• Kendo – Formation et passage de grade : Rishi Bundhoo décroche son premier dan
  • Callisto Protocol : prisonniers de l’horreur
  • Future Hope Maurice : quand les enfants chantent l’espoir
  • Collision entre une voiture et un camion : vacances meurtrières pour Dayaneebye Ganoo
  • Match de gala Maurice-Réunion : du football inclusif pour malentendants
  • Huawei Nova Y61 : de l’entrée de gamme sympa
  • Le diabète, un danger pour le cœur
  • Qatar : dans l’ambiance d’un pays en fête
  • FoodWise : des recettes gastronomiques, zéro gaspi et économiques
  • Le PM répond à leur lettre : les membres de la communauté rastafari «déçus» mais «le combat continue»

Jean Philippe Gérald Col : DJ Story

Suivez-le sur ses réseaux sociaux pour découvrir ou redécouvrir son univers ou encore pour suivre son actualité musicale...

Depuis plusieurs années, il met le feu à Ibiza et fait danser des foules dans des super clubs tels que le Pacha, le Space, le Privilege, l'Ushuaia Beach Club, le Sankeys, le Km5, le Kumharas ou encore le Cafe Del Mar, pour n'en citer que quelques-uns... Au niveau international, il a aussi eu le plaisir de jouer dans des clubs comme le Watergate (Berlin), le Weetamix (Genève) ou encore le Cafe D'anvers (Anvers), entre autres. Zoom sur le joli parcours musical d'un DJ mauricien qui trace sa route...

«Je suis très fier de ma carrière jusqu'à présent, j'ai appris et partagé tant d'expériences et j'espère pouvoir en faire plus et les partager avec les jeunes générations...» Voilà quelques années déjà que Jean Philippe Gérald Col, alias JP Chronic, roule sa bosse dans l'univers du deejaying. Il suffit de faire une recherche sur YouTube pour se retrouver plongé dans son univers musical. Cela fait maintenant plus de 20 ans qu'il a commencé à faire du beat matching en tant que DJ et 10 ans que ses productions ont commencé à sortir sur des labels majeurs dans le monde entier. En regardant dans le rétroviseur, le jeune homme, qui se décrit comme «le premier Mauricien à être enregistré pour travailler à Ibiza» et dont la réputation n'est plus à faire, a le sentiment d'avoir réussi son défi d'aller toujours plus loin dans ce domaine qu'il a choisi d'explorer à fond.

 

Car JP Chronic aime se présenter comme un artiste libre et rebelle connu en tant que DJ, producteur et propriétaire du label Chronovision Ibiza qui rassemble le meilleur de ce que l'île d'Ibiza a à offrir en termes de résidents et d’invités spéciaux tels que Valentin Huedo (Ibiza Sonica), Jason Bye (Cafe Mambo), Miguel Garji (Balearica Music), Andy Baxter (Open Lab), Rene (Circo Loco), Ken Fan (Cafe Del Mar), Dave Hang (Zoo Project) et bien d'autres qui maintiennent l'île en vie depuis des décennies.

 

En tout cas, notre compatriote ne chôme pas et saisit toutes les opportunités qui se présentent à lui. En tant que producteur, JP Chronic a sorti des titres sur des labels majeurs tels que Nervous, Magnetic, Siesta, Tango et Openbar aux États-Unis ou encore Frequenza, Neurotraxx, Bonzai, Lapsus et Sunclock en Europe, pour n'en citer que quelques-uns... Et fort aussi d’interviews et de critiques sur les principaux médias comme DJ MAG, Trax Magazine, DMC World Magazine, Ibiza Voice, Ibiza Spotlight, Night & Day Magazine, entre autres, et deux showcases Chronovision Ibiza au Pacha Ibiza, le DJ continue à chauffer la scène underground, tout en respectant les sons et les pionniers des Baléares...

 

Ses années sur l’île blanche, explique-t-il, l’ont «amené à être classé #13 dans le classement des meilleurs DJ résidents d'Ibiza sur Thedjslist.com, avec des concerts réguliers dans des endroits tels que le Pacha, le Space, l'Ushuaia, le Privilege, le Bora Bora, le Sankeys ou le Cafe Del Mar, entre autres». Son label, Chronovision Ibiza, lui permet ainsi de réunir les meilleurs artistes d'Ibiza et comprend des résidents de l'île à l’instar de Jason Bye (Cafe Mambo), Dimitri Nakov (Ushuaia Tower), Andy Baxter (Open Lab), Neverdogs (Music On) ou Valentin Huedo (Blue Marlin) et des artistes plus importants comme Hector Moralez, Flashmob, Supernova, Luna City Express, Kellerkind ou De La Swing.

 

Sets éclectiques

 

Que du chemin parcouru depuis ses débuts ! Les productions de JP Chronic ont commencé en 2009 avec un single avec Daren J. Bell qui travaillait avec David Penn à l'époque ; leur single House Music a été rapidement choisi par le label britannique Miss Moneypennys avec un remix de Prok & Fitch, entre autres. À partir de ce moment-là, on a pu le voir sur des labels comme Pacha Recordings (Ibz), Openbar Music (US), Nervous Records (US), Groove On (US), Siesta Music (US), Magnetic (label de DJ Sneak), Tango (US), Lapsus (label de Supernova), Sunclock (IT), Half Seas Over (CR), Definition : music (CH), Under No Illusion (UK), Flashmob Rec (IT), entre autres, pour son côté darkroom Neurotraxx (IT), Bonzai (BE), Fade (US), Digital Traffic (IT), Frequenza (IT), Cubism (UK), Code2 (DE), Natural Rhythm (RO), Notforus (BR), Time has Change (FR) ou encore Compute Music (DE).

 

Pour ses sunset mixes, qui vont du chill out aux downtempo world music lounge vibes, en passant par la deep soulful house (du disco à la house), il a partagé la cabine avec des légendes vivantes telles que Philippe Cohen (Gotan Project), Dimitri de Paris, Kiko Navarro, Little Louie Vega, Bruno d'Ibiza, Chuck Love, Jamie Lewis de Purple Music. Il a même été le premier à accueillir une fête Defected In The House à Valence pour Caballito del Mar avec le patron du label lui-même, Simone Dunmore.

 

En dehors d'Ibiza, JP Chronic a aussi fait danser un peu partout sur la planète, notamment au Watergate (Berlin), au Queen (Paris), au Weetamix (Genève), au Cafe D'anvers (Anvers), au City Hall (Barcelone), à The Luxe (Casa Ibañez), à Oju (Cadiz), au Moma (Madrid), à La Buat (Panama), à Effet Mer (Montpellier), au Vertigo (Costa Rica), au Mikz (Berlin), à L'antirouille (Montpellier), entre autres. Sans oublier des résidences, principalement à Valence, en Espagne, au Caballito De Mar, au Fox Congo, à The Mill Club, au Latex, à l’Umbracle, au Misa de 7 ou à la légendaire mecque de la techno, Baracca. Il faut aussi compter sa tournée lors du Philip Morris Mixtronica Spain en 2005, où il a été résident pour plus de 16 dates dans toute l'Espagne pour finir avec la clôture de The MTV The Trip Party à Madrid.

 

Aujourd'hui, c'est dans son île natale que le DJ-producteur se ressource. Mais il n'oublie pas pour autant le travail. «Je suis à Maurice pour le moment et je suis en mode studio à la maison. Je prévois de visiter et de jouer dans les meilleurs hôtels de l'île, en plus des concerts réguliers comme le 22 octobre au festival La Isla et le 5 novembre au Sunburn. Je serai à Maurice tout l'hiver (en Europe) et je serai de retour à Ibiza l'été 2023», nous confie-t-il.

 

Les sets éclectiques et énergiques de JP vont des deep funky tunes à la tech house, avec une belle pointe de dark techno. Des artistes comme Flashmob, Hector Moralez et Supernova ont remixé son travail ces dernières années et, de son côté, il travaille encore et encore, bien évidemment, sur d'autres sons qui ajouteront de nouvelles pages à sa déjà très riche DJ story...

 

Parmi ses «latest works»

 

Découvrez son album Arrival 13:36 Gate 63, où figurent certains des meilleurs artistes avec lesquels il a travaillé : Gramma Funk de Los Angeles, nominée aux Grammy Awards et connue pour son tube de 1999 I See You Baby aux côtés de Groove Armada. Il y a aussi Anonymous, connu pour son travail aux côtés de Basement Jaxx ou Push Up, le violoniste résident de l'Amnesia Ibiza Micah Sherman ou le joueur de sitar Devanagari d'Atzaro, sans oublier l'étonnante et talentueuse chanteuse mauricienne Thallie qui peut être écoutée sur plusieurs autres morceaux de JP...

 

Pour le découvrir davantage...

 

Soundcloud : http://soundcloud.com/jpchronic
Twitter : http://twitter.com/Chronovisionibz
Hearthisat : https://www.hearthis.at/jpchronic/
Mixcloud : http://www.mixcloud.com/jpchronic/
YouTube : https://www.youtube.com/Chronovisionibiza

 

Et pour rester connecté à son actualité, rendez-vous sur Chronovision Ibiza Record Label, Showcase & Radioshow from Ibiza : http://www.facebook.com/Chronovisionibiza.