Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Adilla Diouman-Mosafeer : «Pour avancer positivement, nous devons sortir de notre zone de confort et être créatifs»
  • Décès tragique de Bhoomi, 14 ans, neuf ans après l’assassinat de sa mère : l’horrible destin des sœurs Ramotar
  • Evénement : visite d’une sommité de l’athlétisme
  • Un arbitre mauricien à la CAN 2021 - Shabneez Heeralall : «Mon époux, ma fierté»
  • Thaipoosam Cavadee : quand ferveur rime avec restrictions sanitaires
  • Le couple Persand dédommagé de Rs 1,5 M après une négligence médicale - Ganeshan, père du nourrisson décédé : «Nous aurions préféré que notre enfant soit là»
  • Élections régionales : les Rodriguais en quête de progrès
  • Législatives 2019 - Vers un «recount» au n° 19 : les chiffres du rebondissement
  • Une énième «unité» pour affronter le pouvoir !
  • Campagne de vaccination contre la Covid-19 : entre sursis et accélération

La passion gourmande de Logeswari Armoogum

La jeune femme a une préférence pour les gâteaux réalistes.

A.L Pastries. C’est l’intitulé de la page Facebook où Logeswari Armoogum, 20 ans, dévoile ses créations les unes plus gourmandes que les autres. «J’ai commencé peu après le premier confinement. J’adorais cuisiner mais la pâtisserie ne m’intéressait pas forcément. Toutefois, quand je m’y suis essayée en juin de l’année dernière, c’est devenu une véritable passion», explique la jeune femme qui est aussi étudiante en IT. 

Après ce déclic, Logeswari lance son atelier de pâtisserie chez elle et prend des commandes. «J’ai commencé par créer ma page Facebook afin de partager ce que je sais faire. Je n’ai suivi qu’un seul atelier en pâtisserie, le reste, je l’ai appris par moi-même. Désormais, j’ai des commandes presque tous les jours et c’est un plaisir. Mais je vis ma passion uniquement à temps partiel», précise-t-elle.

 

Le monde de la pâtisserie, poursuit cette habitante de Goodlands, ne cesse d’évoluer. «La pâtisserie, c’est passionnant et challenging. Par exemple, mon objectif est de pouvoir faire des gâteaux réalistes. Les gens hésitent à choisir les nouveautés mais en tant que pâtissière, il me faut maîtriser cette méthode car j’ai besoin de proposer un plus au client, tout en respectant ses attentes. J’adore aussi quand les gens me laissent le champ libre, c’est super de pâtisser de cette façon.»

 

Pour cette passionnée de pâtisserie, gérer ses cours et ses commandes ne l’incommode pas pour le moment et elle espère, à l’avenir, avoir sa propre boutique où exposer ses créations gourmandes. «Pour l’instant, cela me plaît de le faire à temps partiel, je verrai dans quelques années comment la situation évoluera. Mais je continuerai à créer avec passion pour satisfaire les papilles de mes clients.»