• Mario Ponen dessine «Kuler nu ti zil»
  • Chanel, 18 ans : mon aventure dans la construction
  • Stage à Sheffield Utd : Expérience enrichissante
  • Ketty Lim Ka Lan : une belle aventure nommée Moka'mwad !
  • Swaranjali Group Grand-Bois : une histoire d’engagement
  • Son cas entendu devant le Privy Council : La longue quête de justice de Premchandra Bissonauth
  • Mo’Zar Espace Artistic : leur musique au-delà des frontières
  • Chaleur et perte d’appétit : comment y remédier ?
  • Astérix – Le secret de la potion magique | Tombons dans la marmite
  • Art martial japonais : Une fédération de kendo voit le jour à Maurice

Club M : Filho en quête de solution

Le Club M met le cap sur l’Asie pour trois matchs dans l’espoir de renouer avec le succès. Le sélectionneur national a sorti ses griffes face aux critiques.

Voyons les faits. Depuis la prise en charge de la sélection mauricienne de football par le Brésilien Francisco Filho, les résultats ne plaident pas en sa faveur. Le Club M a enregistré trois défaites et un nul en quatre sorties, toutes à l’extérieur. Pour ne pas arranger les choses, on a enregistré un nul (1-1) le samedi 11 mars en match amical contre l’équipe réunionnaise de l'AS St-Pierroise, qui est en pleine préparation pour la nouvelle saison. Le sélectionneur national ne semble pas avoir digéré les critiques subies à l’issue de son premier match disputé devant le public mauricien.

 

Certes, cela fait presque sept mois que l’ex-assistant de sir Alex Ferguson à Manchester Utd, est le sélectionneur national de Maurice. Le temps lui est semble-t-il nécessaire pour trouver la bonne formule. Le Club M a besoin de travailler et se frotter à plus fort pour progresser. On ne peut à chaque fois recommencer à zéro et gérer les choses au petit bonheur. Mais le public est devenu exigeant et cherche des résultats. Aujourd’hui, même les Comores ont pu vaincre le signe indien pour nous battre. Il faut remonter à avril 2017 pour trouver la dernière victoire du Club M en match officiel.

 

Francisco Filho a lancé une riposte durant la semaine pour s’en prendre à la presse et les réseaux sociaux. «Si vous avez à taper sur quelqu’un, tapez sur moi. La critique destructive   ne sert à rien. J’entends partout le refrain «la main dans la main», et le football a besoin de toutes les mains. Venez voir ce qu’on fait, discutez avec les responsables et à partir de là vous pouvez écrire ce que vous avez vu et compris. Je suis très heureux de travailler ici, heureux d’essayer d’apporter mon expérience», a-t-il balancé aux membres de la presse.

 

Tournée en Asie

 

Commentant le match contre la JS St-Pierroise, Francisco Filho estime que cette équipe est coriace. «Ce fut un match difficile. C’est le club le plus riche de toute la région qui a accueilli des stars telles que Roger Milla et Jean Pierre Papin dans ses rangs. L’équipe réunionnaise avait des joueurs grands par la taille et rapides avec le ballon. On a souvent peiné à les contrer mais nos joueurs ont été vaillants, et nous avons réalisé un match nul heureux, j’en conviens. Ce match nous a permis d’identifier nos problèmes afin de travailler pour les corriger. Donc, je peux dire qu’il y a eu une légère amélioration contre la JS St-Pierroise dans ce domaine», renchérit le sélectionneur national.

 

Ce dernier ne compte pas lâcher prise et a convoqué 21 joueurs pour une tournée en Asie. C’est une nouvelle découverte pour la sélection nationale version Filho après un tournoi triangulaire en Inde en août et deux matchs en Afrique (en octobre puis novembre). Le Club M quitte le pays demain à destination de Macao (222e  au classement FIFA) pour disputer un match le 22 mars. Ensuite, la sélection nationale mettra le cap sur la Mongolie (189e au classement FIFA). Deux matchs contre ce pays est à l’ordre du jour (les 27 et 29 mars). Francisco Filho espère débloquer son compteur en espérant une ou deux victoires.

 

«Vous croyez qu’actuellement on peut jouer contre Madagascar ? Nous avons besoin de réactivité et les garçons n’ont pas suffisamment d’expériences du haut niveau pour être comme ça. C’est pour ça qu’on dispute des matchs à l’extérieur. Un autre entraîneur ne serait pas allé au Togo pour affronter les Adebayor et consorts. On a perdu 6-0 et cela démontre qu’on a un problème défensif qui démarre avec l’attaquant qui perd le ballon qui ne fait pas l’effort pour revenir, un milieu de terrain mal placé pour resserrer les rangs entre autres ».

 

L’objectif de cette tournée se situe dans la logique de faire progresser le Club M, explique l’homme fort de l’équipe. «On va continuer à progresser lors de cette tournée avec les trois matchs au programme, qui seront des tests pour voir si on a assimilé les enseignements nécessaire après cette déculottée contre le Togo. On va essayer d’améliorer ce qui est améliorable. Nous allons faire de notre mieux et ne doutez point de notre volonté ».

 

Francisco Filho pense aussi à une prochaine étape à son retour au pays. «Je souhaite rencontrer les entraîneurs des clubs à mon retour afin de voir s’ils ont des joueurs qui méritent d’être suivis. Le but c’est de faire la meilleure équipe possible sans aucun sectarisme. Je suis allé voir quelques matchs et vu  des bons joueurs, que par la suite j’ai fait venir en sélection pour les mettre à l’épreuve. Un joueur peut être bon dans son club ou être le meilleur dans le pays mais en sélection c’est autre chose. Je vous cite une phrase de sir Alex Ferguson : ‘Etre un bon joueur à Manchester United ne suffit pas faut-il encore être bon chaque trois jours’», annonce-t-il. Francisco Filho est certainement à suivre pour les mois à venir.

 

Les joueurs retenus pour la tournée en Asie

 

Kevin Jean Louis, Gregory Nany, Damien Balisson, Jonathan Speville, Marco Dorza, Emmanuel Vincent, Desiré Patate, Francis Rasolofonirina, Jubeau, Lindsay Rose, Walter St Martin, Adrien Francois, Adel Langue, Cooper Legrand, Jonathan Justin, Kevin Bru, Marcus Dimanche, Fabrice Augustin, Gary Noel, Fabrice Pithia et Fabien Pithia