• Désir de maternité, problème de fertilité : comment faire face au mois de mai
  • Ebony Forest : protecteur de la nature
  • Un trentenaire agresse son épouse et leur fille de 4 ans au couteau - Ses beaux-parents : «Nou tifi inn pas boukou mizer depi linn marye»
  • Jasodah Boodhun, une centenaire bien dans sa peau
  • La flamme olympique en France : effervescence autour du feu sacré
  • Thyroïde : une petite glande, de grandes implications…
  • «Furiosa : une Saga Mad Max»  : encore de la fureur et de la ferraille
  • Enquête judiciaire au tribunal de Souillac - Rama Valayden : «Lapolis inn kwi vide ek lanket lor lamor Kanakiah»
  • Aurally Handicapped Persons Sports Federation : ne pas confondre athlètes sourds et para-athlètes
  • Journée internationale du thé : la Chartreuse, entre célébration et engagement pour une industrie équitable et durable

RIKF: ça va à nouveau «kitesurfer» à Rodrigues

Et le Rodrigues International Kitesurf Festival (RIKF) fait son come-back ! Après trois ans d’absence à cause de la crise sanitaire, l’événement qui rassemblera les meilleurs kitesurfeurs de la planète et les amateurs de ce sport de glisse se tiendra bel et bien cette année à Anse Mourouk. 

Retenez bien les dates : du 26 au 30 juillet, pour un événement qui, selon les organisateurs, «sera placé sous le signe de l’éco-responsabilité avec pour thème RIKF Go Green dans le souci de préserver la beauté naturelle de Rodrigues et de promouvoir cette destination comme étant éco-responsable». À prévoir : du spectacle mais aussi du beau monde. En sus de mettre en lumière la petite île sur le plan international, en faisant découvrir sa beauté et ses atouts, le festival a également «pour but de professionnaliser le kitesurf à Rodrigues, d’inciter les jeunes à pratiquer ce sport de glisse en plein essor». D’une innovation à une autre, cette année, comme nouveauté, le festival accueillera en clôture une initiation au pilotage de cerf-volant.

 

La marraine du 8e festival sera Gisela Pulido, l’Espagnole qui est entrée dans le fameux Guinness Book des Records en 2004, comme étant la plus jeune championne du monde de l’histoire du kitesurf. «Le festival est né d’une grande frustration. Je voulais aider Rodrigues dans le domaine de l’événementiel et du tourisme. Mais lors de mes démarches administratives, je me heurtais toujours à des refus. C’est ainsi que j’ai eu le déclic de créer un festival autour du kitesurf. À partir de là, j’ai commencé à chercher des sponsors, des collaborateurs, entre autres», explique Jean-Christ Spéville, celui qui est à l’origine du RIKF et qui invite le plus grand nombre à venir vivre ce moment pas comme les autres !