• Fred Chesneau, le «Globe Cooker», à la table d’une famille mauricienne
  • Tir à l’arc : Wasim Yacoob s’en est allé
  • Kisasa, un restaurant atypique au coeur de Port-Louis
  • À Grand-Baie : Beedeea, 63 ans, meurt dans des circonstances troublantes
  • Syndrome d’Alcoolisation Fœtale : L’art, une arme pour la sensibilisation
  • Ses jumelles siamoises se trouvent en Inde pour une séparation chirurgicale | Marie-Hélène Papillon : «Je prie très fort pour mes filles»
  • Noyades : Début d’année cauchemardesque pour quatre familles
  • Nouvelle année, nouveaux visages et nouveaux talents
  • L’affaire Medpoint au Privy Council : Pravind Jugnauth, un rendez-vous avec l’histoire
  • Quitte ou double !

L’espion qui m’a larguée : James Bond-ettes ou presque  

Un duo de jeunes femmes qui vont se mettre malgré elles dans la peau d’espionnes…

Si les histoires de requin préhistorique sipakwa vous saoulent, l’autre nouveau film à l’affiche est une comédie qui suit les aventures rocambolesques de deux espionnes….

Dans certains cas, on ne sait pas qui est vraiment son conjoint. Prenez l’exemple de l’héroïne de ce film, qui découvre que son petit ami est un super agent secret. Et avec sa copine dépassée par les événements, l’héroïne va vivre toutes sortes d’aventures car elle sera au cœur d’une conspiration internationale compliquée. Bref, il s’agit de L’espion qui m’a larguée, réalisation de la méconnue Susanna Fogel.

 

L’Espion qui m’a larguée s’inscrit comme une sorte de parodie féminine de James Bond, se moquant des clichés des films d’agents secrets. On ne va pas avoir de l’action du niveau du dernier Mission impossible, le film s’attardant plutôt sur l’humour. Du coup, on a droit à un buddy movie féminin, avec un bon petit parfum 80s, parfois même plutôt généreux en termes de bagarres.

 

Le souci, c’est qu’on a vu tout ça en mieux (tous les True Lies et Mr and Mrs Smith, avec des histoires d’agents secrets très secrets), avec des blagues qui tombent aussi souvent à plat. Circulez donc, il n’y a pas grand-chose de nouveau à voir, à moins que vous soyez très fan de Mila Kunis et de son amie Kate McKinnon, qui ne vous feront peut-être que sourire.