• Kendo – Formation et passage de grade : Rishi Bundhoo décroche son premier dan
  • Callisto Protocol : prisonniers de l’horreur
  • Future Hope Maurice : quand les enfants chantent l’espoir
  • Collision entre une voiture et un camion : vacances meurtrières pour Dayaneebye Ganoo
  • Match de gala Maurice-Réunion : du football inclusif pour malentendants
  • Huawei Nova Y61 : de l’entrée de gamme sympa
  • Le diabète, un danger pour le cœur
  • Qatar : dans l’ambiance d’un pays en fête
  • FoodWise : des recettes gastronomiques, zéro gaspi et économiques
  • Le PM répond à leur lettre : les membres de la communauté rastafari «déçus» mais «le combat continue»

Piste piégée au Champ de Mars : deux individus arrêtés, un troisième recherché

Quelques-uns des pièges enlevés de la piste du Champ de Mars hier matin.

Criminel. Le terme n'est pas fort pour qualifier cet acte odieux commis par des individus malveillants dans la nuit d'hier. Car le bilan aurait pu être très lourd si l'inspection de la piste par l'équipe d'entretien de la MTCSL n'avait pas révélé ces pièges installés dans la descente entre les poteaux du 1000m et 600m. 

Clous, vis et piquets métalliques avaient été éparpillés sur le gazon dans le but de nuire aux jockeys et chevaux qui allaient être en compétition. Avec la mobilisation des entraîneurs et de leurs palefreniers, ainsi que la force policière, la piste a été passée au crible à l'aide de détecteurs de métaux, notamment pour permettre le maintien de la journée d'hier.

 

Les images des caméras Safe City ont permis l'arrestation de deux individus, qui ont commis leur basse besogne aux alentours de 2h30 samedi matin. Aux dernières nouvelles, la police serait à la recherche d'un troisième suspect lié à cette sombre affaire.

 

Par ailleurs, la People's Turf a consigné une déposition, ceci après que des allégations d'une possible implication dans cet acte malveillant ont été faites à son encontre sur les réseaux sociaux, selon son CEO Khulwant Kumar Ubheeram, qui a tenu un point de presse à cet effet, hier.