• Désir de maternité, problème de fertilité : comment faire face au mois de mai
  • Ebony Forest : protecteur de la nature
  • Un trentenaire agresse son épouse et leur fille de 4 ans au couteau - Ses beaux-parents : «Nou tifi inn pas boukou mizer depi linn marye»
  • Jasodah Boodhun, une centenaire bien dans sa peau
  • La flamme olympique en France : effervescence autour du feu sacré
  • Thyroïde : une petite glande, de grandes implications…
  • «Furiosa : une Saga Mad Max»  : encore de la fureur et de la ferraille
  • Enquête judiciaire au tribunal de Souillac - Rama Valayden : «Lapolis inn kwi vide ek lanket lor lamor Kanakiah»
  • Aurally Handicapped Persons Sports Federation : ne pas confondre athlètes sourds et para-athlètes
  • Journée internationale du thé : la Chartreuse, entre célébration et engagement pour une industrie équitable et durable

La 5e journée annulée pour cause de piste impraticable

Le Chief Stipe Deanthan Moodley (au centre) constatant de visu les dégâts  en compagnie d'officiels de la People's Turf vendredi matin.

C’est devenu malheureusement un scénario récurrent. Après la pluie, le beau temps, certes, mais pas forcément des conditions favorables pour la tenue d’une journée hippique. Le turf mauricien doit, ainsi, composer avec une nouvelle annulation, la troisième depuis le coup d’envoi de la saison 2023, le 25 mars dernier.

La saison 2023 est décidément maudite, car jamais les conditions climatiques n’ont été aussi changeantes que depuis ces dernières années. Et cela, la People’s Turf (PTP) l’a apprise à ses dépens, elle qui n’a pu organiser que deux journées de compétition sur les cinq prévues avant l’avènement de la première trêve de la saison. Il faut dire que la semaine écoulée a été marquée par divers chamboulements au niveau du training au Champ-de-Mars, les barrier- trials, repoussés par deux fois n’ayant pu se tenir, les coursiers devant même attendre jeudi et vendredi pour s’exercer sur la piste en sable.

 

La Horse Racing Division (HRD) avait d’ailleurs anticipé une mauvaise surprise, reprogrammant la 5e journée, initialement prévue pour hier, à aujourd’hui avec l’approbation du Commissaire de police. Reste que l’instance hippique allait vite déchanter vendredi matin en inspectant la piste aux côtés d’officiels de la PTP. En effet, le pénétromètre de l’organisateur indiquait une piste lourde à près de neuf unités. De plus, plusieurs endroits de la piste, en descente notamment, s’étaient détériorés, au point de mettre en péril la sécurité des chevaux et des jockeys.

 

La HRD n’a, ainsi, pas tenu en haleine la communauté hippique, annonçant vendredi matin l’annulation pure et simple de la 5e journée. Du coup, les amateurs de courses hippiques devront patienter, encore quinze jours, avant de retrouver les chevaux en piste, soit pour le compte du week-end du 29 et 30 avril, où un double-meeting les attend. A moins que le temps ne vienne encore y mettre son grain de sel.

 


 

Ethylomètre non-calibré : la PTP dans le viseur de la HRD

 

La PTP ne s’est pas couverte de gloire dans l’affaire du jockey Fayd’herbe, dont l’éthylotest pratiqué le 25 mars dernier avait décelé un volume d’alcool supérieur à la norme, ce qui l’avait contraint à déclarer forfait pour la journée inaugurale.

 

Le jockey sud-africain, faut-il le rappeler, avait émis dès le départ de sérieux doutes quant à la fiabilité de l’appareil utilisé par la PTP, étant rejoint dans ses observations par le Dr Balloo, rattaché à la PTP, et qui avait été appelé comme témoin lors de cette enquête ouverte par la HRD.

 

Une enquête qui a permis de mettre en lumière des manquements au niveau de l’organisateur, qui s’est au final, servi d’un appareil non-calibré pour démarrer la saison 2023. Le pot aux roses, la HRD l’a découverte en diligentant un de ses officiers auprès du fournisseur auquel a eu recours la PTP pour l’achat de son «breathalyser». Si le jockey Fayd’herbe a vu toutes les charges rayées à son encontre, la PTP devra, en revanche, s’expliquer car la HRD a annoncé l’ouverture d’une enquête pour démêler toute cette affaire.