• Le bal des congrès du MSM ouvert : Pravind Jugnauth tire sur ses adversaires et se défend
  • Lettre anonyme qu’un Senior Advisor du PM aurait envoyée contre elle - Ameenah Gurib-Fakim : «C’est inacceptable qu’on m’ait mis tout ça sur le dos»
  • Accord PTr-MMM-PMSD : des observateurs entre espoir et scepticisme
  • Accord PTr-MMM-PMSD : les nouvelles cartes de l'opposition…
  • L’infini duel Jugnauth-Ramgoolam !
  • Laal Singh Chaddha : «Forrest Gump», aux saveurs de Bollywood
  • La Vierge Marie, la «mère douce et protectrice» au coeur des familles mauriciennes
  • Fête de l’Assomption : quand l’APEIM fait briller les couleurs de Marie
  • Chelsea vs Tottenham : nouvelle saison nouvelle ambition
  • 14e journée : Colour My fate sous 54.58s !

Kendo – Formation et développement : une discipline en pleine mutation

La mise en place d’un comité régional de kendo océan Indien favorisera la coopération et les échanges inter-îles. 

Des développements majeurs ont lieu actuellement dans le milieu du kendo au niveau de la région de l’océan Indien. C’est ce qui ressort de la récente rencontre entre Vladimir Bergfeld, président du kendo régional de l’île de la Réunion et Rishi Bundhoo, son homologue de la Fédération mauricienne de kendo (FMK). Le dirigeant réunionnais avait fait le déplacement à Maurice le 20 mai pour animer un stage de formation à l’intention des kendokas mauriciens.

 

Cette visite a, également, permis aux dirigeants des deux îles de discuter de l’épanouissent de l’art de l’escrime des samouraïs dans la région. «Le kendo est présent à La Réunion, à Madagascar et à Maurice. L'idée de mettre sur pied un comité régional de kendo océan Indien renforcera la coopération entre nos îles et par la même occasion aidera à rehausser le niveau de la discipline», commente Rishi Bundhoo.

 

Il soutient que des contacts auront prochainement lieu avec les responsables du kendo dans la Grande île afin d’inviter ces derniers à se joindre à cette organisation. «Nous avons de très bonnes relations avec nos voisins de La Réunion, qui ont une bonne entente avec Madagascar. Ce lien  est un atout essentiel à l’épanouissement de notre sport dans la région. Cette entité nous permettra de faire front commun à travers le partage de nos expertises, la formation d’athlètes et d’entraîneurs et l’organisation des compétitions», soutient le dirigeant mauricien.

 

Rishi Bundhoo avance que Réunionnais et Mauriciens sont tombés d’accord pour l’organisation annuelle de séminaires et de compétitions open. Ces rendez-vous seront rotatifs en fonction du nombre de pays qui rejoindront cette organisme.

 

Le kendo a été introduit à Maurice en 2018 après la visite du Sensei japonais Saturo Tobioka. Le technicien de sixième dan a jeté les bases de cet art martial à Maurice et une fédération a vu le jour la même année.

 


 

Une première compétition cette année

 

Une trentaine de kendokas a participé, le 20 mai dernier, au séminaire organisé par la Fédération mauricienne de kendo (FMK) à Cassis. Cette formation était animée par le Sensei Vladimir Bergfeld du kendo kégional de La Réunion. Le formateur 1er dan a approfondi les techniques de kumité (combat) et de kata (technique). Dans cette optique, la FMK pense déjà à un premier tournoi de kendo à Maurice cette année. «Cette formation a été très bénéfique pour les participants. C'est ce qui nous amène à penser que le moment est venu à la fédération d’organiser notre première compétition de kendo à Maurice», déclare Rishi Bundhoo.