• Kursley Favory, 43 ans, commet un autre viol après quatre ans - Ginette*, 80 ans : «Monn res fer lapriyer pou ki sa kosmar-la arete...»
  • Décès de Pankaj Udhas : cette voix d’or qui a marqué les Mauriciens
  • Manchester City vs Manchester United : règlement de comptes entre voisins
  • Quand Bruno Raya raconte Morgan Heritage et son chanteur décédé
  • Serge Moorjee : l’homme qui respirait le foot
  • Taekwondo : Sheldon Yan Too Sang aux Jeux d’Afrique
  • Huawei Matebook D16 : tout du bon côté
  • Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois : l’agroécologie, un levier pour une meilleure intégration sociale
  • François Lindemann et sa rencontre musicale où «Tou korek»
  • Ishfaaq Mudhawo : politique, social et... chevaux

Cyclisme : Samuel Dupuy, des bronzes qui valent de l’or

La moisson des médailles aurait été plus belle si le pays avait un vélodrome.

La petite reine mauricienne fait sensation aux championnats d’Afrique sur piste, cela grâce à une étoile montante. Une grande première  pour lui, alors que le pays  ne dispose pas d’un… vélodrome pour la pratique des épreuves sur piste.

Pédaler vers l'inconnu. Imaginez-vous que vous n'ayez jamais mis les pieds dans une cuisine, et qu'on vous demande de préparer divers plats pour des invités. Peut-être avec quelques conseils d'experts et Youtube, vous pourriez le faire. C’est un peu ce que réalise le jeune Samuel Dupuy, à l’occasion des Championnats d’Afrique de cyclisme sur piste qui se tiennent, actuellement, au vélodrome international du Caire en Égypte.

 

Certes, il est une des étoiles montantes du cyclisme mauricien, mais participer à une course sur piste n’est pas dans ses habitudes, puisque cette spécialité n’est pas pratiquée à Maurice en l’absence… d’un vélodrome. À hier, à l’heure où nous mettons sous presse, le jeune Mauricien a, déjà, remporté trois médailles de bronze, ce qui relève d’un exploit monumental pour la petite reine mauricienne.

 

La participation de Samuel Dupuy, âgé de 16 ans, à cette grand-messe du cyclisme africain pour les juniors est intervenue très rapidement, suite au conseil de l’ancien coureur sud-africain Jean-Pierre Van Zyl, qui affectionne les courses sur piste. Celui-ci a trouvé que le jeune Mauricien, qu’il a dirigé lors d’un stage l'année dernière, possède des aptitudes pour briller dans les épreuves de piste, notamment aux championnats d’Afrique sur piste.

 

La Fédération mauricienne de cyclisme (FMC) a saisi la balle au bond pour entamer des démarches et rechercher l’expertise nécessaire. Ainsi, l’aide du Réunionnais Sébastien Henriette, responsable de la Cycling Seb Coaching Academy et ancien pensionnaire de l'équipe de France sur piste, a été sollicitée. Samuel Dupuy met, ainsi, le cap sur l'île de la Réunion, qui dispose d’un vélodrome à Champ-Fleuri, pour essayer de comprendre les spécificités des épreuves sur piste.

 

Le jeune Mauricien confirme son potentiel, malgré son inexpérience dans le domaine, mais cela suscite l’optimisme de son coach et de la fédération. Le vélodrome du Caire vient confirmer ce que tout ce beau monde a décelé. Il monte sur le podium dans l'épreuve de poursuite individuelle, keirin et scratch. De quoi faire la fierté de tous ceux qui ont cru en lui et l’encouragent.

 

Pour rappel, Samuel Dupuy a été suivi par Safire depuis ses 12 ans. C’est une réelle passion pour le cyclisme qu’il découvre grâce à l’ONG. Son rêve : devenir cycliste professionnel. Une aspiration qui semble plutôt bien partie, étant donné le palmarès de Samuel ! Il remporte le titre de Champion de Maurice minime en 2020-2021, et poursuit son ascension en raflant le titre de Champion de Maurice cadet en 2022. En 2023, la consécration : Samuel devient Champion d’Afrique de course en ligne et de contre-la-montre par équipe.

 

2024 démarre sur les chapeaux de roues pour le jeune espoir du cyclisme mauricien en Egypte. Il aura une autre course aujourd'hui en espérant peut-être ramener une médaille d'or.

 

À quand un vélodrome ?

 

C’est un vieux projet. Si l'on sait qu'à l'ère de l’occupation française et anglaise, le pays avait un vélodrome à Curepipe (transformé maintenant en terrain de football), ce n’est plus le cas maintenant. Cela fait des lustres que la FMC et la communauté des cyclistes réclament une telle infrastructure. Un terrain à Roche-Brunes a même été identifié par les autorités en 2011 et depuis rien…