• Championnats d'Afrique : l'athlétisme mauricien en quête de rachat
  • Vidushi Haulooman et sa poésie dans «Afflatus» 
  • Modigadu Govinden, 59 ans, renversé mortellement par une voiture - Ses proches : «Lalwa bizin pli sever»
  • Luchmeeparsad Bhowaneedin, 43 ans, décède après avoir été percuté par le métro - Son entourage : «Il voulait changer de vie et se stabiliser financièrement»
  • Mystère autour du décès de Kevin Sreeneebus, 33 ans, après une sortie de route - Ses proches et amis pleurent «un homme jovial et plein d'ambition»
  • Acquitté dans l’affaire du double drame de Sept-Cascades en 2012 - L’inspecteur Sookur : «Mo pli gran regre se ki mo pann resi sap lavi Nanon ek Binda»
  • Nula Groove et l’après «Mama mo tresor»
  • La lecture partisane et l’indestructible culture politique !
  • Post-Budget : ces espoirs tombés à l’eau
  • Dévoilement d’une statue de sir Anerood Jugnauth : hommage à «enn gran dimounn»

Gims : «Toujours un bonheur de venir ici»

Il était prévu qu’il mette le feu à Côte d’Or le vendredi 9 juin, après une première prestation chez nous en 2017. La veille, Gims a papoté avec la presse à l’hôtel Lux Grand-Baie…

Sapé comme… un Mauricien. Ses lunettes ne le quittent jamais, mais tout de même, Gims était plutôt du genre relax à l’hôtel Lux Grand-Baie, où il animait une conférence de presse avec les organisateurs qui l’ont fait venir (Ignite Productions, Good Vibes, Nas Prod et tous leurs partenaires), en vue de la grosse soirée prévue le vendredi 9 juin à Côte d’Or, où plusieurs autres d’artistes d’ici devaient aussi se produire : Blakkayo, Big Frankii, Joker Kartel, Armada 666, DJ Assad, Momo & Ivan, DJ Ash et DJ Dilan.

 

Et Gims n'a pas tari d’éloges sur notre pays : «Ça fait un moment que je ne suis pas venu ici, j’avais oublié à quel point c’était sublime. C’est pour ça que je m’arrête un peu partout pour faire des vidéos et des photos, c’est vraiment beau, on n’a pas la chance de voir ça tous les jours (…). J'ai tellement de choses à dire concernant Maurice, les Mauriciens sont très accueillants, avec un sens de l’hospitalité sans pareil. J’ai aussi un public ici, je dois répondre présent (…). Malgré les kilomètres, venir ici, c’est toujours un bonheur.» L’auteur des tubes comme Bella, Sapés Comme Jamais et autres a aussi confié qu’il veut tourner un peu plus en Afrique, mettre en avant d’autres artistes africains.

 

Gims, qui est aussi venu pour une activité sociale dont on ne sait pas plus, s'est également bien marré en expliquant qu’enlever le mot «Maître» de son nom rend celui-ci moins long, ce qui est mieux... De toute façon, l'important pour lui est de laisser transpirer sa philosophie, soit de donner «quelque chose, d’entier, de sincère et de vrai».  «Donc, merci aux fans, c’est aussi votre force, votre patience et votre amour qui ont fait que je suis ce que je suis aujourd’hui», a-t-il conclu.