• Boxe thaï : première édition de «La Nuit des Nak Muay»
  • Badminton : les Internationaux de Maurice à Côte-d’Or
  • Trois univers artistiques à découvrir
  • Handicap et vie professionnelle : un pas de plus vers l’inclusion
  • Mayotte au rythme des crises
  • Une rare éclipse totale traverse l’Amérique du Nord : des Mauriciens au coeur d’un événement céleste spectaculaire 
  • World Thinking Day : les guides et la santé mentale
  • Mama Jaz - Sumrrà : prendre des risques musicaux avec le jazz
  • Karine Delaitre-Korimbocus : Kodel, une nouvelle adresse dans le paysage de Belle-Rose
  • Oodesh Gokool, le taximan attaqué au couteau : «Mo remersie piblik»

Hôtellerie : l’incroyable ascension de Percy Carriapen

Ce Mauricien est à la tête du Stonehaven Le Manoir, un établissement hôtelier de luxe au Québec.

Ce Mauricien a gravi les échelons du monde de l’hôtellerie jusqu’à occuper un poste de responsabilité dans un établissement réputé du Canada. Percy Carriapen, à la tête du Manoir au Québec, nous parle de son impressionnant parcours. 

Sky is the limit. Il a fait de cet adage très populaire dans l’hôtellerie son motto. Depuis qu’il s’est lancé dans ce monde, il y a plusieurs années maintenant, Percy Carriapen n’a cessé de gravir les échelons pour toucher de nouveaux horizons. Ce Mauricien, fils de diplomate, s’est forgé une expérience inédite dans le monde de l’hôtellerie jusqu’à occuper d’importantes fonctions, dont celle qu’il chérit aujourd’hui. En effet, Percy Carriapen est à la tête du Stonehaven Le Manoir, un hôtel de luxe qui fait partie du groupe Relais et Châteaux au Canada. Une responsabilité qui l’amène à diriger une équipe de 84 employés. «Notre hôtel est situé dans les Laurentides au Québec, l’une des plus belles régions du Canada. Nous sommes ouverts toute l’année, même en hiver avec -45 degrés et deux mètres de neige. En tant que directeur général, je suis chargé de notre Manoir, qui est une splendide bâtisse vieille de plus de 150 ans. Je veille au grain à son entretien, au bon fonctionnement de l’hôtel et à la satisfaction de nos clients comme de nos employés. Étant membres de Relais & Châteaux, nous avons une charte de qualité très pointilleuse à respecter, avec trois visites de clients mystères par ans pour nous évaluer. Nous sommes aussi l’une des meilleures tables de la région et je dois garantir que l’expérience culinaire que nous offrons soit toujours mémorable.»

 

Diriger cet établissement de prestige est pour Percy Carriapen la réalisation d’un rêve qu’il a longtemps chéri. Sa détermination, il l’a puisée dans ses longues années d’expérience à Maurice et ailleurs. En effet, il a, derrière lui, un parcours long et riche dans le monde de l’hôtellerie. «J’ai une soif inégalée pour l'excellence et l'élégance. J’ai suivi une formation en hôtellerie en France à l’école hôtelière de Saint-Joseph, à Villefranche-de-Rouergue et à Sète, avant de gravir les échelons dans des établissements prestigieux aux Seychelles, aux Maldives, à Dubaï, à Maurice, en Gambie et au Canada.» S’il est né à Maurice, Percy Carriapen a passé beaucoup de temps à voyager à l’étranger, notamment grâce à son père qui travaillait pour les Nations Unies. Ses nombreux voyages lui ont permis de découvrir le monde, mais aussi d’autres cultures. Tout cela, confie-t-il, a contribué à alimenter sa passion pour l’hôtellerie.

 

Un riche parcours

 

Cependant, loin de se contenter de ses acquis, Percy Carriapen a tout appris sur le tas, commençant sa carrière au bas de l’échelle. «J’ai débuté comme serveur au Mercure à Avignon, puis j’ai été Bar Waiter au Mauricia. Je me suis alors découvert une vocation et j'ai suivi une formation pour être Barman. J’ai alors eu la chance de travailler au Lutecia Rive Gauche Paris et au Palais à Biarritz avant d’intégrer Les Pavillons, aujourd’hui connu comme LUX le Morne, où j’ai travaillé comme Management Trainee. Ensuite, je suis allé au Beau Rivage (LUX Belle Mare) où j’ai beaucoup appris.» Voguant vers d’autres horizons, Percy Carriapen s’est envolé pour les Seychelles où il est devenu Bar Supervisor au Lemuria avant d’atterrir dans le groupe Accor à Dubaï. Il travaillera aussi aux Maldives et en Gambie avant de rentrer à Maurice et d’intégrer le groupe Constance où une rencontre le marquera à jamais. «J’y ai fait la rencontre d’un monsieur qui m'a demandé pourquoi je devais travailler à l’étranger alors que je pouvais mettre mon expérience et mon expertise au service de mon pays. C’était Paul Jones et il cherchait quelqu’un pour le rebranding d’un hôtel.» Percy Carriapen passera ainsi six ans avec le groupe LUX comme Resident Manager avant de s’envoler pour le Canada. «Je suis venu une première fois au Québec pour travailler avec le Fairmont Le Manoir Richelieu comme directeur de la restauration. Mais j’ai vite reçu une proposition du groupe Rogers Hospitality qui voulait que je m’occupe du Véranda Pointe-aux-Biches où j’ai été directeur général pendant deux ans.»

 

Aujourd’hui, cette nouvelle responsabilité vient donner une autre dimension à sa carrière. «Je suis fier de moi. Je suis un mauricien qui a commencé au bas de l’échelle, et ma détermination et ma passion m’ont permis d’atteindre mon premier rêve. J’ai le plaisir d’être à la tête d’un hôtel où la finesse, la rigueur, l’élégance et la précision vont de pair pour garantir une expérience inédite à nos clients. J’aime aussi apporter ce que j’appelle la touche mauricienne qui est unique. J’espère pouvoir inculquer cela à mes équipes ici. Pour moi, c’est un double bonheur de pouvoir démontrer le savoir-faire mauricien et, surtout, notre savoir-être.» C’est ce qui l’animera chaque jour pour gravir encore et toujours les échelons afin de réaliser son prochain rêve : devenir le Chief Operating Officer d’un groupe hôtelier international. Après tout, pour Percy Carriapen, sky is the limit.