• Désir de maternité, problème de fertilité : comment faire face au mois de mai
  • Ebony Forest : protecteur de la nature
  • Un trentenaire agresse son épouse et leur fille de 4 ans au couteau - Ses beaux-parents : «Nou tifi inn pas boukou mizer depi linn marye»
  • Jasodah Boodhun, une centenaire bien dans sa peau
  • La flamme olympique en France : effervescence autour du feu sacré
  • Thyroïde : une petite glande, de grandes implications…
  • «Furiosa : une Saga Mad Max»  : encore de la fureur et de la ferraille
  • Enquête judiciaire au tribunal de Souillac - Rama Valayden : «Lapolis inn kwi vide ek lanket lor lamor Kanakiah»
  • Aurally Handicapped Persons Sports Federation : ne pas confondre athlètes sourds et para-athlètes
  • Journée internationale du thé : la Chartreuse, entre célébration et engagement pour une industrie équitable et durable

Elodie Lebon : une cover-girl en France !

«Le mannequinat est une passion que je pratique depuis mon plus jeune âge. Vu que je fais 1m60, cela ne m'aide pas à poursuive mon chemin dans ce milieu», nous confie Elodie Lebon.

Un mètre 60 de beauté naturelle. Et une force de caractère à déplacer les montagnes. Elodie Lebon, 25 ans, est de celles qui aiment se surpasser et dépasser ses limites. Les obstacles ne lui font pas peur. Au contraire, ça la motive encore plus. Et à force de s’accrocher à sa bonne étoile et de se donner les moyens de réaliser ses rêves, la jeune femme, passionnée de mode et de mannequinat, a pu, à force d’audace et de conviction, se retrouver sur la couverture d’un magazine français... 

«Je travaille dans le recrutement et tout ce qui concerne les ressources humaines. J’ai complété mes études universitaires en 2020. En dehors de mon métier, je suis dans le mannequinat, la danse et la création de contenu sur les réseaux sociaux. Le mannequinat est une passion que je pratique depuis mon plus jeune âge. Vu que je fais 1m60, cela ne m’aide pas à poursuive mon chemin dans ce milieu à Maurice. Ici, les agences sont encore fermées sur certains critères archaïques, alors qu’à l’étranger, il y a toutes sortes de mannequins !» nous confie la jeune femme.

 

Et pour mettre plus de chances de son côté et vivre des expériences, elle a décidé, avec un ami photographe, d'explorer d'autres horizons : «Gilbert Carosin et moi avons tenté notre chance ailleurs ! Puis, un jour, la nouvelle est venue : nous étions en couverture d'un magazine français ! Juste avant de voir la couverture, je m’étais dit que je devais mettre le mannequinat au placard et me focaliser sur mes autres activités. C’est là que Gilbert m’a contactée pour m’annoncer la nouvelle, et j’ai légèrement pleuré de joie. Je me suis dit que la France m’ouvrait ses portes dans le modeling et que c’était une chance énorme pour avancer dans le monde de la mode, que ce soit pour le photographe ou moi.»

 

La suite, pour elle, est pleine de possibilité. «Je compte avancer dans ma carrière dans les ressources humaines tout en continuant à saisir mes chances dans le mannequinat. Je veux aussi promouvoir un mouvement à Maurice avec des mannequins de toutes les tailles et de tous genres !» Paroles d’une jeune femme déterminée à poursuivre sa carrière dans le modeling.