• Le bal des congrès du MSM ouvert : Pravind Jugnauth tire sur ses adversaires et se défend
  • Lettre anonyme qu’un Senior Advisor du PM aurait envoyée contre elle - Ameenah Gurib-Fakim : «C’est inacceptable qu’on m’ait mis tout ça sur le dos»
  • Accord PTr-MMM-PMSD : des observateurs entre espoir et scepticisme
  • Accord PTr-MMM-PMSD : les nouvelles cartes de l'opposition…
  • L’infini duel Jugnauth-Ramgoolam !
  • Laal Singh Chaddha : «Forrest Gump», aux saveurs de Bollywood
  • La Vierge Marie, la «mère douce et protectrice» au coeur des familles mauriciennes
  • Fête de l’Assomption : quand l’APEIM fait briller les couleurs de Marie
  • Chelsea vs Tottenham : nouvelle saison nouvelle ambition
  • 14e journée : Colour My fate sous 54.58s !

Lindley Zama : au service du bien-être... à Dubaï

«Dubaï est the place to be pour le fitness. Les gens veulent être vus ici et le fitness occupe une majeure partie de la vie des Émiratis mais aussi des expatriés», confie notre compatriote Lindley Zama.

C’est l’histoire d’un coach personnel (pour les célébrités notamment) qui fait son petit bonhomme de chemin dans l’incroyable ville de Dubaï. Débordant de projets, particulièrement pour sa petite île Maurice, il ne veut que partager ses connaissances et son expertise. Pour suivre le coach et bénéficier de ses conseils, vous pouvez le faire sur sa page Instagram : Lindley Lionel. En attendant, découvrez son parcours. Accrochez-vous car il démarre à cent à l’heure...

Bien dans sa tête, dans son corps et dans ses baskets... Il l’est définitivement ! Et  on n’a qu’à faire un petit tour sur son compte Instagram (Lindley Lionel) pour comprendre tout de suite que Lindley Zama tient difficilement en place. Souvent en mouvement, pour ne pas dire toujours – à faire des acrobaties (souvent sur la tête), à sautiller ou à courir sur un tapis de course –, il ne s’arrête jamais. C’est d’ailleurs le secret de sa forme physique et de sa constante bonne humeur... Un secret qu’il a choisi, il y a quelques années, de partager autour de lui.

 

Depuis, il s’est fixé comme objectif d’en faire profiter un maximum de gens. En tant que coach personnel, c’est à Dubaï que ce Mauricien passionné de fitness et originaire de Camp-de-Masque, à Flacq, à décidé de se construire... Et de fil en aiguille, après s’être bien mouillé le maillot et s’être beaucoup donné à force de courage et de détermination, notre jeune compatriote a fait son bonhomme de chemin. À tel point que dans son carnet d’adresses s’alignent plusieurs noms de «célébrités mondiales», dont des personnalités politiques, des artistes et des sportifs de haut niveau, entre autres, qui font appel à lui pour qu’il leur transmette sa pêche et ses connaissances en tant que coach fitness. Secret professionnel oblige, motus et bouche cousue, il ne nous en dira pas plus sur sa clientèle VIP.

 

Mais il faut croire, à l’écouter, que sa passion est contagieuse car fort de son savoir-faire, Lindley a su séduire «beaucoup de clients fortunés à travers le monde» et ces derniers lui ont même «proposé à plusieurs reprises de faire le déplacement à l’étranger, notamment à Hawaii, aux Maldives, au Royaume-Uni, en Russie, pour des sessions ultra personnalisées». Voilà pour planter le décor. Pour le reste, Lindley, c’est surtout un travailleur acharné qui a choisi de se mettre au service du bien-être.

 

Pour lui, le fitness sert avant tout à se faire du bien. Et avec lui, il faut toujours avoir la banane. C’est même une exigence ! Pas question de déroger à cette règle ô combien primordiale pour le bon déroulement de ses cours. Ceux qui font appel à Lindley le comprennent très vite : avec lui aux commandes, le sport prend une autre dimension. Certes, le corps est mis à l’épreuve, les muscles sont sollicités mais selon ses dires, il «cherche constamment à intégrer le plaisir et un esprit jovial» à ses sessions, croit «en une démarche “sans régime” pour atteindre une transformation corporelle et mentale en se focalisant sur l’encouragement, l’enseignement de la modération et surtout une régulation psychologique pour atteindre ses objectifs» et affirme être «contre le traditionnel “no pain no gain”».

 

Avec le recul, il ne se voit pas faire un autre métier. Il avoue avoir toujours été fasciné par l’univers du fitness et que c’est en grande partie grâce à son père Mario Zama qu’il a continué à avancer dans le milieu. Sa réussite dans le domaine, il la doit aussi, précise-t-il, à Joevan Nazira et Axelle Hector, deux personnes qui comptent beaucoup pour lui. Après ses études secondaires, Lindley a rejoint l’école hôtelière Sir Gaëtan Duval pour ensuite rejoindre l’équipe du One and Only Saint Géran. Tout en jouant dans une équipe de football nationale, il a entamé une grande aventure dans le monde du tourisme. Depuis, il n’a jamais dévié de sa route. Et c’est aujourd’hui à Dubaï, un émirat des Émirats arabes unis réputé pour son shopping de luxe, son architecture ultra-moderne, sa vie nocturne animée et son train de vie hors du commun et très prisée par une clientèle très aisée, qu’il se construit.

 

«Objectifs»

 

«Dubaï est the place to be pour le fitness. Les gens veulent être vus ici et le fitness occupe une bonne partie de la vie des Émiratis mais aussi des expatriés. Il y a une prise de conscience sur les avantages d’un esprit sain dans un corps sain ici et tous les moyens sont mis en œuvre pour atteindre les meilleurs résultats dans les plus brefs délais. La situation économique du pays et de ses habitants favorise la présence de grandes marques d’appareils et de composants, et je pense que Dubaï peut être comparé à la Silicon Valley du fitness», confie celui qui a aussi beaucoup de projets en tête. «Je pense qu’il y a beaucoup d’innovations à apporter dans le secteur et je veux constamment porter le niveau au plus haut de mes capacités. Je réfléchis toujours à des nouvelles méthodes de formation et je cherche à intégrer toutes les facettes qui englobent le fitness dans un seul coffret afin que le client puisse plus facilement atteindre ses objectifs. Il y a quelques années, avec le soutien du député Shakeel Mohammed et de Mme Sheenaz, nous avons organisé un wellness journey à l’intention des Mauriciens, avec l’accent mis sur l’éducation alimentaire, les bienfaits des activités physiques et surtout l’importance d’un bon équilibre mental dans la quête d’une transformation physique. L’intégralité des bénéfices a été reversée à une association caritative, car je pense que nous avons tous la possibilité de faire la différence, d’apporter un sourire aux lèvres des plus démunis.»

 

En ce moment, il se donne à fond, comme dans tout ce qu’il fait, dans une initiative qu’il a à cœur : «Actuellement, je consacre beaucoup de mon énergie à une plateforme révolutionnaire, 1.Fitness, déjà présente sur App Store et Play Store. Durant les 12 dernières années, je me suis fait un carnet d’adresses assez rempli et je veux partager cette richesse à travers cette application, la toute première incluant des Mauriciens, notamment la nutritionniste Anya Benoît, et des professionnels de Cape Town, d'Abu Dhabi, de New York, du Liban et de Croatie. L’idée est d’apporter une formule ultra-personnalisée basée sur les besoins et envies de chacun, le client n’aura pas à chercher les professionnels car ils seront tous réunis sur le même réseau. Chaque corps à un besoin spécifique et nous voulons être à l’écoute de nos clients, ne leur offrir que le meilleur dans le cadre d’une transformation physique.»

 

Et Maurice dans tout cela ? «Je prévois de venir dans mon île pour un événement spécifique lié au cancer. Cette maladie fait trop de dégâts et avec les professionnels qui m’entourent, médecins, sportifs, nutritionnistes, artistes, nous souhaitons faire une campagne de conscientisation, démontrer et partager aux Mauriciens comment le wellness et la nutrition contribuent à prévenir le cancer et d’autres maladies qui frappent notre île. C’est un chantier énorme mais je ne baisse pas les bras. C’est à travers les petits efforts de chacun que nous pourrons faire une grande différence...»

 

Paroles d’un passionné de sport qui est bien dans sa tête, dans son corps et dans ses baskets !