• Trois agressions mortelles en quelques jours : Les proches de Devadassen, Jacquelin et Alwin entre chagrin et stupeur
  • L’arche de Noé… mie
  • SaveMart : sept ans au plus près des Mauriciens
  • BTS : Le phénomène K-pop à la conquête du monde… et de Maurice
  • Ligue des champions (2e journée) | Juventus vs Barcelone : Messi cherche Ronaldo
  • Désiré François : un concert, un défi
  • Accidents fatals : deux nouvelles victimes, deux familles affligées
  • Une ado de 16 ans poignardée par le père de son enfant de 9 mois | Sa tante : «Nous étions opposés à leur relation dès le départ»
  • Air Mauritius : des employés crient leur colère
  • Championnat d’Angleterre (6e journée) | Arsenal vs Leicester City : qui sera le plus rusé ?

Triathlon : deux compétitions internationales reportées à 2021

La pandémie du Covid-19 qui sévit encore dans le monde, les frontières du pays qui sont fermées et une baisse du budget annuel, sont autant de facteurs qui ont contraint la Fédération mauricienne de triathlon (FMTri) à reporter les deux événements internationaux prévus en cette fin d’année à 2021.

Le Championnat d’Afrique Sprint et le Triathlon de l’île Maurice, communément connu comme l'Indian Ocean Triathlon, n’auront pas lieu comme convenu. Le Championnat d’Afrique prévu le 31 octobre au Shandrani a été reprogrammé pour le 6 mars 2021. Quant au Triathlon de l’île Maurice, manifestation qui devait se tenir le 14 novembre au Morne, il a été reporté au 27 mars de l’année prochaine.

 

La crise sanitaire et les contraintes qu’elle a engendrées ont une nouvelle fois obligé la FMTri à revoir ses plans. Il faut savoir que ces deux échéances attirent des trisportifs étrangers. Dans le cas des Championnats d’Afrique, la compétition doit obligatoirement avoir la participation de tous les pays africains d’autant que la course fait partie des étapes qualificatives en vue des Jeux olympiques de 2021 au Japon.

 

Ce report à l’année prochaine ne va pas pour autant jouer en faveur de trisportifs qui sont en quête d’une qualification olympique. Ceux qui manqueront leur chance n’auront pas trop d’alternatives pour se rattraper, étant donné que les qualificatifs pour les JO prendront fin au mois de mai. 

 

Pour ce qui est de l’Indian Ocean Triathlon, bon nombre de participants se sont déjà enregistrés et ont réservé leur billet pour Maurice. Une annulation de l’événement n’est pas envisageable pour cette course, qui attire, chaque année, plus d'une centaine de compétiteurs, dont quelques vedettes du monde sportif, à l’image de Laurent Jalabert.

 

En même temps, un report du Triathlon de l’île Maurice permettra à la FMTri d’abriter deux courses la même année. Puisque, hormis la 12e édition qui a été repoussée au 27 mars 2021, le pays accueillera, également, la 13e édition quelques mois plus tard soit le 20 novembre. Une belle opportunité pour les triathlètes mauriciens qui pourront se mesurer à des compétiteurs étrangers à plusieurs reprises la même année.

 

«C’est toujours triste de reporter des compétitions, surtout quand on sait que des athlètes se sont préparés pour ces rendez-vous. Ces courses sont très importantes, car ils attirent un fort taux de participants étrangers. Cela permet à nos triathlètes d’avoir les mêmes conditions que les compétitions qui se déroulent à l’extérieur», souligne Alain St Louis, président de la FMTri.

 

Avec le report de ces deux compétitions à 2021, la fédération a prévu de remplacer ces deux événements par des échéances nationales. Pour rappel, les activités ont repris depuis deux mois à la FMTri avec la course «Casse Confi»le 25 juillet au Morne suivie d’un Championnat d’Aquathlon le 23 août.