• Sahill Persand, 21 ans, meurt dans l’incendie de sa voiture en janvier - Ses parents : «Ena boukou kitsoz lous kinn deroule dan sa zafer-la»
  • Championnats d’Afrique d’haltérophilie jeunes et juniors : une troisième couronne africaine pour Khelwin Juboo
  • Décès du chanteur de «Gangta's Paradise» - le Mauricien Judex Rose : «Le jour où j'ai partagé la scène avec Coolio»
  • Sooraj Laljee en détention pour trafic humain allégué : son épouse l’accuse ; ses proches parlent de «coup monté»
  • Elle est sélectionnée pour l’OplinePrize International - L’artiste Vidya-Kelie, d’origine mauricienne : «Votez pour moi !»
  • [ PUBLI-REPORTAGE ] Use heart for every heart
  • Son nouvel album lancé en exclusivité et en live au J&J Auditorium - Mickaël Pouvin : «Je veux encore toucher le cœur des Mauriciens»
  • Agression sanglante à Résidence Barkly : comment j’ai échappé à une tentative d’assassinat à l’arme blanche
  • Spectacle de Norah Fatehi : le bonheur des sept Mauriciens qui danseront avec elle
  • Yuvan Sungkur, le faux avocat démasqué - Me Sanjeev Teeluckdharry : «Il a trompé beaucoup de monde, je ne comprends pas comment…»

Laura Permalloo : une gymnaste qui place la barre haut

Elle n’a que 16 ans  et aspire à devenir  une grande gymnaste.

Laura Permalloo, jeune Française aux origines mauriciennes, voue une grande passion pour la gymnastique rythmique. Cette habitante d’Argenteuil, à Paris, a découvert ce sport à trois ans. Depuis, elle n’a cessé de se perfectionner et se dévoue  corps et âme pour atteindre le haut niveau et conquérir les juges. 

«Mes parents m’ont inscrite à l’âge de trois ans. Au début, c’était pour s’amuser, puis, petit à petit, c’est devenu plus professionnel. Ce sport me passionne, car il y a toujours une marge de progression.  L’adrénaline des compétitions me motive à aller encore plus de l’avant», déclare cette jeune lycéenne qui fait des études de commerce.

 

En 13 années de pratique, Laura Permalloo est en train de se bâtir une solide réputation. En 2019, elle est championne de France en duo à Argenteuil. Deux ans plus tard, en 2021, elle est première en individuel à Strasbourg, et, cette année, elle s’est classée deux fois première en ensemble et en gymnastique esthétique à Marseille.

 

La gymnastique rythmique est une discipline olympique très exigeante. Ce sport, tout en grâce et en finesse, se révèle très technique et nécessite beaucoup de force, de concentration et de souplesse physique de la part de l’athlète. Le but étant d’exécuter des chorégraphies alliant danse classique et gymnastique, alors que chaque enchaînement est noté selon le degré de difficulté.

 

Comme dans toutes disciplines sportives, plus on commence tôt, plus on a le temps d’acquérir de bonnes bases, de s’adapter au mode de vie imposé et d’enrichir son expérience pour pouvoir avancer dans sa carrière.

 

«Un sport difficile»

 

Les exigences de ce sport font désormais partie intégrante de la vie de Laura Permalloo. Ce n’est qu’à force de sacrifices, de persévérance et de dévouement qu’elle atteindra l’excellence et marchera sur les traces de ses idoles, comme la Russe Dina Averina.

 

Cette dernière est une inspiration pour la jeune gymnaste. Elle a quatre titres de championne du monde au concours général en 2017, 2018, 2019 et 2021. Elle détient également d’autres titres et des places d’honneurs aux mondiaux ainsi que dans d’autres tournois majeurs. Et une médaille d’argent aux Jeux olympiques de Tokyo en 2021.

 

Laura Permalloo est pensionnaire du Club olympique multisports d'Argenteuil (COMA).

 

Au fil des compétitions, elle a accumulé une flopée de titres et de médailles.

 

«J’ai une vitrine qui déborde de trophées et de médailles», révèle la gymnaste qui a déjà l’expérience du haut niveau pour avoir participé aux championnats du monde en Espagne, en Estonie et en Finlande.

 

«C’est un sport difficile car il faut beaucoup de concentration et de motivation. Il faut aussi une bonne dose de souplesse et beaucoup de temps et de sacrifice pour exceller. J’ai toujours pu compter sur le soutien de mes parents qui  m’accompagnent à toutes mes compétitions», commente Laura Permalloo.

 

Et entre la gymnastique et la vie de tous les jours, elle parvient également à s’adonner à d’autres activités qui lui permettent d’élargir ses horizons. «J’aime faire beaucoup de sport dont la marche, courir, bref tout ce qui me permet de me maintenir en forme. J’aime également voyager et découvrir de nouvelles choses et aussi faire des activités créatives», confie la jeune fille.

 

Après un parcours aussi riche  et des performances encourageantes, la jeune gymnaste espère intégrer un centre de haut niveau. Armée d’une détermination sans faille, Laura Permalloo fera certainement parler d’elle dans pas longtemps.