• Heathy lunch box : cinq idées de repas à apporter à l’école et au boulot
  • L’enquête sur l’assassinat de Manand Fakhoo non-résolu deux ans plus tard : ses proches entre révolte et incompréhension
  • Boost Your English : la trouvaille linguistique du Dr Wedsha Appadoo-Ramsamy
  • Otite : aïe, pas touche aux oreilles !
  • Résultats du School Certificate : entre réjouissances et tristesse
  • Ilia’s Nails’, une belle adresse trendy dans le paysage de Curepipe
  • Linzy Bacbotte : L’apothéose mauricienne de ses 35 ans de carrière
  • Arianda Desmarais, 11 ans, se fracture le crâne en tombant d’un autobus - Ses parents : «Nous espérons qu’elle s’en sortira sans séquelles graves»
  • Stephan Steward Toussaint, 29 ans, tué pour «une affaire de moeurs» - Stephanie, sa compagne : «On le blâme injustement sans qu’il soit là pour se défendre»
  • Alertes météo : un vent nouveau souffle…

Kick-boxing – WAKO Junior World Championships : deux médailles de bronze pour Maurice

La chance n’a pas souri aux kick-boxeurs mauriciens lors de ces Mondiaux de Jesolo.

Coup dur pour l’équipe mauricienne aux Championnat du monde juniors de kick-boxing qui se sont déroulés cette semaine à Jesolo en Italie. Alors que l’équipe nationale junior aspirait à un bon parcours lors de cet événement, celle-ci se contente finalement de deux médailles de bronze décrochées par Riley Jude en -57kg low-kick et Adriano Dinally en -51kg full-contact.

Cette sortie était très attendue du côté de la Fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines assimilées (FMKBDA) car elle avait pour but de permettre aux jeunes espoirs de la discipline de découvrir le haut niveau, de prendre des repères et d’acquérir de l’expérience pour la suite. De l’expérience, les jeunes kick-boxeurs en ont acquis et certains à leurs dépens tel Riley Jude après sa sortie en demi-finale.

 

Auteur d’un parcours exceptionnel durant le tournoi avec des victoires sur le Kirghiz Myktybek Kerimzhanov en huitième de finale et l’Israélien Khalil Sultan en quart de finale, le Mauricien n’a pu aller au terme de sa demi-finale. L’arbitre de la rencontre a déclaré le Mauricien inapte à poursuivre le combat suite à une contraction musculaire à l’épaule au premier round.

 

Une décision qui prive le tireur de ses chances de pouvoir briguer une place en finale et qui révolte l’entraîneur national, Judex Jeannot. «C’est une erreur terrible et injuste de l’arbitre. Il aurait dû consulter le médecin avant de prendre sa décision car Jude n’était pas blessé. Le médecin m’a dit qu’il pouvait boxer, d’ailleurs, Riley a, lui-même, enlevé ses gants, ce qui n’aurait pas été possible s’il avait été blessé, mais l’arbitre n’a rien voulu entendre», s’indigne Judex Jeannot.

 

Le tacticien national avance avoir tout tenté pour renverser cette décision, mais que les règles ne permettent pas de changer la décision de l’arbitre. «J’ai discuté avec Yuri Lakhtikov responsable du corps arbitral de la World Association of Kick-Boxing Organisation (WAKO). Il a reconnu que c’était une grosse bourde et s’est excusé mais il ne pouvait rien faire de plus. Ce qui me désole le plus est que Riley Jude pouvait remporter ce combat. Il était très déçu, car, une fois encore, le sort s’acharne sur lui après ce qu’il a déjà vécu à la Coupe du monde en Turquie, en mai dernier. Il a fait un très beau parcours et avait ses chances mais il a été victime d’une injustice», regrette l’entraîneur mauricien. 

 

En dehors de cet imbroglio, Judex Jeannot avance que ses poulains sont tout de même sortis gagnants de cette participation. «Ils sont venus pour apprendre et ont vu ce que c’est le haut niveau et à quoi s’attendre lorsqu’ils passeront seniors dans un an. Malheureusement, les injustices font partie des aléas de la vie et tout ce que nous pouvons faire est de relever la tête et de continuer à travailler pour revenir encore plus fort», souligne le mentor national.

 

Adriano Dinally a, lui aussi, chuté devant un Kazakh lors de ce tournoi. Le Mauricien n’a pas été en mesure de se défaire de Nurassyl Tilektessov en demi-finale. Il se contente de la troisième place du podium. Clive Carmagnole et Meghan Prosper ont tous deux pris la porte de sortie en quart de finale face à des adversaires polonais. Clive Carmagnole s’est incliné devant Patryk Bodzek en -57kg full- contact garçons et Meghan Prosper a perdu son duel contre Weronika Witkowska en -56kg low-kick filles.

 

Cette échéance terminée la sélection mauricienne rentre au pays cette semaine et se remettra au travail en vue de la nouvelle saison.