Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Piratage de Facebook : ne paniquez pas !
  • Ramadan, Ugadi, Varusha Pirappu : Jeûne, piété et réjouissances
  • Highlands : en zone… d’inquiétude
  • Tottenham vs Man Utd : les Mancuniens en quête de revanche
  • Yeh Jawaani Hai Deewani : amis pour la vie
  • New Amsterdam : cet hôpital qui enchante les Mauriciens
  • Zones rouges : ce qui change
  • La démocratie sous respiration artificielle !
  • Judo à Rodrigues : le DTN Baptiste Leroy satisfait de sa visite
  • « Touni »… mais non

Judo à Rodrigues : le DTN Baptiste Leroy satisfait de sa visite

Voilà presqu’un mois que Baptiste Leroy, le Directeur technique national de judo (DTN), se trouve à Rodrigues. Le technicien français est en mission dans l’île pour un constat du niveau de la discipline, et, en même temps, apporter son soutien technique aux Rodriguais. Ce déplacement sert, aussi, à renouer le contact entre le DTN et l’équipe rodriguaise après les Jeux des îles en 2019.

Parti le 10 mars pour un mois, le séjour de Baptiste Leroy a été quelque peu perturbé avec l’arrivée de la deuxième vague de la Covid-19. Si Maurice est, pleinement touchée par la pandémie, Rodrigues est cependant épargnée, mais, malgré cela, des dispositions ont été prises pour pallier à une éventuelle contamination.

 

«Les gens sont conscients de ce qui se passe à Maurice et demeurent prudents. Ils ont pris des mesures pour éviter une éventuelle propagation de la maladie. Le gymnase de Malabar est fermé, ce qui fait qu’il n’y a pas de regroupements de l’équipe, mais il y a tout de même des entraînements en clubs. J’en profite pour faire la tournée, et animer un maximum de séances d’entraînement, entre 8 à 9 par semaine avec les judokas», explique Baptiste Leroy.

 

Ces changements ont contraint l’ex-entraîneur de l’équipe du Maroc à revoir ses plans. «Durant la première semaine, j’ai pu travailler avec l’équipe au gymnase de Malabar et nous avons pu rattraper le temps perdu avec une formation accélérée, mais comme le gymnase est fermé nous procédons différemment en me rendant dans les clubs, mais aussi en mettant en place des examens comme le passage de grade pour les judokas rodriguais qui aura lieu dans quelques semaines», souligne le tacticien français. 

 

Ayant renoué le contact avec ses poulains de l’équipe nationale, Baptiste Leroy profite de son passage dans l’île pour effectuer un maximum de rencontres avec les judokas et les entraîneurs qui n’ont jamais travaillé avec lui. A travers cette immersion, le tacticien espère que ces derniers, seront beaucoup plus à l’aise à collaborer avec lui, à l’avenir, lorsque ces derniers seront sollicités en équipe nationale.

 

«On sent qu’il y a une motivation derrière, les judokas sont studieux et ont envie d’apprendre. Durant les sessions d’entraînement que j’ai animées par semaine, il y en a qui ont été très réguliers. Ses séances m’ont permis de voir des jeunes qui sont en excellentes conditions physiques. A part ceux  en équipe nationale, il y en a d’autres qui arrivent derrière. Des jeunes qui ont une bonne base et qui ont besoin d’un appui technico-tactique pour être en mesure de faire une percée sur la scène internationale», exprime Baptiste Leroy.

 

Le DTN espère que sa visite à Rodrigues donnera lieu a une meilleure coordination avec Maurice. En attendant de rentrer ici, l’ex-champion de France profite des quelques jours en encadrant les jeunes et en apportant son soutien aux entraîneurs rodriguais.