• Kendo – Formation et passage de grade : Rishi Bundhoo décroche son premier dan
  • Callisto Protocol : prisonniers de l’horreur
  • Future Hope Maurice : quand les enfants chantent l’espoir
  • Collision entre une voiture et un camion : vacances meurtrières pour Dayaneebye Ganoo
  • Match de gala Maurice-Réunion : du football inclusif pour malentendants
  • Huawei Nova Y61 : de l’entrée de gamme sympa
  • Le diabète, un danger pour le cœur
  • Qatar : dans l’ambiance d’un pays en fête
  • FoodWise : des recettes gastronomiques, zéro gaspi et économiques
  • Le PM répond à leur lettre : les membres de la communauté rastafari «déçus» mais «le combat continue»

Bruno Raya : «Festival Reggae Donn Sa ti enn sikse»

Il est plus que satisfait ! Lui, c’est Bruno Raya, l’une des têtes pensantes derrière la grand-messe du reggae qui s’est déroulée au Morne le 5 novembre. «Festival Reggae Donn Sa ti enn sikse malgre divan, malgre tanpet ek bann baton dan larou. Nou inn pas enn siper bon moman dan linite», souligne-t-il. 

Une grosse foule était effectivement présente au Green Village pour cette dernière édition du Festival Reggae Donn Sa. La première avait eu lieu en 2005 avec Daddy Mory et Pierpoljak comme têtes d’affiche. Et cette année, les deux parrains étaient à nouveau sur scène en compagnie de Tiwony.

 

Les organisateurs ont mis en avant les reggaemen francophones pour cette neuvième édition. La première partie était assurée par Captain Hooligan, le nouvel homme fort de Rodrigues, ainsi que par l’infatigable Ras Zen, le talentueux Lion Vide, The Prophecy et l’OSB Crew. L’un des moments forts de la soirée a été l’interprétation de la chanson Kantik de Ras Mayul par son fils Soldat Nast et Mervin Clelie. Ceux présents ont également apprécié Jah O, le nouveau titre de Mervin Clelie et son groupe The Prophecy.

 

C’est Tiwony qui a enchaîné ensuite avec son puissant reggae/dancehall, suivi de l’éternel Pierpoljak, toujours vert et percutant malgré ses 58 ans. Daddy Mory, passé maître dans le domaine du ragga, dancehall et rap français, a terminé la soirée en apothéose aux petites heures du matin.

 

Cette soirée musicale concoctée par Live N Direk Entertainment, Ichos Production et Jorez Box, avec l’apport des autres sponsors, a également été marquée par les messages de solidarité des artistes envers l’activiste Bruneau Laurette et une collecte pour les enfants, organisée par l’ONG DRIP.

 

Vivement la prochaine édition !