les huit derniers épisodes.    

Fabrice Shampive (Les pensées de la garce) : «Pas sûr de suivre la saison 3» 

 

«La saison 2 de Qui a tué Sara ? aurait apparemment créé une division. Il y a ceux qui, comme moi, ne vont pas poursuivre avec la saison 3 et ceux qui le feront. Hormis le fait que l'histoire va peut-être se poursuivre avec une autre saison, je me retrouve devant un gros mur qui est : est-ce que cette prochaine saison ne va pas finalement être un remake de NCIS, New York, police judiciaire, Hawaï 5.0 ou encore Lucifer ? J'ai tellement bien accroché avec la saison 1 que j'ai fini la saison 2 en 24 heures et plusieurs choses me laissent perplexe. Déjà, qui est Sara ? Finalement, elle est tellement mêlée à des histoires que si nous ne sommes pas attentifs, nous risquons de passer à côté de plusieurs indices. On comprend mieux les relations de tout un chacun avec elle dans la saison 2. D’ailleurs, le fil conducteur de l'histoire est très bien. Cependant, la réalisation et plusieurs scènes laissent un peu à désirer. Il y a plusieurs questions qui restent sans réponse de mon côté. Et pour ne pas changer, dans cette saison 2, la femme est diabolisée et non l'homme. Je ne comprends toujours pas où les scénaristes veulent en venir avec ce discours prononcé. Bref, la saison 2 était bien mais je ne suis pas sûr de suivre la saison 3…»

 

Retrouvez un avis détaillé de chaque épisode sur la page Facebook du blogueur : @commeunegarce.

 

Karola Zuel (Freedomlicious Karol) : «Une deuxième saison tout aussi prenante que la première»

 

«Au-delà de l'aspect très thriller et très sexe de l'ensemble, il y a un autre point qui m'a surtout marquée dans cette deuxième saison, c’est la ‘‘maladie mentale’’ qui approfondit le personnage de Sara de fort belle manière. Ainsi, on aurait pu penser que Sara n’est qu’une fille qui couche avec plein de monde mais les scénaristes ont réussi à mettre en avant cet aspect de maladie mentale pour comprendre un peu mieux le personnage. Mais je pense que les scénaristes ont un peu trop mis l’accent sur le sexe et peut-être un peu moins sur la maladie mentale du personnage. Et c'est ce qui rend en fait cette deuxième saison encore plus cruelle au fil des épisodes. On se retrouve avec des personnages qui préfèrent tous être au lit avec Sara, voire la tuer, alors que beaucoup auraient pu l’aider. Sinon, dans l’ensemble, c'est une deuxième saison tout aussi prenante que la première.»