Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Premier League : Manchester City règne sur l’Angleterre
  • Déconfinement et déconfiture
  • Coup d’envoi de la saison hippique hier : chutes en série… et décès du jockey Nooresh Juglall
  • Les trois frères Gurroby arrêtés après la saisie record de Rs 3,7 milliards de drogue - Anna, leur mère : «C’est dur de voir mes enfants accusés à tort»
  • Aidons à sauver le Musée de la Petite Collection
  • Se divertir malgré les restrictions : comme une envie de prendre l’air
  • Autonomisation des personnes en situation de handicap : Vibhesh Santoo, 22 ans, s’engage
  • Crime à Grand-Gaube : la version de Michelle Ropa intrigue les enquêteurs
  • Covid-19 : plusieurs personnes coincées à l'étranger depuis plus d’un an - La Mauricienne Ranini Cundasawmy, en Thaïlande avec son époux : «Comment nous nous sommes retrouvés bloqués là-bas»
  • Mon expérience de la quarantaine

Escrime - Tokyo 2021 : Satya Gunput attend son invitation

L’escrimeur mauricien poursuit sa préparation en Angleterre en attendant de pouvoir se rendre à Tokyo.

Troisième meilleur épéiste en Afrique derrière le Maroc et l’Egypte, Satya Gunput a toutes les chances de participer aux Jeux olympiques de Tokyo du 23 juillet au 8 août. Le Mauricien attend la confirmation des organisateurs pour pouvoir faire le déplacement au Japon.

L’important c’est de participer ! L’escrimeur Satya Gunput est optimiste en ses chances d’être présent à Tokyo. La Fencing Federation of Mauritius (FFM) fait partie des disciplines qui ont obtenu une invitation aux JO et l’épéiste mauricien est le mieux placé pour représenter le pays dans cette discipline.

 

Cependant, il faudra attendre la confirmation du Comité international olympique (CIO) au mois de juin. En attendant, le Mauricien poursuit sa préparation en Angleterre, tout en restant focalisé sur un éventuel déplacement dans la capitale japonaise.

 

«Actuellement je m’entraîne avec mon coach et mon équipe à Londres. Je m’investis à fond dans cette préparation au rythme de 25 heures par semaine. Les entraînements sont principalement accès sur le conditionnement physique, le perfectionnement technique, les duels et la récupération. J’attends maintenant la confirmation de ma sélection pour représenter Maurice, et, par la suite, apporter les ajustements nécessaires à ma préparation à travers des camps d’entraînements qui m’aideront à progresser», explique Satya Gunput.

 

Classé 72e mondial avec 25 500 point au compteur, le Mauricien a, le 23 avril dernier, pris part au Championnat de qualification de la Zone Afrique qui s’est déroulé au Caire en Egypte. Un événement où Satya Gunput a été privé de podium par le Libyen Khaled Buhdeima. Le Mauricien exempté du premier tour a été sorti en quart de finale par 15 à 9. Il se contente ainsi de la cinquième place du classement.

 

Cette sortie est la dernière compétition à laquelle l’épéiste participera cette année. «En raison de la pandémie et des restrictions de voyage, il n’y aura plus de compétitions avant les Jeux olympiques. Ce fut une année très compliquée avec de nombreuses contraintes. Bien que j’aie pu m’entraîner intensément et faire de grands progrès, le calendrier international a été bousculé et les compétitions sont devenues rares», regrette le sportif.

 

Néanmois, il reste positif et se concentre pleinement sur l’échéance à venir. Sixième africain au classement de l’International Fencing Federation (IFF) en épée, Satya Gunput n’est devancé que par les escrimeurs du Maroc et de l’Egypte. Ces derniers ayant déjà leur billet pour Tokyo, Satya Gunput pense que Maurice est bien positionnée par rapport aux autres pays du continent et a toutes ses chances d’obtenir ce précieux sésame.

 

«Après le Maroc et l’Égypte, déjà représentés à Tokyo, je suis l’escrimeur africain le mieux classé. C’est une bonne prestation pour Maurice de figurer parmi ces pays, car, généralement c’est l’Afrique du Nord qui domine la discipline sur le continent», commente Satya Gunput.

 

Pour accéder à ce rang, le Mauricien a cumulé les performances depuis 2016. En 2017, il décroche un titre de vice-champion d’Afrique suivi d’une médaille de bronze aux Jeux africains de 2019. Satya Gunput est aussi le premier Mauricien à atteindre la dernière journée des Championnats du monde d’escrime à Leipzig en Allemagne. Il reste l’un des quatre athlètes africains à avoir franchi ce palier. Il a été 37e mondial  en 2018, mais en raison des contraintes engendrées par la pandémie de la Covid-19, il n’a pu effectuer de sorties internationales. Ce qui a impacté sur son classement.

 

Une participation aux JO sera la cerise sur le gâteau pour le sportif.