• Slam national : le triomphe du Ninja rodriguais et de son équipe
  • La pratique du sport, bénéfique pour la fertilité
  • Boxe – Assemblée générale élective : pas de nouveau mandat pour Indiren Ramsamy
  • Entrepreneures : «Déployez vos elles» avec Lottotechseeds
  • Concert «Bizin Solider Toultan» : artistes et citoyens se mobilisent pour les squatters
  • Vol et agression au cutter : l’ex-champion de boxe Mervin Aza fait encore parler de lui
  • Crise économique : comment je me suis recyclée
  • La passion de Shenaz Burkutally pour la pétanque
  • Martine Malabar : Sweet Cannelle, sa plus belle aventure
  • Mike Perrine succombe à ses blessures onze jours après son accident : les interrogations de sa compagne Queency

Joorawon, premier Mauricien dans le Hall Of Fame

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Il n’y a rien de plus vrai. La mise à pied de Bardottier chez l’écurie Gujadhur, après la 5e journée, fait renaître Rye Joorawon, celui qui faisait vibrer le Champ de Mars. Ce n’est pas un hasard s’il est le jockey avec le plus grand nombre de victoires à Maurice, devançant de grands noms comme Jeffrey Lloyd et Glen Hatt.

Hier, sous les couleurs de l’écurie Gujadhur et avec une monte chez l’écurie Maingard, Rye Joorawon est devenu le premier Mauricien à intégrer le fameux «Hall Of Fame», cercle restreint de jockeys ayant piloté au moins cinq victoires lors d’une seule journée.

 

A ce jour, un seul jockey, en l’occurrence, l’Australien Wallic McCloud a ramené six victoires. C’était en 1923. Rye Joorawon est, lui, le 13e jockey à piloter cinq vainqueurs au cours d’une seule journée. Il réalise cet exploit cinq ans après le festival de Derreck David en 2015. «Je remercie l’écurie Gujadhur, ma famille, mais aussi le public pour leur soutien», déclare un Joorawon qui a évolué, hier, au sommet de son art.

 

Jusque-là, pourtant, il ne comptait qu’une victoire depuis le début de la saison. Victoire ô combien prestigieuse toutefois, car elle fut signée avec Ehsaan dans la Duchesse. Mais en acceptant l’offre de l’écurie Gujadhur après l’éclatement de l’affaire Bardottier, Rye Joorawon a mis toutes les chances de son côté pour reprendre ses bonnes vieilles habitudes : briller sur la piste du Champ de Mars.

 

Et cette nouvelle association n’a pas tardé à porter ses fruits avec quatre victoires hier : Marauding (4e course), Prince Of Persia (6e course), Romanus (7e course) et Var Express (9e course). Quatre victoires sous les couleurs de Gujadhur et une sous celles de Maingard dans la 6e course sur Fools Gold.

 

De ses victoires, toutes remportées avec sang-froid, ce fut celle dans la 8e course avec Romanus qui a impressionné. Car, sa monture était en mauvaise posture à l’entame du dernier tournant.

 

«Les chevaux courent toujours pour lui malgré son style parfois peu académique», fait remarquer un de ses collègues jockeys.