Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Adilla Diouman-Mosafeer : «Pour avancer positivement, nous devons sortir de notre zone de confort et être créatifs»
  • Décès tragique de Bhoomi, 14 ans, neuf ans après l’assassinat de sa mère : l’horrible destin des sœurs Ramotar
  • Evénement : visite d’une sommité de l’athlétisme
  • Un arbitre mauricien à la CAN 2021 - Shabneez Heeralall : «Mon époux, ma fierté»
  • Thaipoosam Cavadee : quand ferveur rime avec restrictions sanitaires
  • Le couple Persand dédommagé de Rs 1,5 M après une négligence médicale - Ganeshan, père du nourrisson décédé : «Nous aurions préféré que notre enfant soit là»
  • Élections régionales : les Rodriguais en quête de progrès
  • Législatives 2019 - Vers un «recount» au n° 19 : les chiffres du rebondissement
  • Une énième «unité» pour affronter le pouvoir !
  • Campagne de vaccination contre la Covid-19 : entre sursis et accélération

MAJSL - Bilan sportif 2021 : l’aboutissement de certains projets malgré la Covid-19

A travers la Team Mauritius, le MAJSL souhaite faire évoluer le sport mauricien vers un cadre plus professionnel.

Les prestations des sportifs mauriciens sur la scène internationale et l’aboutissement de quelques projets ont rejailli positivement sur une année 2021 où l’ombre de la Covid-19 a plané.

Malgré une année 2021 rythmée par la Covid-19, le MAJSL s’est attelé à mener à terme quelques projets consistant à faire évoluer le sport mauricien. Bien que la situation soit préoccupante, quelques athlètes ont pu quitter le pays pour s’illustrer à l’étranger.

 

Le lancement de la Team Mauritius s’est fait en février. La création de cette entité sportive vise à faire progresser le sport mauricien du niveau amateur, à un cadre plus professionnel. Basée au complexe sportif de Côte d’Or, cette unité est dédiée à l’encadrement des athlètes du niveau grassroot jusqu’à élite. Son but est de rendre moins complexes les démarches administratives, et, par la même occasion, aider les fédérations sportives à mettre en place des projets de développement pour la promotion de leur discipline.

 

Un montant de Rs 2 764 650 a été distribué aux athlètes qui ont brillé sur la scène internationale sous forme de cash- prize. Une enveloppe de 14.3M a été déboursée sous le High-Level Sports Assistance Scheme durant l’année. 126 sportifs ont pu bénéficier de ce soutien financier. Et suivant l’annonce dans le budget de 2021-22, 124 athlètes élites ont reçu un grant de Rs 10 000 pour l’achat d’équipements de sport.

 

Dans le cadre de la participation mauricienne aux Jeux olympiques de Tokyo qui se sont déroulés en juillet et août dernier, un accompagnement de Rs 1,13M a été accordé à la préparation des athlètes sous forme de frais de transport,  d’assistance médicale et logistique.  Un événement où le boxeur Merven Clair a atteint les quarts de finales dans la catégorie des -69 kg.

 

Pour ce qui est des athlètes handicapés dans le cadre des Jeux Paralympiques toujours dans la capitale japonaise, Rs 2.3 M ont été allouées à la préparation de l’équipe mauricienne. Lors de cet événement disputé en août et septembre, Noémi Alphonse a réalisé l’exploit d’atteindre quatre finales et d’établir quatre records d’Afrique sur le 100m, 400m, 800m et 1 500m.

 

La formation des jeunes athlètes figure dans le programme du «Youth Development and Talent Identification». Un projet qui a permis de toucher quelque 18 000 stagiaires répartis dans des centres nationaux, régionaux et des écoles à Maurice et Rodrigues. Les disciplines concernées sont l’athlétisme, le football, le volley-ball, le basket-ball, le badminton, le handball, la lutte et le judo.

 

Des programmes de sports de masse menés par Active Mauritius ont aussi eu lieu dans des écoles primaires et secondaires à travers des camps de vacances, des groupes de jeunes vulnérables et de personnes âgées. Certains sites ont connu quelques travaux de rénovations comme le CNFF à Réduit, le stade de Quartier- Militaire et le stade George V à Curepipe. Le tout pour un montant global de Rs 2.64M. 

 

Le MAJSL a, également, soutenu le déplacement d’une équipe de 10 para-athlètes en Suisse au mois de mai. Un événement où les Mauriciens ont ramené neuf médailles dont une en or. Le nageur Suffian Ropun, auteur de trois records nationaux à la 1st World Deaf Short Course Swimming Championships en Pologne, a, aussi, bénéficié du support du MAJSL. Ce dernier a réalisé 1.16.96 au 100m medley, 35.60 au 50m brasse et 1.03.38 au 100m nage libre.

 

D’autres déplacements ont également eu le soutien du ministère, notamment celui des judokas mauriciens aux championnats d’Afrique seniors au Sénégal où Priscilla Morand et Rémi Feuillet ont ramené une médaille d’argent et une de bronze et aux championnats du monde de Hongrie où Rémi Feuillet a pris la septième place.

 

Les tireurs mauriciens ont pu participer à la coupe du monde assaut et aux championnats du monde combat en Autriche en juillet et août. Une manifestation où Maurice a décroché un titre de champion du monde avec Olivier Lafleur en -85kg et deux médailles d’argent et trois de bronze. Les championnats d’Afrique de badminton U15 et U 19 se sont disputés au Bénin en août où les badistes mauriciens ont récolté trois médailles d’argent et quatre de bronze.

 

A ne pas oublier le retour des kickboxeurs quadricolores sur la scène internationale lors de la coupe du monde de Hongrie, où ils sont allés chercher trois médailles d’or et une d’argent en septembre et aux championnats du monde en Italie où il ont ramené une médaille d’argent et trois de bronze.

 

Sans oublier, la participation des nageurs aux championnats d’Afrique au Ghana où Maurice a décroché une médaille d’argent en octobre.

 

D’autres rendez-vous sont prévus pour 2022, notamment sur le sol mauricien, à savoir les qualifications en haltérophilie en février pour les Jeux du Commonwealth en Angleterre, les championnats d’Afrique d’athlétisme seniors en juin et les Jeux de la CJSOI en décembre.