Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5-PLUS DIMANCHE

Pendant cette période de confinement, profitez de 5-Plus Dimanche, l’express, Business Mag, Weekly, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

  • Bernard Lajeune, 46 ans, poignardé par le petit ami de sa nièce : Émouvants adieux à «un homme bon» et «sans histoires»
  • Bloqués à Maurice : ces touristes qui vivent le confinement dans notre île
  • Quand le coronavirus fait naître de nouveaux réflexes : À vos ordinateurs, prêts... «shoppez» !
  • Masque, gel... - Sortez couvert : ces «must-have» du moment
  • Arrêté pour l’agression mortelle de Nilma Jugurnauth - Denovan Ravaton, 21 ans : de petit délinquant à assassin
  • Psycho : pour un «workplace»… zen
  • Confinement : cinq conseils pour veiller au bien-être des enfants
  • Télémédecine : une première plateforme à Maurice
  • Réouverture partielle des centres commerciaux : en attendant des jours meilleurs
  • Blakkayo : place aux «Soz serye»

La malédiction de la dame blanche : Les larmes de la peur

Tremblez enfants, femmes et prêtres, une nouvelle trouvaille effrayante est de sortie.

Cette semaine, dans les salles, vous aurez des frissons avec une dame visiblement blanche et bien décidée à vous faire trépasser.

Couvrez-vous ! Enfin, de toute façon, cela ne va pas vous empêcher de la rencontrer, si tel est votre destin. Voici l’effrayante dame blanche. Quand elle arrive, vous l’entendrez pleurer, avant de la voir apparaître toute raidie sous une musique tonitruante… Attention à votre coeur fatigué !

 

La malédiction de la dame blanche parle non pas du fantôme européen qui arpente les rues mais de La Llorona (le film s’appelle The Curse of La Llorona en VO), ectoplasme mexicain qui est une légende urbaine très populaire dans ce pays. Qu’importe, le nam est bien parti pour terroriser une famille dysfonctionnelle dans ce long-métrage. Celle-ci va faire appel à un prêtre. Sauf que ce dernier est lui-même un peu anba-lao face aux événements surnaturels.

 

Ce fantôme, qui visiblement ne connaît pas la déshydratation, est donc bien parti pour vous faire sursauter pendant environ 90 minutes, le tout sonnant comme une copie de The Conjuring. Justement, La malédiction de la dame blanche s’inscrit dans ce qu’on appelle le conjuring verse, c’est-à-dire l’univers où gravite The Conjuring, Annabelle, La Nonne et maintenant cette satanée dame blanche.

 

Donc, on a toujours droit au suspense, au silence, à une scène où l’on sursaute, éclaboussant son voisin de pop-corn et de boisson gazeuse ! Rien de bien nouveau mais les amateurs devraient jeter un œil.