• Fred Chesneau, le «Globe Cooker», à la table d’une famille mauricienne
  • Tir à l’arc : Wasim Yacoob s’en est allé
  • Kisasa, un restaurant atypique au coeur de Port-Louis
  • À Grand-Baie : Beedeea, 63 ans, meurt dans des circonstances troublantes
  • Syndrome d’Alcoolisation Fœtale : L’art, une arme pour la sensibilisation
  • Ses jumelles siamoises se trouvent en Inde pour une séparation chirurgicale | Marie-Hélène Papillon : «Je prie très fort pour mes filles»
  • Noyades : Début d’année cauchemardesque pour quatre familles
  • Nouvelle année, nouveaux visages et nouveaux talents
  • L’affaire Medpoint au Privy Council : Pravind Jugnauth, un rendez-vous avec l’histoire
  • Quitte ou double !

Cedric Nayna, mauritian singer in Germany

 Il chante, il fait le comique, il danse aussi !

Chant lyrique, comédie, doublage, bref, artiste. Cedric Nayna, 24 ans, est épanoui en ce moment. Mais il peut l’être encore plus, tout en portant très haut le drapeau mauricien à l’international. Mais tout ça va dépendre de votre générosité, entre autres. Le jeune homme compte entamer, en août, des études en Performing Arts à l’Université d’Hambourg. Une université où les élèves sont tellement bien formés qu’ils sont très vite pris pour jouer dans des spectacles, comme les versions allemandes du Roi Lion, dans le Cirque du Soleil et des spectacles sur de belles croisières en bateau.

 

Il a donc besoin de financement pour pouvoir arriver au bout de ses trois ans d’études, et s’orienter ensuite vers une carrière qui, si tout va bien, sera du feu de dieu pour lui. Sponsoring, dons… il prend tout !

 

Cedric Nayna a été accepté à l’Université d’Hambourg après trois jours d’audition en mars. Les responsables – pour la plupart des artistes formés dans cette institution et au CV bien garni – testent tout chez les candidats : danse, voix, analyse de l’espace scénique, etc. «L’université fait des castings à travers tout le pays. Et j’ai tout de suite voulu tenter ma chance. Sur place, j’ai vu le niveau demandé. Vous imaginez donc ma joie quand, par la suite, on m’a dit que j’étais pris. Depuis, je ne fais que chercher le financement nécessaire pour pouvoir bosser trois ans dans cet environnement où l’art, sous tellement de formes, est à un niveau pas possible», raconte Cedric Nayna.    

 

Et si vous doutez du talent du monsieur, découvrez son CV des plus exhaustifs : implication vocale au niveau d’Opera Mauritius (il a chanté dans La Traviata et Orphée aux enfers) et dans le récent Zozef ek so palto larkensiel, doublage de films et séries (indiennes et autres) depuis plusieurs années, en plus d’avoir fait des études en éducation de l’art au Mauritius Institute of Education. Tout ça oui !

 

Pour l’aider dans son ambitieuse entreprise, vous pouvez entrer en contact avec l’artiste sur sa page Facebook ou par mail : [email protected].