• Jane Constance & Mickaël Pouvin : deux belles voix pour faire vibrer le Caudan Arts Centre
  • Sport Automobile : La Motors Formula Team en piste le 14 avril
  • Emilie Duval : «On doit tous, que ce soit l’Église catholique ou autre, se sentir concernés par les abus sexuels sur mineurs»
  • Agression mortelle de Shobanand Bhoyroo, 61 ans, par son voisin | Son neveu : «Ce n’était pas la première fois qu’il était brutalisé»
  • Fête de l’Indépendance : Le fabuleux 12 mars du constable Damien Céline
  • Un Mauricien parmi les disparus après l’attentat contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande | Anwar, le frère de Moosid Mohammed Hossen : «C’est un choc»
  • Coupe du monde féminine 2019 : Sous l’œil attentif de Queency Victoire
  • Dengue : Vallée-des-Prêtres en alerte, Maurice sur le qui-vive
  • Captain Marvel : On y va, on n’y va pas ?
  • Décès tragique de Dia Dookhit | Ses parents : «Nous voulons connaître la vérité…»

Curvylines, la bonne idée XXL de Stéphanie Moorghen-Bernon

La super maman propose des super «linz».

Il était une fois…l’envie de s’habiller, de se faire plaisir, d’être à la mode. Et c’est grâce à ce désir-là que cette boutique en ligne a vu le jour.

C’est une histoire de love. Et pour l’écrire, il faut du tissu, du fil, des modèles, mais aussi une envie de se faire du bien, d’avoir du style, de s’affirmer au-delà d’une taille ou d’un standard de beauté. C’est aussi – et surtout – l’histoire de Stéphanie Moorghen-Bernon, l’entrepreneure derrière la marque Curvylines. La boutique en ligne, qui s’adresse aux femmes qui s’habillent en XL et plus, connaît un super succès sur Facebook : «C’est toujours un plaisir de dire qu’on ne vend pas du L chez nous», confie Stéphanie Moorghen-Bernon, assise dans son store-maison, à Curepipe. Après des années à entendre des «pena ou tay», à traquer le vêtement grande taille qui ne serait pas informe (comme le Graal) et à stresser à l’idée de retrouver ce modèle forcément ultra-convoité sur d’autres invitées d’une fête, elle s’est offert le plaisir de s’habiller.

 

Pour elle d’abord, bien sûr ! Mais aussi pour ses proches car «on est une famille de ronds : mon mari, mes enfants et moi. Ma fille de 16 ans doit pouvoir s’habiller à la mode, avec des choses de son âge». Et depuis quelques mois, pour de nombreuses autres femmes rondes à Maurice (mais aussi à Rodrigues et à La Réunion). Combi-shorts, petites robes sexy, imprimés tropicaux, rayures, tops courts, couleurs flashy, pantalons bouffants, fendus et décolletés sont là (@curvylines.mu sur Facebook). Tout est permis, ça fait du bien ! Et ça existe parce que Stéphanie Moorghen-Bernon a osé ! Celle qui depuis quelques années faisait de la communication en free-lance, a dû prendre une décision importante il y a quelques mois : «Je n’avais pas assez de contrats pour continuer à fonctionner. J’avais Rs 3 000 sur mon compte et je me suis dit que j’allais en faire quelque chose.»

 

La mode pour les XL et plus, c’est un sujet qui a toujours occupé ses pensées. Des années déjà qu’elle faisait des recherches sur le sujet. Curvylines était né en elle depuis longtemps. Alors quand le moment de s’offrir un nouveau départ est arrivé, elle avait tout sous la main. Il ne lui restait plus qu’à commander des vêtements et à créer une page Facebook : «Ça m’a pris deux jours.»  Il ne lui a fallu que quelques clics pour faire reculer le shopping blues des personnes en surpoids. «Je comprends parfaitement le problème des grosses, leurs frustrations, leurs besoins…» Et contrairement aux autres boutiques en ligne, elle ne commande pas après la demande du client, elle a déjà son stock : «Je n’aime pas attendre une éternité pour avoir quelque chose que je veux. Et je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas.»

 

Alors son shopping, il faut le faire directement sur sa page Facebook (paiement à travers Internet Banking). Vous y trouverez des choses fleuries et colorées. Dans l’air du temps et selon vos envies. Et vous pourrez même vivre une histoire de love avec un short à rayures…