• United Colors : Zulu annonce la couleur
  • Shotokan Martial Arts Federation (SMAF) : Couvre-feu sur les compétitions à l’étranger
  • Meurtre de Ritesh Gobin, 11 ans, en 2018 : le meurtrier présumé Sachin Tetree sur le banc des Assises
  • Kesweena Tacoorpersand et Uzma Peeroo : des femmes au cœur des chantiers
  • Manan Fakoo tué par balles : la terrible fin d’un homme au passé tumultueux
  • Zones d'ombre autour de la mort de Kanakiah et Kistnen : deux veuves à la recherche de la vérité sur la mort de leur mari
  • Décès du triathlète Jayrajsing Hazareesing au Morne | Son épouse : «C’était un homme exemplaire»
  • FA Cup | Man Utd vs Liverpool : dans l’oeil du cyclone
  • Lupin sur Netflix : Omar, voleur aimé et mal-aimé
  • Des mots et des manigances…

Nuvneet Jettoo : Pop’s, son pari de jeune entrepreneur

Le jeune homme compte proposer un service de livraison prochainement.

À 27 ans, ce Mauricien, qui a grandi en Grande-Bretagne, a mis de coté sa carrière d'avocat pour se lancer dans l'entrepreneuriat. Avec Pop's, il touche du bout des doigts l'un de ses plus grands rêves.

Aller à la poursuite de son rêve et tout faire pour le réaliser. Si quelqu’un en sait quelque chose, c’est bien Nuvneet Jettoo. À 27 ans, ce Mauricien, qui a grandi en Grande-Bretagne depuis l’âge de 7 ans, a récemment ouvert le Pop’s, un café à Quatre-Bornes, où il propose différentes gourmandises. S’il a toujours rêvé de suivre les traces de ses parents et de devenir entrepreneur, le jeune homme a toutefois choisi la voie légale en faisant des études de droit à l’Université de Westminster. Après avoir obtenu son diplôme en octobre dernier, il s’est offert des vacances dans son pays natal avec ses parents mais c’est là que la Covid-19 est venue gâcher leurs plans.

 

Loin de se laisser démoraliser, Nuvneet Jettoo décide alors d’en faire une opportunité et de réaliser un projet qui lui tient à cœur depuis toujours. «Au milieu de cette crise, j’ai vu une occasion d’être productif et d’aider ma famille. D’avril à juin, j’ai pu planifier la transformation de l’espace de location que nous possédons à la route St-Jean. Malgré le confinement et la crise économique, les gens avaient toujours besoin de manger. C’est ainsi que j’ai eu l’idée d’ouvrir un café dès la fin du confinement. Mes parents voulaient que je sois avocat mais au fond de moi, je savais que je voulais avoir ma propre entreprise un jour. J’ai grandi en regardant mes parents diriger la leur, et la liberté et la satisfaction que cela leur a apporté m’ont motivé à devenir moi aussi entrepreneur.»

 

Avec Pop’s, Nuvneet Jettoo touche du doigt l’un de ses plus grands rêves. Dans son café, au design moderne et épuré, et où le menu change chaque semaine, son équipe et lui proposent toute une gamme de plats, de pâtisseries et de boissons. Bientôt, poursuit-il, Pop’s proposera des smoothies rafraîchissants, parfaits pour l’été, au détour d’un bar à jus qui fera certainement des heureux. Pour faire la différence, Nuvneet s’est inspiré d’un concept très british. «Je voulais aussi proposer quelque chose de différent à Maurice mais très courant au Royaume-Uni : le Meal Deal. Le concept est simple. Pour un prix fixe, vous obtenez une boisson, un plat principal et un accompagnement, soit une collation ou un dessert. Chez Pop’s, notre best-seller est le Farata on the go qui se compose d’un farata, d’un chai et d’un barfi. Il y a aussi le Panini repas, avec un panini, un accompagnement de salade et des frites, et une boisson pour Rs 150.»

 

Après un départ sous les chapeaux de roues, Nuvneet Jettoo compte bien emmener Pop’s vers de nouveaux horizons. «Maintenant que j’ai ouvert ce café et qu’il commence à se faire un nom, je veux rester à Maurice un peu plus longtemps et peut-être développer des services de livraison. J’ai déjà commencé à créer une communauté sur les réseaux sociaux grâce à laquelle je reçois parfois des commandes de livraison. Bien que ma page Facebook ait été récemment créée, je peux déjà voir un potentiel pour atteindre de nouveaux clients. C’est aussi très agréable de dialoguer avec les clients et de recevoir des commentaires positifs sur les articles qu’ils ont achetés chez Pop’s.»

 

Avec tout ça, il compte bien aller encore plus loin et vivre pleinement sa nouvelle vie d’entrepreneur.