• Kursley Favory, 43 ans, commet un autre viol après quatre ans - Ginette*, 80 ans : «Monn res fer lapriyer pou ki sa kosmar-la arete...»
  • Décès de Pankaj Udhas : cette voix d’or qui a marqué les Mauriciens
  • Manchester City vs Manchester United : règlement de comptes entre voisins
  • Quand Bruno Raya raconte Morgan Heritage et son chanteur décédé
  • Serge Moorjee : l’homme qui respirait le foot
  • Taekwondo : Sheldon Yan Too Sang aux Jeux d’Afrique
  • Huawei Matebook D16 : tout du bon côté
  • Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois : l’agroécologie, un levier pour une meilleure intégration sociale
  • François Lindemann et sa rencontre musicale où «Tou korek»
  • Ishfaaq Mudhawo : politique, social et... chevaux

Nouvel An chinois : entrez dans la danse... du dragon

La célébration du Nouvel An chinois 2024 est placée sous le signe du Dragon.

Au son de la musique, il prend vie. Chaque mouvement de son corps résonne sur un rythme. Chaque coup de gong le fait vibrer, tournoyer. Il est impressionnant, beau, vif, coloré. Grâcieux, il symbolise la chance, le bonheur et la prospérité. Et entrer dans sa danse, (celle du dragon), c’est embrasser toutes les traditions et les festivités du Nouvel An chinois, célébré le samedi 10 février, et placé, cette année, sous le signe du Dragon.  

Des prières, des hommages aux anciens, des pétarades, des tables garnies, des échanges de bons vœux, notamment le mélodieux «Kung Hei Fat Choy», le partage de cadeaux, la distribution du délicieux gato lasir, entre autres délices, ou encore de Fung Pao.  Le Nouvel An chinois se célèbre dans la joie et la bonne humeur dans l’ambiance magique et féérique des danses du lion et du dragon, qui permettront de commencer la nouvelle année sous de bons auspices. «L’année du Dragon – symbole de puissance, de force et de chance –apporte avec elle une énergie propice et de riches traditions qui se reflètent dans les décorations vibrantes, les spectacles animés et diverses activités», nous explique l’astrologue Priscilla Poussin-Baldeo qui donne rendez-vous aux Mauriciens dans notre édition du dimanche 11 février où  elle livrera ses prévisions signe par signe pour la nouvelle année. Pour ceux et celles qui attendent cette célébration avec impatience, il s’agira de se réunir en famille pour partager un bon repas.

 

«Le Nouvel An chinois, aussi appelé Fête du Printemps, démarre avec le dîner du réveillon que je célèbre avec ma famille. Au repas, on mange du poisson et des raviolis, deux plats synonymes de prospérité. À la fin du repas, on mange des gato lasir  ou encore des gato kravat. Mes grands-parents offrent à tous leurs petits-enfants une enveloppe rouge contenant de l’argent afin de tenir le mal à distance et de leur apporter la santé. Je partage aussi des gâteaux avec mes proches amis et voisins», nous confie Amanda Wong qui s’active dans la préparation de cette journée très spéciale. «Des 12 animaux, le dragon est le plus puissant et il apporte du bonheur et aussi de la richesse. Il annonce aussi l’été et la chaleur. La célébration va commencer à la pagode avec des prières. On va attendre le lever du soleil pour sonner des pétards. Et le soir, on va fêter en famille autour de sept plats pour accueillir le dragon», nous dit, de son côté, Vincent Wong.

 

Il y a aussi ceux qui vont apporter une touche festive aux célébrations de tout un chacun. «On est entraînés pour faire la danse du dragon et la danse du lion. Pour la danse du dragon, nous sommes à neuf personnes ou plus. Le dragon ne rentre pas dans la maison, la danse se fait à l’extérieur. C’est une vraie joie pour nous de nous dire que nous contribuons au succès des célébrations des personnes qui nous sollicitent.  On amène, à travers nos danses, du bonheur et de la prospérité chez elles. Et c’est aussi un moyen de promouvoir la culture chinoise. Il y a toute une tradition qui nous guide. Par exemple, le matin de la fête, on se réveille tôt et on se rend à la pagode pour prier et pour la bénédiction de notre Loulou, justement pour apporter du bonheur dans la maison des gens. On sera à Bagatelle le dimanche 11 février à 11 heures, et le 17 février, on sera au Ruisseau-Créole à 17 heures, entre autres», nous explique, pour sa part, Bryan Luk Tung, de la troupe Wuji Cultural Group, qui participera avec ses amis à différentes célébrations dans le cadre du nouvel an.

 

Durant la semaine écoulée, une réception avait été organisée par l’ambassadeur de la République populaire de Chine à Maurice, M. Zhu Liying, au Port-Louis Cruise Terminal, à l’occasion du Nouvel An chinois 2024, en présence du président de la République, Prithvirajsing Roopun, du Premier ministre  Pravind Jugnauth et son épouse, et d'Eddy Boissézon, le vice-président de la République, entre autres personnalités. Dans son allocution, l’ambassadeur de Chine a indiqué que le Nouvel An chinois a toujours été considéré comme la fête traditionnelle la plus importante pour les Chinois du monde entier. Il s’est attardé sur la participation enthousiaste des Mauriciens aux célébrations de ce festival, qui prouve à quel point la culture mauricienne est inclusive et riche en diversité, et à quel point la culture chinoise s’intègre dans le tissu harmonieux de la société mauricienne.

 

M. Zhu Liying, a aussi détaillé les activités socioculturelles qui seront organisées dans ce contexte : une soirée de gala à l’auditorium J&J, à Phoenix, le 10 février, et une grande variété d’événements culturels organisés par des associations sino-mauriciennes, des écoles et des entreprises dans tout le pays. Tout cela, sous le signe du dragon...