• Consommation : les petits business en mal… d’œufs
  • Women Entrepreneur Awards 2024 : le défi de Kirti Sheonarain
  • Jeux olympiques & paralympiques : la France dans les starting-blocks
  • Il a joué dans «Indiana Jones», «The Walking Dead», «Fiasco» et «La Recrue» : les vacances mauriciennes de l’acteur Ethann Isidore
  • Deadpool & Wolverine : les super-héros Marvel s’amusent
  • Il a été jugé coupable du meurtre de Vanessa Lagesse après 23 ans : débats chargés d’émotion autour de la sentence de Bernard Maigrot
  • Jeux olympiques 2024 : nos athlètes en mode conquérant
  • Elle crée une cagnotte en ligne et a recours à l’expertise étrangère pour soigner son enfant gravement malade - Isabel Alves : «Je vais défoncer toutes les portes pour sauver mon fils»
  • La Mauricienne Kamla Beechouk, 62 ans, tuée chez elle à La Réunion - Sa meilleure amie Françoise Virama : «Elle était tout pour moi»
  • Adrien Duval nommé Speaker : analyses autour d’une «stratégie digne d'un jeu d'échec»

Portugal : une belle carte à jouer

Une équipe revancharde à surveiller. «Je pense que si le Portugal avait deux équipes, la deuxième équipe serait également candidate au titre», a lancé José Mourinho, mettant en avant la qualité de la génération actuelle. The Special One a fait de son pays, le Portugal, le favori pour remporter cet Euro 2024. Au cours de son histoire, le Portugal a déjà remporté la compétition en 2016, face à la France.

Éliminés en huitièmes par les Diables Rouges en 2021, les Portugais ont à cœur de redorer leur blason. Ironie du sort, c’est un de leurs bourreaux de l’époque qui est désormais à leur tête. Passé de la Belgique au Portugal à l’entame des qualifications, Roberto Martinez réussissait plutôt bien dans la péninsule. Depuis son arrivée, la Seleçao ne comptait que des victoires avant deux défaites en amical en Slovénie et face à la Croatie. De quoi nuancer le rôle d’outsider des coéquipiers de Cristiano Ronaldo pour cet Euro 2024.

 

Les Portugais disposent de nombreux éléments offensifs de renom (voir ci-contre). Une fois en possession du cuir, les solutions sont multiples pour amener du danger aux abords de la surface adverse. Au milieu de terrain, Bruno Fernandes et Vitinha savent se projeter facilement dans des styles pourtant bien différents. Devant eux, des Joao Felix, Diogo Jota, Bernardo Silva et autres Rafael Leao parviennent à se sublimer pour déstabiliser la défense.

 

Reste évidemment le cas Cristiano Ronaldo. Âgé de 39 ans, le multiple Ballon d’Or s’apprête à disputer son sixième Euro. Sans doute moins explosif que par le passé, l’attaquant n’en reste pas moins décisif.

 

Le Portugal débute la compétition mardi soir face à la République tchèque. Les deux sélections se sont croisées en 2022 pour le compte de la Ligue des Nations A et les Portugais sont sortis deux fois vainqueurs de la double opposition sans concéder de but (2-0 et 0-4). Par ailleurs, la République Tchèque n’a pas fait le poids avec l’Espagne notamment et s’est vu rétrograder en Ligue B. Sur les cinq affrontements entre les deux sélections, le Portugal mène la danse avec 4 victoires pour seulement 1 défaite.

 

L’escouade

 

Gardiens : Diogo Costa (FC Porto), José Sá (Wolves), Rui Patrício (AS Roma)

 

Défenseurs : António Silva (SL Benfica), Danilo Pereira (PSG), Diogo Dalot (Manchester United), Gonçalo Inácio (Sporting CP), João Cancelo (FC Barcelone), Nélson Semedo (Wolves), Nuno Mendes (PSG), Pepe (FC Porto), Rúben Dias (Manchester City)

 

Milieux de terrain : Bruno Fernandes (Manchester United), João Neves (SL Benfica), João Palhinha (Fulham FC), Otávio Monteiro (Al Nassr), Rúben Neves (Al-Hilal), Vitinha (PSG)

 

Attaquants : Bernardo Silva (Manchester City), Cristiano Ronaldo (Al Nassr), Diogo Jota (Liverpool FC), Francisco Conceição (FC Porto), Gonçalo Ramos (PSG), João Félix (FC Barcelone), Pedro Neto (Wolves), Rafael Leão (AC Milan).