Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Premier League : Manchester City règne sur l’Angleterre
  • Déconfinement et déconfiture
  • Coup d’envoi de la saison hippique hier : chutes en série… et décès du jockey Nooresh Juglall
  • Les trois frères Gurroby arrêtés après la saisie record de Rs 3,7 milliards de drogue - Anna, leur mère : «C’est dur de voir mes enfants accusés à tort»
  • Aidons à sauver le Musée de la Petite Collection
  • Se divertir malgré les restrictions : comme une envie de prendre l’air
  • Autonomisation des personnes en situation de handicap : Vibhesh Santoo, 22 ans, s’engage
  • Crime à Grand-Gaube : la version de Michelle Ropa intrigue les enquêteurs
  • Covid-19 : plusieurs personnes coincées à l'étranger depuis plus d’un an - La Mauricienne Ranini Cundasawmy, en Thaïlande avec son époux : «Comment nous nous sommes retrouvés bloqués là-bas»
  • Mon expérience de la quarantaine

Hippisme – Saison 2021 : Le 8 mai comme point de départ

Save the date ! Car sauf nouvel imprévu, la campagne hippique 2021 devrait prendre son envol dans deux semaines, soit le samedi 8 mai. En attendant, c’est le branle-bas de combat pour les différents stakeholders de l’industrie afin d’être fin prêts.

Si elle était chuchotée depuis quelque temps dans le giron, la date du coup d’envoi est à présent officielle. Encore plus après le calendrier provisoire émis par le Mauritius Turf Club Sports & Leisure Ltd (MTCSL) en semaine. A ce titre, il serait bon de souligner que c’est la cinquième proposition qui est concoctée par l’organisateur des courses, qui a dû composer avec plusieurs facteurs adverses dont la Covid-19 et les démarches chronophages pour que MTCSL, une public limited company, soit en règle avec les nouvelles dispositions de la loi.

 

Les turfistes seront ainsi ravis d’apprendre que les 39 journées initialement approuvées par la Gambling Regulatory Authority (GRA) ont pu, valeur du jour, être toutes sauvées bien que cela ait demandé un véritable numéro d’équilibriste de la part de l’organisateur des courses. Outre le «break» de mi-saison qui a dû  être sacrifié, six week-ends de compétition sont à prévoir durant l’année, et ce à partir de fin-juin (voir tableau). A noter que les championnats des meilleurs 3-ans et 4-ans seront disputés sur trois manches.

 

Comme déjà annoncé, la Duchesse, première épreuve classique du calendrier, se tiendra lors de la 3e journée, le Barbé, le Maiden et la Coupe d’Or étant, eux, prévus pour la 10e, 26e et 36e journée respectivement. La saison 2021 devrait prendre fin lors du week-end du 18-19 décembre. Si le nouveau calendrier n’a été communiqué qu’en semaine, il serait bon de savoir que les entraîneurs, pour la plupart, avaient déjà calqué leur plan de travail sur la date du 8 mai. A cet effet, ils étaient une quinzaine de nouvelles unités à fouler le gazon mardi pour les barrier trials. Un exercice où Juniper Lane et Arizona Silk ont brillé pour le compte de l’écurie Merven. Une mention également pour Stopalltheclocks, un pensionnaire du yard de Preetam Daby, qui devrait faire parler de lui cette saison. À noter que les fixtures, pour les trois premières journées du moins, reste inchangés.

 

PML : Giraud et Rousset toujours dans l’expectative

 

Par ailleurs, l’autre nouvelle importante qui a marqué l’actualité hippique cette semaine demeure un début d’apaisement dans les relations tendues entre la GRA et MTCSL, avec notamment l’approbation de l’instance régulatrice pour l’émission du permis d’opération de MTCSL. Reste que celle-ci est rattachée à certaines conditions, qui ont été énumérées dans une correspondance et qui sont actuellement étudiées de près par l’organisateur des courses et ses conseillers légaux.

 

En attendant, ils sont pour la plupart déjà détenteurs de leur Personal Management Licence (PML) au sein de MTCSL. En effet, seuls le président Jean-Michel Giraud et le commissaire de course Alain Rousset n’ont pas encore ce précieux document en poche. Dans les coulisses, d’aucuns doutent sérieusement que l’homme fort de MTCSL décrochera sa PML à temps pour le coup d’envoi de la saison. Et à bien y voir, on semble se préparer à cette éventualité, vu le stade avancé des préparatifs pour la journée inaugurale.

 

Le cas d’Alain Rousset diffère dans le sens où il serait probablement en infraction à la Directive F émise par la GRA cette année, étant parenté à un entraîneur. Car celle-ci précise que «no person who owns a horse or any share therein or is a member of a stable or is closely related to a licensed trainer…shall act as a Racing Steward or provide legal or any other advisory services to the Racing Stewards of the MTC.»

 

A ce stade, nous croyons comprendre que les demandes de PML pour Jean-Michel Giraud et Alain Rousset n’ont pas encore été rejetées par l’instance régulatrice, où l’on met en avant le fait que certains documents relatifs n’ont été reçus que tardivement. Les deux hommes auront-ils leurs accréditations avant le 8 mai ? Le compte à rebours est lancé.