• Championnats d'Afrique : l'athlétisme mauricien en quête de rachat
  • Vidushi Haulooman et sa poésie dans «Afflatus» 
  • Modigadu Govinden, 59 ans, renversé mortellement par une voiture - Ses proches : «Lalwa bizin pli sever»
  • Luchmeeparsad Bhowaneedin, 43 ans, décède après avoir été percuté par le métro - Son entourage : «Il voulait changer de vie et se stabiliser financièrement»
  • Mystère autour du décès de Kevin Sreeneebus, 33 ans, après une sortie de route - Ses proches et amis pleurent «un homme jovial et plein d'ambition»
  • Acquitté dans l’affaire du double drame de Sept-Cascades en 2012 - L’inspecteur Sookur : «Mo pli gran regre se ki mo pann resi sap lavi Nanon ek Binda»
  • Nula Groove et l’après «Mama mo tresor»
  • La lecture partisane et l’indestructible culture politique !
  • Post-Budget : ces espoirs tombés à l’eau
  • Dévoilement d’une statue de sir Anerood Jugnauth : hommage à «enn gran dimounn»

Dog Training : deux jours avec le coach canin international Tinagaren Govindsami

Des moments où il a été autant question du chien que du maître.

Un homme qui a beaucoup d’expérience avec nos amis à quatre pattes. Les 4 et 5 mai, le collectif Dog Training and Rehabilitation Unit a eu droit à deux journées de dog training avec Tinagaren Govindsami, qui a près de 15 ans d’expérience en psychologie canine, est expert en Head Kennel Behaviour Risk et a fait carrière dans ce domaine, notamment en Angleterre. 

Deux jours à Quatre-Bornes sur le training ground du collectif avec de la théorie (l’anxiété du chien, sa nourriture, la découverte des équipements d’entraînement) et une journée sur la pratique. Tinagaren Govindsami en a profité pour donner des bons conseils à la douzaine de maîtres et chiens présents : il a été énormément question de «patience», le chien étant un bon élément si on peut gérer sa patience.

 

Alvin Zikky, dog trainer mauricien qui a sollicité l’expertise de son ami Tinagaren pour ces deux jours, parle d’une belle lancée, avec d’autres journées du même genre à venir dans le futur : «On a compris qu’il est beaucoup question de formation du maître, peut-être plus que du chien. Govindsami a beaucoup mis l'accent sur le fait qu’à l’international, il y a toute une culture et un lifestyle autour du dog handling, avec du sport, de la mode... Bref, tout un programme. Il a bien fait ressortir qu’ici il y a des dog trainers très dévoués, mais au fond, ce sont aux maîtres d’être conscientisés sur l’importance de tellement d’aspects autour du chien, à commencer par son comportement spécifique.»

 

Le groupe souhaite, au retour du dog trainer à Maurice, faire des événements qui rassembleront encore plus de monde... Dans l'intérêt de nos chers amis fidèles.