• Désir de maternité, problème de fertilité : comment faire face au mois de mai
  • Ebony Forest : protecteur de la nature
  • Un trentenaire agresse son épouse et leur fille de 4 ans au couteau - Ses beaux-parents : «Nou tifi inn pas boukou mizer depi linn marye»
  • Jasodah Boodhun, une centenaire bien dans sa peau
  • La flamme olympique en France : effervescence autour du feu sacré
  • Thyroïde : une petite glande, de grandes implications…
  • «Furiosa : une Saga Mad Max»  : encore de la fureur et de la ferraille
  • Enquête judiciaire au tribunal de Souillac - Rama Valayden : «Lapolis inn kwi vide ek lanket lor lamor Kanakiah»
  • Aurally Handicapped Persons Sports Federation : ne pas confondre athlètes sourds et para-athlètes
  • Journée internationale du thé : la Chartreuse, entre célébration et engagement pour une industrie équitable et durable

Nouveau sélectionneur national pour le Club M : Guillaume Moullec peut-il faire mieux ?

Guillaume Moullec devient le dixième sélectionneur au cours de ces dix dernières années.

Le défilé des sélectionneurs nationaux de football se poursuit. Cette fois-ci c’est un Français peu expérimenté qui débarque comme entraîneur.

La pression sera grande. En dénichant un inconnu comme sélectionneur national, la MFA place la barre très haut et doit produire des résultats, surtout que le pays coule à pic dans le ranking FIFA. C’est sur sa page Facebook, dont nous n’avons pas accès, que la fédération annonce, avec ses antennes-relais dans la presse, la venue du Français Guillaume Moullec comme nouvel homme fort de la sélection nationale. Il prend la place de Fidy Rasoanaivo, qui se retrouve relégué au poste d’assistant-sélectionneur, malgré son bilan comptable mieux que d’autres à ce poste, jugé éjectable dès qu’on y prend place. Guillaume Moullec, devient, ainsi, le dixième sélectionneur en l’espace de ces... dix dernières années.

 

En poste depuis avril 2023, Fidy Rasoanaivo affiche un bilan de cinq victoires, deux matchs nuls et sept défaites en 14 rencontres disputées, toutes compétitions confondues, depuis sa prise de fonction. Sa tête était sous la guillotine depuis l’élimination de Maurice dans les préliminaires de la CAN 2025 contre le modeste Tchad.

 

Depuis la participation de Maurice à la phase finale de la CAN 1974, ça été le néant pour notre pays dans les grandes compétitions. Notre participation s’est résumée à des passages éclairs dans les éliminatoires de la CAN, CHAN et Coupe du monde ou encore à la COSAFA Cup.

 

Guillaume Moullec aura moins d’un mois pour produire des bons résultats puisque Maurice affronte la Libye le 6 juin prochain en déplacement dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2026 avant d’accueillir l'Eswatini quelques jours après.

 

Fort de son expérience comme joueur Pro (2000-2013) au sein des clubs français à l’instar du FC Nantes, FC Lorient et Montpellier notamment, puis en tant que responsable sportif et éducateur technique au niveau de la Ligue des Pays de la Loire, Guillaume Moullec a, aussi, été l’entraîneur adjoint du FC Lorient (2022/2023) club évoluant actuellement en Ligue 1 en France.

 

Guillaume Moullec et son staff technique ont eu une première prise de contact avec les préselectionnés, jeudi soir, à la MFA en vue de préparer les prochains matchs du Club M. 25 joueurs locaux ont été convoqués dans un premier temps en attendant l’apport des expatriés.

 

Maurice devrait, normalement, participer cette année à l’édition 2024 de la Cosafa Cup et aura 5 matchs des éliminatoires des Mondiaux 2026 à disputer l’année prochaine. Et peut-être bien des matchs de la CHAN et éventuellement quelques journées FIFA à se mettre sous la dent comme prochaines échéances.