• Boxe : la préparation se poursuit en Inde
  • La vie de fashionista de Mishma
  • Rachel Magon : De vive voix
  • Strabisme chez l’enfant : un trouble des yeux fréquent mais pas anodin
  • JIOI 2019 - Badminton | Stage en Chine : la présélection reste à quai
  • Rage 2 : apocalyptique et frénétique !
  • Joyeux «Joyeuses Pâques»
  • Krishna Sadasing, 19 ans, meurt dans une voiture conduite par son frère
  • Veer Lochun, 15 ans, meurt noyé | Son père : «J’étais sûr que je n’allais pas le retrouver vivant»
  • Agro-écologie | Claude et Lydia Bourguignon : pour l’amour du sol

Marie Behrens, charmante «Spa Manager»

La jeune femme est une spécialiste en management.

Bouche rouge et petite robe noire ajustée. Ce jour-là, elle évolue avec élégance parmi un parterre d’invités pour le lancement du second salon de la Maison Sasha à Tamarin. Difficile de ne pas la remarquer. Elle a quelque chose de félin et de sensuel. Et elle se présente avec le sourire ; Marie Behrens est la Spa Manager de la nouvelle enseigne de la célèbre maison de coiffure et d’esthétisme, qui a une vue imprenable sur l’océan. Il y a quelques mois, elle a commencé une belle aventure à Maurice avec son fils, âgé de 7 ans. Et elle se décrit ainsi : «Je suis une franco-allemande née au Sénégal.» Après 12 ans passés à Dubaï, elle se dit heureuse de «retrouver un  pays africain». Elle y retrouve des repères et une chaleur de vivre qui lui rappelle son pays natal. Mais aussi ces endroits du monde qu’elle a tant aimés.

 

C’est la rencontre avec un ami en commun de la famille, Mosafeer, propriétaire de la Maison Sasha, qu’elle a eu l’idée de son actuelle destination : «L’esprit de famille m’a plu.» Elle s’y plaît d’ailleurs, comme elle l’avait prévu, et compte y apporter sa touche : donner au client l’impression d’arriver chez des amis et de se sentir bien, en harmonie avec le lieu et les soins. Spécialiste en management et en psychologie du business, elle a choisi d’évoluer dans l’univers des salons car elle aime la mode et la beauté mais aussi les produits naturels qui font du bien au corps et à l’âme. Avant son aventure dubaïote, elle a évolué «un peu partout» dans le monde, en France ou encore en Allemagne.

 

Ses premiers pas à Maurice et avec son équipe la ravissent. Marie Behrens estime que c’est le cadre idéal pour son fils et elle. Après la vie trop speed de Dubaï, elle goûte à une certaine douceur de vivre et elle adore ça !