Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Piratage de Facebook : ne paniquez pas !
  • Ramadan, Ugadi, Varusha Pirappu : Jeûne, piété et réjouissances
  • Highlands : en zone… d’inquiétude
  • Tottenham vs Man Utd : les Mancuniens en quête de revanche
  • Yeh Jawaani Hai Deewani : amis pour la vie
  • New Amsterdam : cet hôpital qui enchante les Mauriciens
  • Zones rouges : ce qui change
  • La démocratie sous respiration artificielle !
  • Judo à Rodrigues : le DTN Baptiste Leroy satisfait de sa visite
  • « Touni »… mais non

Hippisme – Saison 2021 : les grandes manœuvres enclenchées mais le doute subsiste toujours

Un pas dans la bonne direction. C’est ainsi qu’on pourrait résumer le retour des galops rapides au Champ de Mars cette semaine après avoir obtenu le feu vert des autorités gouvernementales. En attendant de satisfaire tous les critères requis pour l’obtention de sa licence d’opération, le Mauritius Turf Club Sports And Leisure Ltd (MTCSL) multiplie les démarches pour démarrer la saison hippique le 24 avril. Mais la récente lettre de la GRA à la MTCSL par rapport aux clarifications toujours manquantes de celle-ci pour l'obtention de sa licence, a refroidi plus d'un au Champ de Mars. 

Il s’avère que la date du 17 avril avancée par le président Jean-Michel Giraud en conférence de presse la semaine dernière était trop juste pour que les différents entraîneurs amènent les coursiers dans un état  compétitif. D’où la décision de repousser d’une semaine le coup d’envoi après consultations entre le MTCSL et ces professionnels. Car entre la reprise des galops poussés et le coup d’envoi de la saison, les participants de la journée inaugurale devront accumuler une bonne demi-douzaine de galops sous les sabots pour bien tenir leur partie.

 

On est, du coup, au four et au moulin du côté de MTCSL pour être fin prêt pour l’échéance du 24 avril. Le nouvel organisateur des courses a, ainsi, rencontré Khemraj Servansing, le chef de la force policière, en semaine pour passer en revue le protocole de sécurité proposé par MTCSL pour la tenue des courses hippiques à huis-clos. Un modus operandi similaire à celui mis en place en 2020 et qui avait connu un franc succès. A ce stade, le doute subsiste encore quant à l’éventuelle présence des propriétaires sur l’hippodrome on race day mais on devrait être fixé sur la question à l’approche du coup d’envoi.

 

Au niveau du comité de direction de MTCSL, on estime avoir rempli sa part du contrat en répondant aux multiples interrogations de la GRA pour l’obtention du fameux sésame, qui permettrait à MTCSL de prendre le relais au Mauritius Turf Club en tant que horse racing organiser sous les nouvelles provisions de la loi. Trois correspondances ont ainsi été adressées à l’instance régulatrice depuis le 19 mars dernier.

 

Enter le tandem Basset-Ramsaran

 

Identifiés pour rejoindre le board de MTCSL, Kamna Joynathsing et Chhayan Rignadoo ne font plus partie de l’équation. Si la première nommée n’avait pas obtenu la bénédiction de son employeur pour assumer cette nouvelle fonction, Chhayan Ringadoo a, elle, été contrainte de jeter l’éponge en raison de ses anciennes attaches avec la GRA, la possibilité de conflit d’intérêt étant évoquée du côté de la Newton Tower. Qu’à cela ne tienne, MTCSL a déjà  changé son fusil d’épaule avec les candidatures de Jean Gaël Basset et Rima Ramsaran. Les démarches pour leur éligibilité seraient en bonne voie, apprenons-nous.

 

Du côté de la piste, le rythme s’est accéléré comme attendu, mais la cadence devrait monter crescendo, d’autant plus que l’autorisation a été obtenue pour le mouvement des coursiers  depuis le centre Guy Desmarais à Floréal, au cœur de la première zone rouge identifiée par les autorités du pays.

 


 

Demande de rétraction : la réaction de MTCSL/Giraud attendue

 

L’accalmie aura été de courte durée. On semble ainsi reparti pour un tour entre la GRA et MTCSL avec la nouvelle missive de l’instance régulatrice en date du 31 mars. En effet, celle-ci vient mettre en lumière le complément d’information toujours manquant pour l’obtention de la licence d’opération de MTCSL, notamment si cette dernière a entrepris toutes les démarches légales pour transférer les employés du MTC sur le payroll de MTCSL. La GRA demande aussi la documentation relative à l’arrangement mis en place entre le MTC et MTCSL pour l’utilisation des infrastructures que sont le Champ de Mars et le centre Guy Desmarais à Floréal. Mais le principal grief de la GRA demeure les récentes déclarations du président Giraud dans la presse, à l’effet que MTCSL aurait répondu à toutes les interrogations du régulateur, qui se devait à présent d’agir. Une déclaration qualifiée de «misleading» et de «untrue» par la GRA. «In the circumstances, MTCSL and Mr. JM Giraud are hereby requested to forthwith cause these incorrect statements to be publicly and unequivocally retracted, failing which the Authority reserves all its rights to act as it may be advised.» Au niveau de MTCSL, on étudierait sérieusement cette dernière correspondance de la GRA. La date du coup d’envoi pourrait-elle être revue suite à ces derniers développements ? On devrait être fixé lors du point de presse de MTCSL prévu la semaine prochaine.

 


Calendrier remanié, «break» sacrifié

 

Contrairement à l’exercice 2020 où le MTC avait dû faire une croix sur sept des 39 journées approuvées par la GRA, l’organisateur des courses est parvenu à mettre les petits plats dans les grands pour sauver la saison 2021 dans son intégralité. Du coup, la trêve de mi-saison prévue pour la mi-août se retrouve être la victime collatérale du calendrier 2021, une campagne qui comprendra quatre week-ends de compétition.

 

La tenue de la Duchesse a ainsi été maintenue pour la troisième journée tandis que le Barbé sera disputé le 27 juin, comptant pour la 10e journée. La plus grande course du calendrier hippique se tiendra, elle, le dimanche 2 octobre. La Coupe d’Or aura pour sa part lieu le 28 novembre. A noter que les championnats pour les meilleurs 3-ans et 4-ans seront de nouveau disputés sur trois manches cette année (voir tableau ci-dessous).

 

1 Sam 24 avril The Noble Salute Cup - G3 - 990m
2 Dim 2 mai The 50th Anniversary Independence Cup - 1400m
3 Sam 8 mai The Duchess Of York Cup - G2 - Open (WFA) - 1400m
4 Sam 15 mai
5 Sam 22 mai The 3-year old series - 1st leg - 990m
6 Sam 29 mai La Coupe du Cent Cinquantenaire - G3 - 1500m
7 Sam 5 juin The Derby Trial - G3 - 1400m - 4-year old
8 Sam 12 juin
9 Sam 19 juin The 3-year old series - 2nd leg - 1400m
10 Dim 27 juin The Barbé Cup - G1 - 1600m (WFA)
11 Sam 3 juillet The Mauritius Guineas - G2 - 1600m - 4-year old
12 Sam 10 juillet
13 Sam 17 juillet The 3-year old series - 3rd leg - 1600m
14 Sam 24 juillet The Bicentenary Cup - G2 - 1500m
15 Sam 31 juillet The Mauritius Derby - G1 - Open (WFA) - 1850m - 4-year old
16 Dim 1er août  The Lightning Cup - G2 - 990m
17 Sam 7 août 
18 Sam 14 août  The Winter Stakes - G3 - 1850m
19 Sam 21 août 
20 Sam 28 août 
21 Dim 29 août  The Hinterland Cup - G3 - 1400m
22 Sam 4 septembre The Golden Trophy - G2 - 2200m
23 Dim 12 septembre The Colonel Draper Cup - G2 - 1500m
24 Sam 18 septembre
25 Sam 25 septembre
26 Dim 3 octobre The Maiden Cup - G1 - 2400m (WFA)
27 Sam 9 octobre
28 Sam 16 octobre The Princess Margaret Cup - G1 - 1400m (WFA)
29 Sam 23 octobre
30 Sam 30 octobre
31 Dim 31 octobre La Coupe des Présidents - G2 - 2100m
32 Sam 6 novembre
33 Sam 13 novembre
34 Sam 20 novembre
35 Dim 28 novembre The Duke Of York Cup - G1 - 1600m (WFA)
36 Sam 4 décembre 
37 Sam 11 décembre 
38 Sam 18 décembre 
39 Dim 19 décembre  The 175th Anniversary Cup - G3 - 1850m