• Championnats d'Afrique : l'athlétisme mauricien en quête de rachat
  • Vidushi Haulooman et sa poésie dans «Afflatus» 
  • Modigadu Govinden, 59 ans, renversé mortellement par une voiture - Ses proches : «Lalwa bizin pli sever»
  • Luchmeeparsad Bhowaneedin, 43 ans, décède après avoir été percuté par le métro - Son entourage : «Il voulait changer de vie et se stabiliser financièrement»
  • Mystère autour du décès de Kevin Sreeneebus, 33 ans, après une sortie de route - Ses proches et amis pleurent «un homme jovial et plein d'ambition»
  • Acquitté dans l’affaire du double drame de Sept-Cascades en 2012 - L’inspecteur Sookur : «Mo pli gran regre se ki mo pann resi sap lavi Nanon ek Binda»
  • Nula Groove et l’après «Mama mo tresor»
  • La lecture partisane et l’indestructible culture politique !
  • Post-Budget : ces espoirs tombés à l’eau
  • Dévoilement d’une statue de sir Anerood Jugnauth : hommage à «enn gran dimounn»

Noellette Kreasion : la belle histoire d'amour de Noëllette Cécile avec le crochet

C'est une affaire de famille, confie-t-elle.

Robes, bonnets, bikinis, ponchos, fleurs… Autant de créations qui naissent entre les mains de Noëllette Cécile. Ces inspirations, confie-t-elle, elle les puise dans ce qui l’entoure dans son petit village de Poste-de-Flacq : «Notre environnement nous inspire toujours quand on prend le temps de l’observer. J’ai l’océan et son sable soyeux à proximité, ainsi que des cocotiers, cela m’inspire énormément pour mes créations.» Elle précise aussi : «Je détiens quand même ce savoir-faire et les techniques qui vont avec de ma maman Bernadette. Chez nous, le crochet est une tradition familiale qui se transmet de génération en génération. Cela remonte à mon arrière-grand-mère, décédée à l’âge de 100 ans, et ma maman en faisait aussi lorsqu’elle était enceinte de moi. Donc, cela a toujours été en nous», souligne-t-elle, amusée.

 

Voulant partager ses créations avec le plus grand nombre, Noëllette lance sa petite entreprise en 2019. «C’est un plaisir pour moi de partager mes créations avec les autres et cela, que ce soit sur Instagram, sur Facebook ou sur mon site web. J’adore aussi organiser des sessions de crochet au sein de ma communauté. Je parle tout le temps du crochet et de ses bienfaits, car c'est quelque chose qui me suit partout. Entre deux cuissons, devant un film ou une série, dans le bus, tous les moments sont bons pour se relaxer et enchaîner les mailles. Crocheter est devenu pour moi un moteur et une habitude qui boostent mon quotidien.»

 

Le crochet rythme, en effet, pleinement sa vie à chaque saison. «Nous devons toujours innover même si nous avons de jolies pièces dans notre collection. Soit pour votre séance de bronzage sur la plage, une balade, pour faire trempette ou même un mariage sur la plage, vous n’avez qu’à le nommer et nous le faisons. Et cet hiver, c’est le retour des ponchos et aussi des bonnets, mais, surtout, les gens veulent des créations très colorées comme pour apporter du soleil à cette période de grisaille. Il faut donc crocheter en fonction de la demande du client, des saisons et des inspirations», avance notre entrepreneuse. Des projets à venir ? «Je vais faire quelques créations pour homme cet hiver. Il y aura notamment un modèle de pantoufles spécialement conçu pour ces messieurs. Mais j’ai aussi une envie, celle d’organiser des ateliers de crochet afin de faire découvrir cet univers au plus grand nombre et ainsi faire rayonner le magnifique monde du fait-main. De toute façon, une passion ne se vit pleinement que quand il y a le partage», explique la fondatrice de Noellette Kreasion.