• Jane Constance & Mickaël Pouvin : deux belles voix pour faire vibrer le Caudan Arts Centre
  • Sport Automobile : La Motors Formula Team en piste le 14 avril
  • Emilie Duval : «On doit tous, que ce soit l’Église catholique ou autre, se sentir concernés par les abus sexuels sur mineurs»
  • Agression mortelle de Shobanand Bhoyroo, 61 ans, par son voisin | Son neveu : «Ce n’était pas la première fois qu’il était brutalisé»
  • Fête de l’Indépendance : Le fabuleux 12 mars du constable Damien Céline
  • Un Mauricien parmi les disparus après l’attentat contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande | Anwar, le frère de Moosid Mohammed Hossen : «C’est un choc»
  • Coupe du monde féminine 2019 : Sous l’œil attentif de Queency Victoire
  • Dengue : Vallée-des-Prêtres en alerte, Maurice sur le qui-vive
  • Captain Marvel : On y va, on n’y va pas ?
  • Décès tragique de Dia Dookhit | Ses parents : «Nous voulons connaître la vérité…»

Ti Moris : un peu de Maurice à Bali

La chef Rivasha a emmené les saveurs mauriciennes à Bali.

Avec ses temples, ses paysages, ses rizières en escaliers d’émeraude, ses fêtes, ses traditions, ses coins de nature, ses sites historiques… Ce n’est pas pour rien qu’on appelle Bali, cette île indonésienne, l’île des dieux ! 

 

Puis, il y a l’île Maurice, avec son métissage, ses saveurs aux inspirations variées et son charme pittoresque qui lui confère souvent le titre de paradis sur terre. Quand Bali rencontre Maurice, cela donne Ti Moris qui a ouvert ses portes en août et où la vie multiculturelle de notre île est célébrée avec  les saveurs des cuisines indienne, française et chinoise. Le tout dans un délicieux mélange mauricien. D’une île à l’autre, il n’y a qu’un pas. Et deux Mauriciens, Rivasha et Shivesh, ont décidé de tenter une belle aventure culinaire sous d’autres cieux. Depuis, s’écrit l’histoire de Ti Moris. 

 

Entre les gato piman, tartes à la banane, chutneys, alouda aux saveurs variées, les infusions à la citronnelle et autres spécialités gorgées de soleil, la carte de Ti Moris fleure bon la vie à la mauricienne. L’espace, d’une superficie de 395 m2, avec son décor accueillant, sur fond de musique locale, est une invitation à l’évasion. Et dans les cuisines, c’est la Chef Rivasha qui mène les opérations pour transporter qui le veut dans un voyage où les papilles gustatives sont en fête. Forte de son expérience – elle a travaillé au Casela, au Heritage Le Telfair, à l’hôtel Labourdonnais, a fait ses armes sur un bateau de croisière international et a même travaillé en France –, la jeune Mauricienne met en avant ses connaissances pour concocter de bons petits plats. 

 

Mais derrière Ti Moris, il y a aussi et surtout Shivesh Bolah, jeune diplômé en affaires internationales à Singapour. C’est armé de son sens des affaires, de sa passion pour le Food and Beverages, la vie nocturne et l’hospitalité, qu’il a quitté le pays pour fonder sa propre entreprise avec la cofondatrice Fiona Luigi. Aujourd’hui, c’est avec une équipe internationale qu’il fait flotter les couleurs de Maurice en plein cœur de Bali.