• Boxe : la préparation se poursuit en Inde
  • La vie de fashionista de Mishma
  • Rachel Magon : De vive voix
  • Strabisme chez l’enfant : un trouble des yeux fréquent mais pas anodin
  • JIOI 2019 - Badminton | Stage en Chine : la présélection reste à quai
  • Rage 2 : apocalyptique et frénétique !
  • Joyeux «Joyeuses Pâques»
  • Krishna Sadasing, 19 ans, meurt dans une voiture conduite par son frère
  • Veer Lochun, 15 ans, meurt noyé | Son père : «J’étais sûr que je n’allais pas le retrouver vivant»
  • Agro-écologie | Claude et Lydia Bourguignon : pour l’amour du sol

Sport Automobile : Ludovic Pezé dans l’équipe de Pascal Wehrlein

Le Franco-Mauricien Ludovic Pezé a rejoint, cette semaine, l’équipe du pilote germano-mauricien Pascal Wehrlein. C’est un nouveau cap qu’a franchi le patron de la Motors Formula Team (MFT) dans sa carrière. Pour rappel, Pascal Wehrlein a participé au championnat de Formule 1, en 2016 et 2017 avec Manor Racing et Sauber. Il est, depuis janvier, le pilote de développement chez Ferrari, et concourt, cette année, dans le championnat de Formule E avec Mahindra Racing. Ludovic Pezé espère que cette association et les expériences qu’il va acquérir pourront être bénéfiques au sport auto mauricien. Il nous parle de cette association dans la mini-interview qu’il a accordée à 5-Plus dimanche.

Tout d’abord une première impression pour avoir intégré l’équipe de Pascal Wehrlein.

 

Franchement, je ne réalise pas encore. C’est une fierté pour moi de rejoindre un pilote d’un tel niveau, qui plus est, le seul Mauricien du plateau (on peut voir le drapeau sur et à l’intérieur de son casque). Nous sommes 3 dans l’équipe : S.Gandolfo, U.Ruggaber et moi.  Je remercie ceux qui me soutiennent depuis le début y compris les médias mauriciens pour leur confiance.

 

Quelles seront vos fonctions au sein de son équipe ?

 

Cela va de la recherche des partenaires à la négociation et organisation d’événements, et de médias et de concept autour de Pascal. On va se répartir les tâches, mais je vais, surtout, avoir en charge le secteur Maurice/Afrique.

 

C’est lui qui vous a proposé de rejoindre son management, raconte-nous comment cela s’est passé ?

 

En fait, je connais Pascal depuis 2015 et sa famille, depuis 2016. On a gardé contact et quand il s’est libéré de son contrat avec Mercedes en fin d’année, sa mère m’a appelé et proposé de me mettre avec les managers, afin que j’intègre l’équipe au vu de ce que j’avais fait avec la Motors Formula Team.

 

C’est une nouvelle perspective qui se présente à vous, comment sera-t-elle bénéfique pour vous?

 

Je ne sais pas trop. Je pense qu’en terme de réputation, je vais franchir un cap dans les mois à venir, sur un point économique surtout, mais c’est surtout le sport auto mauricien qui en bénéficiera dans le futur.

 

Comment allez-vous jongler entre la MFT et l’équipe de Pascal ? Votre emploi du temps sera très chargé maintenant.

 

Oui, étant donné que je ne suis pas seul à travailler chez la MFT, je vais pouvoir, si nécessaire, switcher et donner l’occasion à mon associé de s’occuper de la gestion du team ou d’autres activités pour Pascal.