Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Pascal Desroches, arrêté pour agressions sexuelles : portrait du violeur en série aux deux visages
  • Rashmi Rocket : Taapsee Pannu court plus vite que son ombre
  • Nouvel album : Alain Ramanisum va vous faire… «Danse»
  • Malenn Oodiah : «Nous pouvons et nous devons réinventer notre modèle de société»
  • Covid-19 : Maurice tombe le masque, Rodrigues sur le qui-vive
  • Un an depuis la disparition tragique de Soopramanien Kistnen - Hansley, son fils : «Mo gard lespwar pou kone ki sannla inn tir lavi mo papa»
  • Si les «Avengers» n’existaient pas…
  • Tennis de table – ITTF World Youth Championships : A la conquête du Portugal
  • Prince Stave : a Nigerian musician in Mauritius
  • La situation des rastas mauriciens préoccupe l’opinion internationale

Ruth Jolicoeur et «The Indoor Jungle» : ça dépote !

Avec ses associés, Sophia, Nicolas et Ludovic et son équipe d’artistes, la jeune femme kass pake avec sa petite entreprise.

Dans sa voix, des éclats de rire à peine contenus. Des rayons de soleil et de bonheur. Mais pour la suivre, il faut s’accrocher ! Son débit n’a rien à envier aux connexions super rapides ; ça envoie du lourd. Mais entre les digressions, les explications, les kas kontour, on finit par comprendre la belle histoire de The Indoor Jungle, la petite entreprise de Ruth Jolicoeur. Elle l’a lancée il y a deux ans avec sa sœur Sophia. Au début, dans leur forêt de créativité, il y avait ce duo sympathique, motivé, qui faisait zis tou : création, administration, livraison. L’idée de base était là et il fallait travailler dur pour empoter le succès : «J’ai toujours voulu lancer une entreprise qui sortait de l’ordinaire. Alors, oui, on trouve des pots partout mais pas comme les nôtres», confie Ruth, enthousiaste.

 

Effectivement ! Il y a des visages, des histoires, des anecdotes et des pépites de sourire dans chacune des créations. Des couleurs bariolées et de la bonne humeur. Des messages et des revendications pour chacun des pots en ciment (les sœurs font aussi des meubles et des lampes dans le même esprit). Aujourd’hui, le duo de choc est au cœur de tout mais il s’est entouré de «personnes précieuses». L’équipe se compose de… 11 personnes. Les sisters, deux Business Partners, Nicolas et Ludovic, et des artistes dont l’objectif est «de créer, de dessiner, de peindre», bien sûr sous le regard de Ruth. La jeune femme, habitante de Beau-Bassin, elle, a démissionné de son job dans les assurances pour se consacrer à plein temps à sa petite entreprise en décembre 2020.

 

Et comme elle le dit, même si le succès est là, le parcours de The Indoor Jungle n’a pas été linéaire : «Il y a eu des hauts mais aussi beaucoup de bas. Des anecdotes, des soucis, des petites victoires, de grandes défaites : je ne saurais pas quoi raconter.» Au départ, elle ne se voyait pas qu’entrepreneure, donc, elle s’est accrochée à son job, multipliant les rôles et les responsabilités : «Je peignais jusqu’à minuit, je recommençais le matin avant d’aller prendre le bus pour aller travailler. Je faisais des livraisons pendant mon lunchtime…» Puis, les sollicitations, les commandes, la réussite ont tout chamboulé : «J’ai décidé de prendre un risque, de donner sa chance à The Indoor Jungle et de réaliser mon rêve.»

 

Alors, même si elle peint moins, elle est bien ancrée dans le quotidien de l’entreprise, avec l’administratif, la créativité : «Je réponds aux messages, je crée avec mes partenaires de nouveaux modèles, je gère les commandes et l’équipe… Il n’y a pas d’après-midi, de samedi, de dimanche.» Elle emporte, également, dans son sillage, un parfum de bonne humeur au boulot : «On est tous un peu fous/folles. Et ça fonctionne bien.» Un effluve entêtant et motivant que l’on retrouve dans chacun des produits de la PME. Vous pouvez, d’ailleurs, les retrouver sur le compte Facebook de l’entreprise, bien sûr, mais aussi dans certains magasins. La petite boîte a aussi fait plusieurs créations pour des entreprises/restaurants de l’île et continue à voir plus grand.

 

Et tout ça, c’est le pot-aime d’un grand bonheur pour Ruth et sa voix aux rires contenus...