• Championnats d'Afrique : l'athlétisme mauricien en quête de rachat
  • Vidushi Haulooman et sa poésie dans «Afflatus» 
  • Modigadu Govinden, 59 ans, renversé mortellement par une voiture - Ses proches : «Lalwa bizin pli sever»
  • Luchmeeparsad Bhowaneedin, 43 ans, décède après avoir été percuté par le métro - Son entourage : «Il voulait changer de vie et se stabiliser financièrement»
  • Mystère autour du décès de Kevin Sreeneebus, 33 ans, après une sortie de route - Ses proches et amis pleurent «un homme jovial et plein d'ambition»
  • Acquitté dans l’affaire du double drame de Sept-Cascades en 2012 - L’inspecteur Sookur : «Mo pli gran regre se ki mo pann resi sap lavi Nanon ek Binda»
  • Nula Groove et l’après «Mama mo tresor»
  • La lecture partisane et l’indestructible culture politique !
  • Post-Budget : ces espoirs tombés à l’eau
  • Dévoilement d’une statue de sir Anerood Jugnauth : hommage à «enn gran dimounn»

Piste piégée au Champ de Mars : deux individus arrêtés, un troisième recherché

Quelques-uns des pièges enlevés de la piste du Champ de Mars hier matin.

Criminel. Le terme n'est pas fort pour qualifier cet acte odieux commis par des individus malveillants dans la nuit d'hier. Car le bilan aurait pu être très lourd si l'inspection de la piste par l'équipe d'entretien de la MTCSL n'avait pas révélé ces pièges installés dans la descente entre les poteaux du 1000m et 600m. 

Clous, vis et piquets métalliques avaient été éparpillés sur le gazon dans le but de nuire aux jockeys et chevaux qui allaient être en compétition. Avec la mobilisation des entraîneurs et de leurs palefreniers, ainsi que la force policière, la piste a été passée au crible à l'aide de détecteurs de métaux, notamment pour permettre le maintien de la journée d'hier.

 

Les images des caméras Safe City ont permis l'arrestation de deux individus, qui ont commis leur basse besogne aux alentours de 2h30 samedi matin. Aux dernières nouvelles, la police serait à la recherche d'un troisième suspect lié à cette sombre affaire.

 

Par ailleurs, la People's Turf a consigné une déposition, ceci après que des allégations d'une possible implication dans cet acte malveillant ont été faites à son encontre sur les réseaux sociaux, selon son CEO Khulwant Kumar Ubheeram, qui a tenu un point de presse à cet effet, hier.