Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Pascal Desroches, arrêté pour agressions sexuelles : portrait du violeur en série aux deux visages
  • Rashmi Rocket : Taapsee Pannu court plus vite que son ombre
  • Nouvel album : Alain Ramanisum va vous faire… «Danse»
  • Malenn Oodiah : «Nous pouvons et nous devons réinventer notre modèle de société»
  • Covid-19 : Maurice tombe le masque, Rodrigues sur le qui-vive
  • Un an depuis la disparition tragique de Soopramanien Kistnen - Hansley, son fils : «Mo gard lespwar pou kone ki sannla inn tir lavi mo papa»
  • Si les «Avengers» n’existaient pas…
  • Tennis de table – ITTF World Youth Championships : A la conquête du Portugal
  • Prince Stave : a Nigerian musician in Mauritius
  • La situation des rastas mauriciens préoccupe l’opinion internationale

Dans les marmites de Michael Korimbocus

«La roche cari et le mortier ont leur place dans notre époque et dans la culture mauricienne, surtout dans nos cuisines», confie Michael Korimbocus. Rendez-vous sur sa page YouTube : Hervé Delaître-Bon appétit. 

C'est l'histoire d'un vrai toqué de la cuisine, qui croque à pleines dents dans les recettes d'antan. Il nous donne rendez-vous sur sa page YouTube...

Chaud devant ! Car dans la cuisine de Michael Korimbocus, des petits plats, les uns plus appétissants que les autres, rivalisent de saveurs. Avec de bonnes recettes, il ne rate pas une occasion de mettre la main à la pâte et chaque réalisation est une petite surprise.

 

Des casseroles émane une odeur épicée qui taquine les narines et aiguise l’appétit. Et la cuisson des mets laisse échapper des effluves qui mettent l’eau à la bouche. Et c'est sur sa chaîne YouTube que Michael a décidé, depuis peu, de partager sa passion. «L'idée de faire ces petites vidéos recettes nous est venue alors que nous étions dans notre cuisine, mon épouse et moi. Je passe pas mal de temps à faire de bons petits plats à la maison et nous nous sommes dit, pourquoi ne pas partager cette passion avec d'autres et aussi faire des choses très simples que même un novice peut faire sans problème. Au final, cette nouvelle aventure me permet de découvrir et de faire découvrir une nouvelle façon de faire la cuisine», nous confie celui qui, avec son épouse Karine, est à la tête de la compagnie Hervé Delaître – Tombaliste et graveur.

 

C'est depuis son enfance que le monde particulier de la cuisine titille sa curiosité. «J'ai appris à cuisiner en regardant mes parents. Ma mère est un vrai cordon bleu et c'était le métier de mon père. Il avait son commerce et préparait lui-même tous ses plats. C'est donc venu tout naturellement au fil des années. À la seconde où j'ai eu l'occasion de me mettre aux fourneaux, j'ai commencé à essayer toutes sortes de plats et de gâteaux que je faisais goûter à la famille. Durant le confinement, j'ai eu l'opportunité d'essayer plein de recettes trouvées sur Internet ou qui sortaient directement de mon imagination. Cela m'a permis de m'améliorer considérablement», confie le cuistot.

 

Ce sont les recettes et les façons de faire d'antan qui l'intéressent particulièrement : «La cuisine en elle-même est un art et je me suis dit, pourquoi ne pas mélanger le moderne et l'ancien pour accentuer ce côté brute et authentique des ustensiles d'antan, comme la roche cari ou le mortier en pierre. Le goût d'un bon chatini écrasé sur la roche aura définitivement un goût unique et plus savoureux. Mon but étant que les jeunes et moins jeunes se rendent compte qu'il est important de faire perdurer ces objets qui ont tant servi à nos grands-parents et parents. La roche cari et le mortier ont leur place dans notre époque et dans la culture mauricienne, surtout dans nos cuisines.»

 

C'est donc sur YouTube que le passionné qu'il est se dévoile : «Nous avons lancé notre chaîne YouTube lors du premier confinement, dans le cadre de notre travail de tailleurs de pierre, mon épouse et moi. Et en pensant à faire ces vidéos de recettes en utilisant les méthodes d'antan, c'était une évidence de les partager sur notre chaîne car l'objectif justement est de faire découvrir un métier d'antan mais qui se pratique toujours aujourd'hui. C'est un héritage à transmettre et c'est avec beaucoup de plaisir que nous faisons aussi découvrir à travers nos vidéos des endroits historiques de l'île Maurice. Et, bien sûr, nous avons d'autres recettes en préparation, qui nous feront redécouvrir l'utilité et le côté pratique de la roche cari.»

 

Talent à suivre...