• Désir de maternité, problème de fertilité : comment faire face au mois de mai
  • Ebony Forest : protecteur de la nature
  • Un trentenaire agresse son épouse et leur fille de 4 ans au couteau - Ses beaux-parents : «Nou tifi inn pas boukou mizer depi linn marye»
  • Jasodah Boodhun, une centenaire bien dans sa peau
  • La flamme olympique en France : effervescence autour du feu sacré
  • Thyroïde : une petite glande, de grandes implications…
  • «Furiosa : une Saga Mad Max»  : encore de la fureur et de la ferraille
  • Enquête judiciaire au tribunal de Souillac - Rama Valayden : «Lapolis inn kwi vide ek lanket lor lamor Kanakiah»
  • Aurally Handicapped Persons Sports Federation : ne pas confondre athlètes sourds et para-athlètes
  • Journée internationale du thé : la Chartreuse, entre célébration et engagement pour une industrie équitable et durable

Championnats du monde de boxe : Colin et Clair stoppés en huitième de finale

Coup dur pour les boxeurs mauriciens engagés, hier, aux Championnats du monde messieurs qui se tiennent actuellement à Tachkent en Ouzbékistan. Richarno Colin et Merven Clair ont tous deux pris la porte de sortie à l’issue de leurs défaites en huitième de finale. 

Engagé chez les -63.5kg, le capitaine de la sélection mauricienne, Richarno Colin s’est incliné face à l’Ouzbek Ruslan Abdullaev (5-0 - 29:27, 30:26, 30:26, 30:25 et 30:25). En -71kg, Merven Clair est de son côté tombé sur plus fort que lui soit le Turkmène Bayramdurdy Nurmuhammedov (4-1 – 29:28, 29:28, 29:28, 28:29, 29:28). Cette déconvenue prive les Mauriciens d’une place en quart de finale et met un terme à leurs rêves de se rapprocher d’un podium mondial du moins pour cette année.

 

Les deux pugilistes ont, pourtant, bien démarré le tournoi. Exempté du premier tour, Richarno Colin s’est illustré de fort belle manière, jeudi soir, en prenant le dessus sur le Kazakh Samatali Toltayev. Malgré un duel très engagé, le puncher d’Henrietta a usé de sa grande expérience pour faire la différence.

 

Merven Clair a de son côté entamé sa campagne ouzbeke en remportant son duel, mercredi, face au Burundais Nestor Nduwarugira lors du premier tour de la compétition. Le champion mauricien s’est imposé au premier round par arrêt de l’arbitre. Malheureusement pour eux, la chance n’était pas de leurs côtés lors de la journée de samedi.

 

Malgré cette désillusion, ces Mondiaux de Tachkent ne sont qu’une étape dans la longue campagne des boxeurs mauriciens. Cette sortie fait partie de leurs préparations en vue des autres rendez-vous importants qui vont se suivre durant l’année comme les Jeux des îles de l’océan Indien à Madagascar ainsi que les étapes qualificatives qui les mèneront aux Jeux olympiques de Paris en 2024.