• Consommation : les petits business en mal… d’œufs
  • Women Entrepreneur Awards 2024 : le défi de Kirti Sheonarain
  • Jeux olympiques & paralympiques : la France dans les starting-blocks
  • Il a joué dans «Indiana Jones», «The Walking Dead», «Fiasco» et «La Recrue» : les vacances mauriciennes de l’acteur Ethann Isidore
  • Deadpool & Wolverine : les super-héros Marvel s’amusent
  • Il a été jugé coupable du meurtre de Vanessa Lagesse après 23 ans : débats chargés d’émotion autour de la sentence de Bernard Maigrot
  • Jeux olympiques 2024 : nos athlètes en mode conquérant
  • Elle crée une cagnotte en ligne et a recours à l’expertise étrangère pour soigner son enfant gravement malade - Isabel Alves : «Je vais défoncer toutes les portes pour sauver mon fils»
  • La Mauricienne Kamla Beechouk, 62 ans, tuée chez elle à La Réunion - Sa meilleure amie Françoise Virama : «Elle était tout pour moi»
  • Adrien Duval nommé Speaker : analyses autour d’une «stratégie digne d'un jeu d'échec»

Bhavna Ramsaha Dulhumsingh : dessine-moi de beaux sourcils

La jeune femme a ouvert son salon à Moka.

Avec son salon spécialisé dans les sourcils, la jeune femme vit sa grande passion. Elle vient d'ailleurs de lancer un nouveau produit.

Le glamour, la beauté, l’esthétisme, c’est son univers, l’une de ses plus grandes passions depuis son plus jeune âge. C’est donc tout naturellement que Bhavna Ramsaha Dulhumsingh a choisi d’évoluer dans ce milieu. Elle a fait son chemin pas à pas, essuyant des échecs, avant de recommencer de plus belle pour connaître par la suite de jolies réussites.

 

Aujourd’hui, la jeune femme de 26 ans est une entrepreneure épanouie, à la tête de TheBrows, son studio de beauté spécialisé dans les sourcils. Elle vient d’ailleurs de lancer un nouveau produit sur lequel elle a elle-même travaillé. «J’ai toujours été très intéressée par l'industrie de la beauté. Dès que j'ai terminé mes études universitaires, je suis allée suivre ma passion en prenant divers cours de beauté. J'ai travaillé à plusieurs endroits, parfois comme réceptionniste, dans l’administration ou gérante de magasin afin de payer mes cours de beauté. Je suis très reconnaissante envers ma mère, elle m’a vraiment soutenue tout au long,  notamment en travaillant des heures supplémentaires.»

 

Lorsque la responsable des cours lui propose de travailler pour elle en tant que son assistante, Bhavna y voit là une opportunité d’apprendre. «En retour de mon travail, elle me proposait de ne pas payer les cours. C’était un super deal. Ce n’était pas toujours facile de travailler et d'apprendre en même temps mais je suis une personne très motivée. J’ai ce truc en moi qui fait que si je veux quelque chose, je dois l’obtenir, comme si c’était un must.»

 

C’est donc déterminé à vivre sa passion à fond que Bhavna se jette dans l’arène jusqu’à proposer ses services dans son studio à Cassis. Lorsque sa tante, qui évolue aussi dans le même secteur, lui parle des techniques des sourcils permanents, la jeune femme est tout de suite désireuse d’apprendre. «J’ai passé plus d'un an à apprendre et à pratiquer cette technique jusqu'au moment où je me suis sentie prête à l’ajouter à la liste des services proposés dans mon studio de beauté.»

 

À travers bouche-à-oreille, le talent de Bhavna se fait très vite connaître, à tel point que face au nombre grandissant de clientes, elle décide d’ouvrir un studio flambant neuf à Moka, spécialisé dans l’art des sourcils permanents. «C’est un moyen facile pour les femmes d’obtenir des sourcils plus épais et plus définis, sans même avoir à les dessiner avec du maquillage et ça dure deux à trois ans selon le type de peau. Je le fais professionnellement, tous mes produits sont testés en laboratoire et végétaliens. TheBrows a récemment lancé un nouveau produit spécialement dédié à simplifier la vie des femmes occupées. Il s’appelle The Brows Wax Kit ; c’est un moyen simple et facile d’obtenir vos sourcils en 2 minutes. J’ai travaillé très dur pour que cela se fasse. C’est un produit incroyable. Je suis très satisfaite du retour des clients. Cela m’encourage à aller plus loin.»

 

Ce qui est sûr, c’est qu’elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Au contraire...